Accueil / actualite / Baisse des accidents de la route en 2015
Le taux des accidents de la circulation a enregistré une baisse de plus de 16,5% durant l’année 2015. Dans un bilan présenté hier par la Gendarmerie nationale, le nombre des accidents de la circulation à l’échelle nationale se situe à 20 361 accidents, ayant engendré 3 801 morts et 36 657 blessés. Ces chiffres, comparés avec ceux de 2014, font ressortir une diminution du nombre d’accidents, de blessés et de morts respectivement de 16,51% (-4 027 accidents), de 17,71% (-7 889 blessés) et de 4,59% (-183 morts). Malgré le bilan, jugé positif, le phénomène demeure préoccupant. Les causes peuvent s’expliquer par l’inconscience des usagers de la route quant au respect du code de la route, ont indiqué les services de la Gendarmerie nationale, lors d’un point de presse organisé, hier, au siège du commandement à Alger. Selon le chef de section de la sécurité routière à la Gendarmerie nationale, le commandant Meradi, qui a présenté ce bilan, l’élément humain reste prépondérant, comme facteur à l’origine des accidents de la circulation, avec un taux estimé à 91,76 et les 8,24% restants, qui incombent à l’environnement et à l’état des routes, sont de l’ordre respectivement de 3,43% et de 4,81%. Parmi les infractions qui en sont les causes, l’excès de vitesse vient en première place avec un taux de 37,62%, secondé par le dépassement dangereux dont le taux s’élève à 13,63%. Dans ce chapitre, l’on répertorie, en outre, le non-respect de la distance de sécurité, la manœuvre dangereuse, l’imprudence des piétons et la circulation à gauche, ainsi que le changement de direction non signalée. Pour la répartition des accidents selon les différents types de véhicules, l’analyse des données statistiques des accidents de la route enregistrés montre que sur les 31 941 véhicules impliqués dans les accidents de la circulation routière, 23 505 sont des véhicules légers, soit 73,59%. Les véhicules de transport de marchandises et de voyageurs ainsi que les taxis sont impliqués dans 5 388 accidents, soit 26,46% du nombre total des accidents, ayant causé 1 261 décès (33,18% du nombre de morts) et 10 681 blessés (29,14 du nombre de blessés). La tranche d’âge des conducteurs la plus impliquée dans les accidents est celle se situant entre 25 et 34 ans avec 11 339 cas représentent un taux de 35,50%. Il a été constaté également, que les détenteurs de permis de conduire de moins de deux ans, représentent la tranche la plus impliquée dans la survenance des accidents, avec un taux de 41,59%. La wilaya d’Alger est celle qui a enregistré le plus grand nombre de sinistres, avec 1 316 accidents, soit un taux de 6,46%. L’autoroute Est-Ouest s’avère encore plus meurtrière selon les mêmes statistiques, puisque 1 345 accidents y ont été enregistrés, ce qui représente un taux de 6,61%. De même qu’il a été constaté une diminution de 107 accidents, soit un taux de -07,96%, d’après la même source. En outre, les activités de la Gendarmerie nationale ont enregistré une progression de 2,85%, qui se traduisent, notamment, par des campagnes de sensibilisation. 2,2 millions de contraventions dont 1,6 million d’amendes forfaitaires ont été dressées durant cette année. Les retraits de permis de conduire ont été de l’ordre de 72 423, dont une hausse de 32,45%, grâce, notamment, au développement des moyens pour faire face à ce phénomène et la conjugaison des efforts de toutes les parties actives. AMAR R.

Baisse des accidents de la route en 2015

Le taux des accidents de la circulation a enregistré une baisse de plus de 16,5% durant l’année 2015. Dans un bilan présenté hier par la Gendarmerie nationale, le nombre des accidents de la circulation à l’échelle nationale se situe à 20 361 accidents, ayant engendré 3 801 morts et 36 657 blessés. Ces chiffres, comparés avec ceux de 2014, font ressortir une diminution du nombre d’accidents, de blessés et de morts respectivement de 16,51% (-4 027 accidents), de 17,71%
(-7 889 blessés) et de 4,59% (-183 morts).
Malgré le bilan, jugé positif, le phénomène demeure préoccupant. Les causes peuvent s’expliquer par l’inconscience des usagers de la route quant au respect du code de la route, ont indiqué les services de la Gendarmerie nationale, lors d’un point de presse organisé, hier, au siège du commandement à Alger. Selon le chef de section de la sécurité routière à la Gendarmerie nationale, le commandant Meradi, qui a présenté ce bilan, l’élément humain reste prépondérant, comme facteur à l’origine des accidents de la circulation, avec un taux estimé à 91,76 et les 8,24% restants, qui incombent à l’environnement et à l’état des routes, sont de l’ordre respectivement de 3,43% et de 4,81%. Parmi les infractions qui en sont les causes, l’excès de vitesse vient en première place avec un taux de 37,62%, secondé par le dépassement dangereux dont le taux s’élève à 13,63%. Dans ce chapitre, l’on répertorie, en outre, le non-respect de la distance de sécurité, la manœuvre dangereuse, l’imprudence des piétons et la circulation à gauche, ainsi que le changement de direction non signalée.
Pour la répartition des accidents selon les différents types de véhicules, l’analyse des données statistiques des accidents de la route enregistrés montre que sur les 31 941 véhicules impliqués dans les accidents de la circulation routière, 23 505 sont des véhicules légers, soit 73,59%. Les véhicules de transport de marchandises et de voyageurs ainsi que les taxis sont impliqués dans 5 388 accidents, soit 26,46% du nombre total des accidents, ayant causé 1 261 décès (33,18% du nombre de morts) et 10 681 blessés (29,14 du nombre de blessés).
La tranche d’âge des conducteurs la plus impliquée dans les accidents est celle se situant entre 25 et 34 ans avec 11 339 cas représentent un taux de 35,50%. Il a été constaté également, que les détenteurs de permis de conduire de moins de deux ans, représentent la tranche la plus impliquée dans la survenance des accidents, avec un taux de 41,59%. La wilaya d’Alger est celle qui a enregistré le plus grand nombre de sinistres, avec 1 316 accidents, soit un taux de 6,46%.
L’autoroute Est-Ouest s’avère encore plus meurtrière selon les mêmes statistiques, puisque 1 345 accidents y ont été enregistrés, ce qui représente un taux de 6,61%. De même qu’il a été constaté une diminution de 107 accidents, soit un taux de -07,96%, d’après la même source.
En outre, les activités de la Gendarmerie nationale ont enregistré une progression de 2,85%, qui se traduisent, notamment, par des campagnes de sensibilisation. 2,2 millions de contraventions dont 1,6 million d’amendes forfaitaires ont été dressées durant cette année. Les retraits de permis de conduire ont été de l’ordre de 72 423, dont une hausse de
32,45%, grâce, notamment, au développement des moyens pour faire face à ce phénomène et la conjugaison des efforts de toutes les parties actives.

AMAR R.

Article complet

Votre Publicité ici

À propos philhadj

Laisser une réponse

Baisse des accidents de la route en 2015

Par philhadj Temps de lecture: 2 min
0