Accueil / actualite / Après la neige…, le verglas
Après la neige, c’est au tour du verglas de prendre le relais, paralysant ainsi la circulation dans plusieurs villes de l’est du pays. Une tension sur le gaz a également été constatée, notamment dans les régions enclavées.

Après la neige…, le verglas

Après la neige, c’est au tour du verglas de prendre le relais, paralysant ainsi la circulation dans plusieurs villes de l’est du pays. Une tension sur le gaz a également été constatée, notamment dans les régions enclavées.

Une couche de verglas a recouvert, hier, toute la ville au lendemain des chutes de neige exceptionnelles sur la région de Khenchela, ce qui a pratiquement paralysé toute activité, surtout durant la matinée. Les chaussées de la ville et de toute la périphérie ont été vitrifiées, a-t-on
constaté.
Les moyens de transport urbain sont restés immobilisés, alors que le transport inter-wilayas a été très limité. Par ailleurs, les chemins de wilaya et communaux de la zone montagneuse située à l’ouest de la wilaya sont toujours couverts par une couche de verglas, notamment le CW173 reliant les communes de Bouhmama, Chélia et Yabous. La circulation sur la RN88 reliant Khenchela à Batna a aussi été fortement perturbée. En revanche, le trafic routier a repris progressivement, en début d’après-midi, au niveau de la RN32. Par ailleurs, la baisse de la température a créé une forte tension sur le gaz dans plusieurs localités de la wilaya, particulièrement dans les zones rurales.
Même constat dans la wilaya de Sétif où le mercure affichait jusqu’à -7°C dans la nuit de samedi à dimanche, notamment au niveau de la région nord de la wilaya. Cette chute de la température a affecté le réseau de distribution de gaz naturel et d’électricité. “Les perturbations dans la distribution de gaz et d’électricité sont très fréquentes à Béni Ourtilène. Nous ne comprenons pas pourquoi les services de la société de distribution n’ont pas pris leurs dispositions pour assurer une distribution sans coupures”, témoigne un citoyen qui a pris attache avec notre rédaction.
Pour Khalil Hedna, directeur de la société de distribution de Sétif : “Les pannes constatées même au niveau du chef-lieu de la wilaya sont dues à la baisse de la température qui a affecté les stations de pompage et le transport de gaz.”
Par ailleurs, la neige a fait place au verglas affectant une grande partie du réseau routier. Selon le groupement de la Gendarmerie nationale, plusieurs axes étaient fermés à la circulation automobile.
Il s’agit de la RN9 reliant Sétif à Béjaïa au lieudit Thniet Ettine, ainsi que le tronçon reliant Aïn Roua à Draâ Kébila et Kherrata dans la wilaya de Béjaïa, la RN75 reliant Sétif à Bougaâ au lieudit Takouka, ainsi que le tronçon reliant Bouandès à Béni Mohli au lieudit Bousselam, la RN76 entre Guenzet et Bordj Zemoura dans la wilaya de Bordj Bou-Arréridj, le CW14 reliant Aïn Arnat à Bouhira et le CW139 entre Aïn Abessa et Aïn Rouai. Enfin, les établissements scolaires et plusieurs administrations publiques sont restés fermés.
À Bordj Bou-Arréridj, après la neige, c’est le verglas qui paralysait, hier, plusieurs régions de la wilaya, provoquant une véritable pagaillesur les routes, en particulier la RN76 entre Zemoura et Guenzet (wilaya de Sétif), la RN103 au niveau de la commune de Texter, le CW41 reliant la commune de Bendaoud à la RN60A et le CW41 au niveau de la commune de Haraza vers toutes les directions et sur le chemin communal reliant la commune d’Ouled Braham à Ras El-Oued, où plusieurs centaines d’automobilistes étaient encore bloqués. Le chef-lieu de la wilaya n’a pas été épargné non plus.
La circulation a été très difficile, même dangereuse, dans la matinée. Plusieurs élèves n’ont pas pu rejoindre leur école à cause du verglas. Dans la wilaya d’Oum El-Bouaghi, la circulation était aussi très difficile sur plusieurs axes routiers. Il s'agit de Foudj El-Khorchof sur la RN10 entre Meskiana et Aïn Béïda, Chouf Deba, Aïn Fakroun-Oum El-Bouaghi et Oum El-Bouaghi-Touzeline. Sur la RN32 à Aïn Zitoun, aussi, entre Aïn Babouche et le chef-lieu de wilaya où le verglas était important, ainsi que la RN102 au lieudit Chebka, entre Ksar Sbahi et Tamlouka (limite avec la wilaya de Guelma).
Dans la wilaya de Jijel enfin, à Erraguene Suici précisément, la circulation était vraiment difficile pour les automobilistes au niveau du CW137 reliant cette commune à Ziama Mansouriah. La même situation a été constatée au niveau de la RN105 dans la commune de Djimla, plus exactement du côté de la wilaya de Sétif et de la commune d’Ouled Rabah où les services de l’APC et la Direction des travaux publics sont à pied d’œuvre pour rouvrir les accès bloqués.

ZAIM M./F. S./CHABANE B./B. NACER/S. MOULOUD

Article complet

Votre Publicité ici

À propos philhadj

Laisser une réponse

Après la neige…, le verglas

Par philhadj Temps de lecture: 3 min
0