Accueil / actualite / Aïcha Tagabou au chevet des artisans
La ministre déléguée chargée de l’Artisanat, Mme Aïcha Tagabou, a indiqué, hier, depuis Bouira, où elle était en visite de travail, que son département est “aux côtés des artisans”. “Notre vocation première est celle d'aider nos artisans à développer leurs produits et, par conséquent, participer à l’essor économique du pays”, dira Mme Tagabou, lors de l'inauguration d'un centre de l'artisanat à Lakhdaria. Ainsi, pour l'hôte de Bouira, les artisans sont “un élément-clef” de l'économie nationale, laquelle, selon la ministre, doit s'appuyer sur “une prise en charge effective” du volet artisanat et valorisation des produits du terroir. Interpellée par certains artisans, notamment à propos de la légalisation ainsi que la réglementation de l’industrie des produits d’artisanat et l’exonération d’impôts des fabricants et aussi l’octroi de locaux commerciaux, qui sont, faut-il le rappeler dans un état d'abandon total, la ministre s'est montrée rassurante à ce sujet. “L'État a déployé et continue à faire d'énormes efforts, afin de faire bénéficier nos artisans de ces locaux en vue de faire fructifier et valoriser leurs produits.” Elle précisera que ces locaux devront être récupérés par les autorités puis redistribués afin d’être exploités à bon escient. En outre, Mme Tagabou soulignera le fait que l’Algérie se trouve dans l’impossibilité de contrôler les prix de la matière première utilisée par les artisans bijoutiers, à savoir l’or et l’argent, puisqu’elle est importée et dépendante de la Bourse. Mme Aïcha Tagabou a exhorté, dans un point de presse organisé au terme de sa visite, les patrons d'entreprise “à intégrer les artisans dans l’exécution de leurs différents projets”. La ministre indiquera, dans ce sens, que cette démarche est susceptible de créer de la richesse, de générer des emplois aux jeunes de la région et de contribuer à l’effort de développement local. Il est utile de mentionner que lors de sa visite, Mme Tagabou a procédé à l'inauguration de la Maison de l'artisanat de Bouira et l'inspection d'une unité de fabrication de terre glaise, dans la commune d'El-Hachimia. RAMDANE B.

Aïcha Tagabou au chevet des artisans

La ministre déléguée chargée de l’Artisanat, Mme Aïcha Tagabou, a indiqué, hier, depuis Bouira, où elle était en visite de travail, que son département est “aux côtés des artisans”. “Notre vocation première est celle d'aider nos artisans à développer leurs produits et, par conséquent, participer à l’essor économique du pays”, dira Mme Tagabou, lors de l'inauguration d'un centre de l'artisanat à Lakhdaria.
Ainsi, pour l'hôte de Bouira, les artisans sont “un élément-clef” de l'économie nationale, laquelle, selon la ministre, doit s'appuyer sur “une prise en charge effective” du volet artisanat et valorisation des produits du terroir. Interpellée par certains artisans, notamment à propos de la légalisation ainsi que la réglementation de l’industrie des produits d’artisanat et l’exonération d’impôts des fabricants et aussi l’octroi de locaux commerciaux, qui sont, faut-il le rappeler dans un état d'abandon total, la ministre s'est montrée rassurante à ce sujet. “L'État a déployé et continue à faire d'énormes efforts, afin de faire bénéficier nos artisans de ces locaux en vue de faire fructifier et valoriser leurs produits.” Elle précisera que ces locaux devront être récupérés par les autorités puis redistribués afin d’être exploités à bon escient. En outre, Mme Tagabou soulignera le fait que l’Algérie se trouve dans l’impossibilité de contrôler les prix de la matière première utilisée par les artisans bijoutiers, à savoir l’or et l’argent, puisqu’elle est importée et dépendante de la Bourse. Mme Aïcha Tagabou a exhorté, dans un point de presse organisé au terme de sa visite, les patrons d'entreprise “à intégrer les artisans dans l’exécution de leurs différents projets”. La ministre indiquera, dans ce sens, que cette démarche est susceptible de créer de la richesse, de générer des emplois aux jeunes de la région et de contribuer à l’effort de développement local. Il est utile de mentionner que lors de sa visite, Mme Tagabou a procédé à l'inauguration de la Maison de l'artisanat de Bouira et l'inspection d'une unité de fabrication de terre glaise, dans la commune d'El-Hachimia.

RAMDANE B.

Article complet

Votre Publicité ici

À propos philhadj

Laisser une réponse

Aïcha Tagabou au chevet des artisans

Par philhadj Temps de lecture: 2 min
0