Accueil / actualite / 167 ha ravagés par les flammes
Le parc national de Gouraya, un site protégé et classé par l’Unesco, a été, dans l’après-midi de jeudi, la proie d’un grand incendie, qui l’a dévasté. En effet, pas moins de 167 ha du parc ont été réduits en cendres. C’est dire l’ampleur des dégâts. L’incendie est parti de Dar Nacer, selon le commandant Soufi de la Protection civile, pour dévorer tout sur son passage. L’incendie, toujours selon notre source, n’a été maîtrisé que vendredi tard dans la nuit, grâce aux renforts déployés sur les lieux avec le concours des unités des brigades mobiles de la Protection civile des wilayas limitrophes, Tizi Ouzou, Bouira, Jijel, Sétif et BBA. S’il est vrai que le feu est totalement maîtrisé, il n’en demeure pas moins que les dégâts provoqués par cet incendie dévastateur sont conséquents. Néanmoins, heureusement d’ailleurs, le mausolée de Yemma Gouraya, le cap Carbone, l’hôtel Les Cimes et Les Aiguades, la destination par excellence des touristes, ont pu être sauvés grâce aux sacrifices des pompiers, malgré le manque de moyens avérés. Les soldats du feu ont redoublé d’efforts dans ces sites, notamment à l’hôtel Les Cimes, pour que les flammes ne soient pas orientées par la force des rafales de vent vers le port pétrolier. C’est la deuxième fois qu’un incendie aussi ravageur a touché ce parc national. La première fois, c’était en 2002. Il y a lieu de signaler que ledit site recèle des richesses écologiques et esthétiques exceptionnelles, particulièrement la flore. À titre indicatif, il reçoit quelque 1 200 000 visiteurs par an. Pour revenir à cet incendie, les gens à Béjaïa s’interrogent s’il n’y a pas derrière la main de la mafia du foncier pour se faire des assiettes de terrain à accaparer au pied de Gouraya pour les vendre ensuite. Les citoyens pensent notamment dans ce cas à la Grèce où chaque année, la mafia du foncier est à l’origine des feux de forêt. Sinon, qui sont ces pyromanes à l’origine de cet incendie ? La question mérite d’être posée, d’autant plus que c’est le seul espace foncier qui reste dans la commune de Béjaïa. Par ailleurs, hier, tous les feux de forêt ont, selon la Protection civile, été maîtrisés. Pas moins de 37 départs de feux de forêt ont été recensés par la Protection civile de la wilaya de Béjaïa - de jeudi à vendredi - dans 22 communes de la wilaya. Hier, selon le commandant Soufi de la Protection civile, tous les feux étaient éteints. Toutefois, la Protection civile et les services des forêts sont toujours en alerte. L. OUBIRA

167 ha ravagés par les flammes

Le parc national de Gouraya, un site protégé et classé par l’Unesco, a été, dans l’après-midi de jeudi, la proie d’un grand incendie, qui l’a dévasté. En effet, pas moins de 167 ha du parc ont été réduits en cendres. C’est dire l’ampleur des dégâts. L’incendie est parti de Dar Nacer, selon le commandant Soufi de la Protection civile, pour dévorer tout sur son passage.
L’incendie, toujours selon notre source, n’a été maîtrisé que vendredi tard dans la nuit, grâce aux renforts déployés sur les lieux avec le concours des unités des brigades mobiles de la Protection civile des wilayas limitrophes, Tizi Ouzou, Bouira, Jijel, Sétif et BBA.
S’il est vrai que le feu est totalement maîtrisé, il n’en demeure pas moins que les dégâts provoqués par cet incendie dévastateur sont conséquents. Néanmoins, heureusement d’ailleurs, le mausolée de Yemma Gouraya, le cap Carbone, l’hôtel Les Cimes et Les Aiguades, la destination par excellence des touristes, ont pu être sauvés grâce aux sacrifices des pompiers, malgré le manque de moyens avérés. Les soldats du feu ont redoublé d’efforts dans ces sites, notamment à l’hôtel Les Cimes, pour que les flammes ne soient pas orientées par la force des rafales de vent vers le port pétrolier. C’est la deuxième fois qu’un incendie aussi ravageur a touché ce parc national.
La première fois, c’était en 2002. Il y a lieu de signaler que ledit site recèle des richesses écologiques et esthétiques exceptionnelles, particulièrement la flore.
À titre indicatif, il reçoit quelque 1 200 000 visiteurs par an. Pour revenir à cet incendie, les gens à Béjaïa s’interrogent s’il n’y a pas derrière la main de la mafia du foncier pour se faire des assiettes de terrain à accaparer au pied de Gouraya pour les vendre ensuite. Les citoyens pensent notamment dans ce cas à la Grèce où chaque année, la mafia du foncier est à l’origine des feux de forêt.
Sinon, qui sont ces pyromanes à l’origine de cet incendie ? La question mérite d’être posée, d’autant plus que c’est le seul espace foncier qui reste dans la commune de Béjaïa.
Par ailleurs, hier, tous les feux de forêt ont, selon la Protection civile, été maîtrisés. Pas moins de 37 départs de feux de forêt ont été recensés par la Protection civile de la wilaya de Béjaïa – de jeudi à vendredi – dans 22 communes de la wilaya.
Hier, selon le commandant Soufi de la Protection civile, tous les feux étaient éteints. Toutefois, la Protection civile et les services des forêts sont toujours en alerte.

L. OUBIRA

Article complet

Votre Publicité ici

À propos philhadj

Laisser une réponse

167 ha ravagés par les flammes

Par philhadj Temps de lecture: 2 min
0