Accueil / Une / Benyahia troqué contre Manucho
Mis à mal par sa situation au Mouloudia où il est en conflit ouvert avec son président, le défenseur franco-algérien, Mohamed Benyahia, a été échangé jeudi en fin de journée avec l’attaquant ivoirien de l’USMA, Manucho. “C’est officiel. La lettre de prêt de Manucho est sur le bureau du président Baba” confirmait un dirigeant oranais sans pour autant être capable de certifier que l’USMA versera une compensation financière. En dépit du fait de s’être affiché avec le maillot du CSC, ce qui risque de nourrir la polémique, l’attaquant ivoirien Manucho est donc la 10e recrue du Mouloudia d’Oran après Aguid, Benali, Ferrahi, Cherif, Bentiba, Gafaïti, Heriet, Boudoumi et Sebbah. Et ce, même s’il n’avait, jusqu’à hier, pas encore rencontré le président Baba, encore moins négocié les modalités de sa dernière année de contrat en Algérie. Cet échange, tenu secret, avait, pour rappel, soulevé le courroux du conseil d’administration de la société sportive par actions qui gère les affaires courantes du club professionnel au point de déclarer la guerre au président Belhadj Mohamed comme explicité dans ces mêmes colonnes dans édition d’hier. “Il a libéré Dahar gratuitement à l’USMH alors que l’équipe n’a pas d’avant-centre. Il a refait la même erreur que la saison dernière lorsqu’il avait cédé Nekkache gratos au CRB qui l’a revendu, depuis, 1,8 milliard au MCA ! Le recrutement de Ziaya ? On l’a appris dans la presse comme n’importe quel supporter. Si Baba nous avait consultés, on lui aurait bien entendu déconseillé cet attaquant en préretraite. Nous ne comprenons, également, pas sa démarche de mener des négociations secrètes avec Haddad pour lâcher Benyahia à l’USMA. Encore moins son souhait de recruter Delhoum, un autre élément qui n’apporterait rien à l’équipe et qui coûterait, comme son compère Ziaya, une fortune à la trésorerie du club”, avait, en effet, tancé un des cinq responsables mouloudéens qui avaient pris leur distance avec Baba, l’exhortant même à choisir entre “son CA et son secrétaire général, Toufik Bellahcène, qui a fait mine de ne rien savoir alors qu’il devait nous informer de telles tractations tenues secrètes, mais qui demeure le premier fournisseur de l’opposition en matière d’informations internes”. Une situation conflictuelle de laquelle le tandem Djebbari-Abdelilah, opposé à Belhadj, voudrait tirer profit en tentant d’appâter quelques uns de ces actionnaires frondeurs (Bessedjrari, Benzerbadj, Chorfi, Belabbès et Benmimoun) en perspective de l’assemblée générale du 9 juillet prochain. Rachid BELARBI

Benyahia troqué contre Manucho

Mis à mal par sa situation au Mouloudia où il est en conflit ouvert avec son président, le défenseur franco-algérien, Mohamed Benyahia, a été échangé jeudi en fin de journée avec l’attaquant ivoirien de l’USMA, Manucho.
“C’est officiel. La lettre de prêt de Manucho est sur le bureau du président Baba” confirmait un dirigeant oranais sans pour autant être capable de certifier que l’USMA versera une compensation financière.
En dépit du fait de s’être affiché avec le maillot du CSC, ce qui risque de nourrir la polémique, l’attaquant ivoirien Manucho est donc la 10e recrue du Mouloudia d’Oran après Aguid, Benali, Ferrahi, Cherif, Bentiba, Gafaïti, Heriet, Boudoumi et Sebbah.
Et ce, même s’il n’avait, jusqu’à hier, pas encore rencontré le président Baba, encore moins négocié les modalités de sa dernière année de contrat en Algérie.
Cet échange, tenu secret, avait, pour rappel, soulevé le courroux du conseil d’administration de la société sportive par actions qui gère les affaires courantes du club professionnel au point de déclarer la guerre au président Belhadj Mohamed comme explicité dans ces mêmes colonnes dans édition d’hier. “Il a libéré Dahar gratuitement à l’USMH alors que l’équipe n’a pas d’avant-centre. Il a refait la même erreur que la saison dernière lorsqu’il avait cédé Nekkache gratos au CRB qui l’a revendu, depuis, 1,8 milliard au MCA ! Le recrutement de Ziaya ? On l’a appris dans la presse comme n’importe quel supporter. Si Baba nous avait consultés, on lui aurait bien entendu déconseillé cet attaquant en préretraite. Nous ne comprenons, également, pas sa démarche de mener des négociations secrètes avec Haddad pour lâcher Benyahia à l’USMA. Encore moins son souhait de recruter Delhoum, un autre élément qui n’apporterait rien à l’équipe et qui coûterait, comme son compère Ziaya, une fortune à la trésorerie du club”, avait, en effet, tancé un des cinq responsables mouloudéens qui avaient pris leur distance avec Baba, l’exhortant même à choisir entre “son CA et son secrétaire général, Toufik Bellahcène, qui a fait mine de ne rien savoir alors qu’il devait nous informer de telles tractations tenues secrètes, mais qui demeure le premier fournisseur de l’opposition en matière d’informations internes”. Une situation conflictuelle de laquelle le tandem Djebbari-Abdelilah, opposé à Belhadj, voudrait tirer profit en tentant d’appâter quelques uns de ces actionnaires frondeurs (Bessedjrari, Benzerbadj, Chorfi, Belabbès et Benmimoun) en perspective de l’assemblée générale du 9 juillet prochain.

Rachid BELARBI

l’article complet

Votre Publicité ici

À propos philhadj

Laisser une réponse

Une

Benyahia troqué contre Manucho

Par philhadj Temps de lecture: 2 min
0