Accueil / actualite / Béjaïa rend hommage à Aït Ahmed
Ils étaient nombreux et de tout âge à se rassembler, hier, à la Maison de la culture pour s’incliner devant la mémoire de l’un des derniers fils de la Toussaint.

Béjaïa rend hommage à Aït Ahmed

Ils étaient nombreux et de tout âge à se rassembler, hier, à la Maison de la culture pour s’incliner devant la mémoire de l’un des derniers fils de la Toussaint.

Une cérémonie de recueillement à la mémoire de Hocine Aït Ahmed a été organisée, hier, à la maison de la culture Taos-Amrouche de Béjaïa, par la fédération du FFS.
Ils sont nombreux et de tout âge, à se rendre à la Maison de la culture pour s’incliner devant la mémoire de l’un des derniers fils de la Toussaint. La petite salle de la maison de la culture s’est avérée exiguë pour contenir tout ce monde. Le parti a dépêché quatre membres de sa direction nationale et le président de l’APW pour animer cette cérémonie qui se veut être à la hauteur du combat démocratique qu’a incarné Aït Ahmed jusqu’à son dernier souffle. Après une minute de silence, la parole est donnée aux membres de la direction du parti et au président de l’APW et candidat aux sénatoriales prochaines. “Je ne trouve pas de mots pour parler de ce grand militant mais je vous rassure qu’il y a la relève au sein du FFS”, déclare en substance le député Chabatti. “Il nous donne du courage pour l’édification d’un État démocratique et social”, déclare, pour sa part, le député et chef de groupe parlementaire, Chaffaâ Bouaïche. “Il a consacré toute sa vie pour le parachèvement de son combat, la libération du pays puis l’édification d’un État démocratique et social”, ajoute l’intervenant. Pour ce parlementaire, l’enterrement de Hocine Aït Ahmed dans son village natal, Aït-Ahmed, commune d’Aït Yahia, est un vœu du défunt. “Il avait refusé d’être enterré au cimetière d’El-Alia car les officiels accapareront sa mémoire. Son enterrement sera national et populaire”, conclut le député Bouaïche.
De son côté, le président de l’APW, Mohamed Bettache, a déclaré : “Nous sommes ici pour témoigner notre respect à la mémoire de Hocine Aït Ahmed pour son combat et son sacrifice. Fin diplomate, Si El-Hocine est notre guide.” “Nous avons, poursuit-il, une dette envers Aït Ahmed. Nous devons faire un serment pour la continuité de son combat. C’est le meilleur hommage à lui rendre.”
Son neveu de Tazmalt, Yahia Assam, a choisi de rappeler cette citation de son oncle qui en dit long : “Un militant n’est pas un faiseur de miracles et un gladiateur des temps modernes.”
Les animateurs de la rencontre ont appelé l’assistance pour venir en force à l’aéroport d’Alger, ce jeudi, pour l’accueil de la dépouille mortelle de leur chef charismatique avant de l’acheminer vers le siège national du parti et vendredi pour ses funérailles dans son village natal.

L. O.

Article complet

Votre Publicité ici

À propos philhadj

Laisser une réponse

Béjaïa rend hommage à Aït Ahmed

Par philhadj Temps de lecture: 2 min
0