Accueil / actualite / “À l’avant-garde de la diplomatie des villes”
Du 24 au 29 octobre, je serai en Algérie, accompagné d’une délégation composée de chefs d’entreprise, de responsables institutionnels, d’acteurs universitaires et de représentants des cultes, pour renforcer les liens entre Lyon(...)

“À l’avant-garde de la diplomatie des villes”

Du 24 au 29 octobre, je serai en Algérie, accompagné d’une délégation composée de chefs d’entreprise, de responsables institutionnels, d’acteurs universitaires et de représentants des cultes, pour renforcer les liens entre Lyon, la seconde ville française, et l’Algérie.
Économie, enseignement supérieur, culture : nous avons beaucoup à faire ensemble.
À Sétif, la première étape de notre mission, nous donnerons un nouvel élan au partenariat engagé en 2006 entre la métropole de Lyon et la wilaya, en signant une nouvelle convention qui étendra nos champs de coopération. Notre Chambre de commerce et d’industrie et notre université noueront également des partenariats avec leurs homologues de Sétif pour construire des ponts sur les plans économique et académique. Nous assisterons, enfin, à la mise en lumière d’un des bâtiments les plus emblématiques de Sétif, la mosquée El-Atik, effectuée par les services de l’éclairage public de la ville de Lyon. À Alger, après avoir échangé avec des personnalités de la société civile algérienne à l’ambassade, je rencontrerai les hautes autorités politiques algériennes. Je leur dirai à cette occasion combien Lyon souhaite s’inscrire dans l’esprit cette “déclaration d’Alger” historique signée en décembre 2012 par les présidents Bouteflika et Hollande, et participer ainsi au renouveau de la relation entre nos deux pays.
À Oran, enfin, qui fut longtemps jumelée avec Lyon, de nombreuses rencontres auront lieu. Économiques : la délégation se rendra à l’usine Renault, qui est pour moi un bel exemple des fructueuses coopérations qui peuvent se nouer dans l’avenir. Culturelles : nous visiterons avec le wali, le maire et Monseigneur Vescoconstituée ni comme partie civile la chapelle Santa Cruz.
Sétif, Alger, Oran : à côté de la diplomatie des États, c’est à l’avant-garde d’un nouveau mouvement, celui de la diplomatie des villes, que nous souhaitons aujourd’hui nous situer. Avec un objectif : renforcer les liens d’amitié qui unissent Lyon et l’Algérie.

G. C.
Maire de Lyon
Président de la métropole de Lyon

Article complet

Votre Publicité ici

À propos philhadj

Laisser une réponse

“À l’avant-garde de la diplomatie des villes”

Par philhadj Temps de lecture: 1 min
0