Accueil / actualite / Abdelmalek Boudiaf s’engage à faire appliquer le plan cancer

Abdelmalek Boudiaf s’engage à faire appliquer le plan cancer

Ce salon, premier du genre, a enregistré une large participation des professionnels de la santé.

Dans le cadre de la lutte contre cette maladie préoccupante, le premier
Salon d’information sur le cancer, (Sican), initiative de l’association El-Amel du CPMC, s’est tenu avec succès, les jeudi et vendredi 4 et 5 février, à la Safex.
Ce Salon, premier du genre, qui a enregistré une large participation des professionnels de la santé, d’opérateurs, d’associations, mais aussi des représentants des institutions nationales et de l’OMS, a été l’occasion pour le ministre de la Santé, Abdelmalek Boudiaf, de rappeler les engagements de son département à poursuivre ses efforts pour une meilleure prise en charge de cette maladie.
Il s’agit, en fait, de mettre en application les recommandations du plan national cancer (PNC 2015-2019) ordonné par le président de la République, qui a été élaboré par les experts sous la houlette du professeur Messaoud Zitouni, et adopté par le gouvernement lors d’un Conseil ministériel restreint tenu en mai 2015. Dans son discours inaugural, le ministre de la Santé a laissé entendre que plus de la moitié des actions prévues par le PNC serait déjà mise en œuvre.
Le ministre a, en effet, précisé qu’au moins “38 actions sur les 60 inscrites au titre des 8 axes stratégiques du PNC 2015-2019, ont été engagées”. Ce qui fait entrevoir au ministre la possibilité de faire appliquer le plan cancer “avant même le délai fixé pour 2019”. Le montant dégagé pour ce plan, rappelle-t-il, est de l’ordre de “280 milliards de dinars”. Le ministre a, par ailleurs, justifié les manques, notamment en matière de radiothérapie, constamment décriés à la fois par les patients, les professionnels et le mouvement associatif, par les “retards” dans la réalisation des structures spécialisées.
Il citera à ce titre l’arrêt sur une période “allant de 18 mois à 7 ans” des chantiers de construction des centres anticancer de Sidi Bel-Abbès, Tlemcen, Annaba et Tizi Ouzou, tout comme il déplore le retard en matière d’installation des équipements de radiothérapie, (les accélérateurs), enregistré dans certains CAC réceptionnés.

“Le problème de la radiothérapie sera réglé au courant de cette année”
Rappelant le nombre d’accélérateurs qui est passé de 7 à 19, entre 2014 et 2015, ce qui a réduit “significativement” les délais d’attente des rendez-vous de radiothérapie, le ministre souhaite voir ce problème définitivement réglé avec la réception au courant de cette année des quatre nouveaux CAC de Laghouat, Adrar, Béchar et El-Oued totalisant 12 accélérateurs. Ce qui portera le nombre de ces équipements de traitement par radiothérapie à 31 dans les structures publiques, en plus des 5 accélérateurs relevant des centres privés. Il a révélé qu’avec “plus de 37 milliards de dinars” mobilisés, la facture des médicaments des classes de la cancérologie et de l’hématologie, représentait, en 2014, “60%” de la totalité des achats de la PCH. En attendant, les professionnels et le mouvement associatif, eux, se fient plutôt à la réalité du terrain et à la situation difficile à laquelle font toujours face les milliers de patients. D’où la volonté de Hamida Kettab, secrétaire générale de l’association El-Amel, de faire du Sican désormais, l’une des manifestations majeures pour “porter la voix” des patients. Cette première édition a montré à bien des égards la souffrance des patients atteints de cancer et de leurs parents qui étaient nombreux à assister aux conférences thématiques animées par des médecins spécialisés, et aux différentes activités. Il convient de signaler que le Sican a été également marqué par la présence des ministres de l’Enseignement supérieur, de l’Éducation, de la Poste et des Technologies de la communication, ainsi que du président du Cnes et du représentant de l’OMS en Algérie.

Farid Abdeladim

Article complet

Votre Publicité ici

À propos philhadj

Laisser une réponse

Abdelmalek Boudiaf s’engage à faire appliquer le plan cancer

Par philhadj Temps de lecture: 3 min
0