Accueil / Une / Bourrada : “Mahour-Bacha est toujours mon entraîneur”
Le décathlonien algérien, Larbi Bourrada, 5e aux jeux Olympiques de Rio, a déclaré, hier, lors de la cérémonie de la signature d’un contrat de sponsoring avec le fabricant local de matériels électroniques et électroménagers : “Je ne songe pas à changer d'entraîneur dans l'immédiat. Je continue à travailler avec Ahmed Mahour-Bacha pour préparer le meeting international de Talence, qui sera mon dernier cette saison.” Lors de la dernière conférence de presse tenue par Mahour-Bacha à Dély Ibrahim celui-ci a conseillé à son athlète d’embaucher un entraîneur étranger s’il veut réussir un exploit au JO-2020 à Tokyo, mais Bourrada a un autre avis la-dessus. “Pour être franc avec vous, je ne pense pas à cette question pour le moment, je dois préparer avec mon entraîneur le meeting international de Decastar à Talence en France, prévu les 17 et 18 septembre, le résultat ne sera pas vraiment important. Le principal intérêt pour moi sera de lancer la préparation de la prochaine saison”, a précisé Bourrada. En outre, l’athlète algérien auteur de la 5e place aux dernières olympiades avec un total de 8 521 points, et comme annoncé auparavant, a signé un contrat de sponsoring avec le fabricant local de matériels électroniques et électroménagers, Iris. Le décathlonien algérien était très soulagé d’avoir contracté ce partenariat, même s’il avait la possibilité de le faire avec une firme internationale. “C’est un début, aucune firme nationale ne s’est présentée, mais comme Iris m’a contacté à Rio, je n’ai pas hésité un seul instant à accepter ce partenariat, surtout que je préfère contribuer à l’essor d’une marque locale qu’étrangère”, a expliqué le champion d’Afrique. En outre, la signature de ce partenariat s’est faite en présence du président de l'USM Alger, Rebbouh Haddad. Larbi Bourrada a tenu à le remercier pour tout ce qu’il a fait pour sa préparation aux JO de Rio. “Le président de l’USMA m’a énormément aidé. Il a répondu favorablement à mes demandes, notamment celles ayant trait aux séances de récupération et de massage, je le remercie du fond du cœur.” Pour rappel, Bourrada et malgré le peu de moyens dont il a disposé, a pu obtenir une belle 5e place aux épreuves du décathlon à Rio. Avec plus de moyens, l’enfant de Réghaïa aurait pu même décrocher un podium au Brésil. Sofiane M.

Bourrada : “Mahour-Bacha est toujours mon entraîneur”

Le décathlonien algérien, Larbi Bourrada, 5e aux jeux Olympiques de Rio, a déclaré, hier, lors de la cérémonie de la signature d’un contrat de sponsoring avec le fabricant local de matériels électroniques et électroménagers : “Je ne songe pas à changer d'entraîneur dans l'immédiat. Je continue à travailler avec Ahmed Mahour-Bacha pour préparer le meeting international de Talence, qui sera mon dernier cette saison.”
Lors de la dernière conférence de presse tenue par Mahour-Bacha à Dély Ibrahim celui-ci a conseillé à son athlète d’embaucher un entraîneur étranger s’il veut réussir un exploit au JO-2020 à Tokyo, mais Bourrada a un autre avis la-dessus. “Pour être franc avec vous, je ne pense pas à cette question pour le moment, je dois préparer avec mon entraîneur le meeting international de Decastar à Talence en France, prévu les 17 et 18 septembre, le résultat ne sera pas vraiment important. Le principal intérêt pour moi sera de lancer la préparation de la prochaine saison”, a précisé Bourrada.
En outre, l’athlète algérien auteur de la 5e place aux dernières olympiades avec un total de 8 521 points, et comme annoncé auparavant, a signé un contrat de sponsoring avec le fabricant local de matériels électroniques et électroménagers, Iris. Le décathlonien algérien était très soulagé d’avoir contracté ce partenariat, même s’il avait la possibilité de le faire avec une firme internationale. “C’est un début, aucune firme nationale ne s’est présentée, mais comme Iris m’a contacté à Rio, je n’ai pas hésité un seul instant à accepter ce partenariat, surtout que je préfère contribuer à l’essor d’une marque locale qu’étrangère”, a expliqué le champion d’Afrique. En outre, la signature de ce partenariat s’est faite en présence du président de l'USM Alger, Rebbouh Haddad.
Larbi Bourrada a tenu à le remercier pour tout ce qu’il a fait pour sa préparation aux JO de Rio. “Le président de l’USMA m’a énormément aidé. Il a répondu favorablement à mes demandes, notamment celles ayant trait aux séances de récupération et de massage, je le remercie du fond du cœur.”
Pour rappel, Bourrada et malgré le peu de moyens dont il a disposé, a pu obtenir une belle 5e place aux épreuves du décathlon à Rio. Avec plus de moyens, l’enfant de Réghaïa aurait pu même décrocher un podium au Brésil.

Sofiane M.

l’article complet

Votre Publicité ici

À propos philhadj

Laisser une réponse

Une

Bourrada : “Mahour-Bacha est toujours mon entraîneur”

Par philhadj Temps de lecture: 2 min
0