Accueil / actualite / Augmentations tous azimuts
L’année 2016 commence avec des augmentations substantielles des prix, annonçant d’autres augmentations en chaîne qui vont suivre automatiquement.

Augmentations tous azimuts

L’année 2016 commence avec des augmentations substantielles des prix, annonçant d’autres augmentations en chaîne qui vont suivre automatiquement.
Naftal aura fait preuve d’une célérité inouïe, en appliquant dès minuit, jeudi, les nouveaux tarifs des carburants. Ainsi, l’essence super passe à 31,42 DA, le sans-plomb à 31,02 et le gasoil à 18,76 DA. Il est vrai que cette augmentation se justifie par le fait que le pays appliquait les tarifs parmi les moins chers au monde, au moment où il était contraint d’importer une bonne partie de son carburant, lui le producteur d’hydrocarbures ! Mais il est aussi vrai qu’il y avait trop de gaspillage en la matière et surtout trop de trafic à travers les frontières.
Certains automobilistes ont cru bon de faire la chaîne jeudi, histoire de faire le dernier plein avec les anciens tarifs. Mais les nouveaux tarifs vont impacter inéluctablement tous les autres secteurs producteurs de biens et de services. Les transports publics et surtout celui de marchandises vont connaître des augmentations, avec les conséquences directes sur le prix des produits à la consommation. À cela s’ajoutent les secteurs dont les dépenses en carburant sont importantes, à l’image de l’agriculture ou de la pêche et qui devraient, automatiquement, reporter ces hausses sur le prix de vente.
Les prix à la consommation vont être revus à la hausse également en raison de l’augmentation des tarifs de l’électricité. Et là, du producteur au dernier revendeur, tout le monde sera obligé de reporter cette hausse sur le prix de vente. Autant dire que les augmentations des prix à la consommation risquent de porter un sérieux coup au pouvoir d’achat des Algériens.
D’autres secteurs sont également touchés par les augmentations induites par la loi de finances 2016. Il s’agit surtout des TIC où les tarifs de la 3G seront revus à la hausse, mais pas seulement, puisque les téléphones portables et autres tablettes vont connaître des augmentations substantielles. Idem pour les produits informatiques. Des augmentations qui risquent de freiner le développement des TIC en Algérie, au moment où le gouvernement s’apprête à lancer l’avis d’appel d’offres pour la licence de la 4G. Le pays, qui était à la traîne en la matière, risque de le rester encore, à la lumière de ces augmentations décourageantes.
Les automobilistes seront doublement pénalisés, puisqu’en plus de la hausse des tarifs des carburants, ils devront subir l’augmentation du prix des vignettes automobiles.
Pour ceux qui voudraient acheter de nouvelles voitures, ils devraient payer plus cher, sachant que la taxe sur les véhicules neufs a augmenté et que les concessionnaires avaient déjà entamé des hausses substantielles l’an dernier, en raison de la dévaluation du dinar. Il en sera de même pour les véhicules importés par les particuliers.
En somme, tout sera plus cher en 2016. Le gouvernement a beau clamer son intention de maintenir le soutien aux prix des produits de large consommation, il a fini par céder face à la chute des recettes des exportations de pétrole, seule ressource exploitée pour le moment. Il est vrai que d’autres pays, mieux lotis que l’Algérie, ont fait pire : l’Arabie saoudite a augmenté le prix du carburant de 50% et compte introduire, pour la première fois dans l’histoire du royaume, la TVA, pour répondre à la chute des cours de pétrole.
En Algérie, l’équation est un peu plus compliquée, sachant que le carburant, toujours soutenu par l’État, bénéficie aussi aux pays voisins par le biais de réseaux de contrebande. Il est clair que les gens préfèrent acheter le carburant moins cher, quand c’est possible. Alors, les voisins marocains et tunisiens ne s’en privent pas. Il en est de même pour tous les autres produits soutenus par le Trésor public et que tous les contrôles aux frontières n’ont pas réussi à freiner.

Article complet

Votre Publicité ici

À propos philhadj

Laisser une réponse

Augmentations tous azimuts

Par philhadj Temps de lecture: 3 min
0