Accueil / actualite (page 30)

actualite

actualite

Plusieurs agents sanctionnés

La Direction générale des impôts (DGI) a publié, dans son dernier bulletin, les sanctions disciplinaires et pénales prononcées au cours du deuxième semestre 2015, contre certains agents.

Lire la suite...

Un réseau de trafic de drogue démantelé

Un réseau de trafic de drogues dures composé de 12 individus activant dans plusieurs wilayas du pays, a été démantelé par la brigade des stupéfiants de Béjaïa, a-t-on appris. Les mis en cause, âgés entre 22 et 54 ans et ayant en majorité des antécédents judiciaires, sont, selon la même source, natifs de Béjaïa et d’Alger et se déplaçaient en utilisant des fausses identités. Leur arrestation au lieudit M’ssid El-Bab s’est soldée par la saisie de 13,63 kg de kif traité, 1,4 g de cocaïne et 221 comprimés de psychotropes. Aussi, une moto et deux voitures ont été récupérées par les enquêteurs. Présentés devant le parquet de Béjaïa, six éléments ont été placés sous mandat de dépôt et les autres sous contrôle judiciaire. H. K.

Lire la suite...

Réserves maintenues à l’égard des articles contraires à la charia

L'Algérie reste attachée aux réserves qu'elle a formulées au sujet des articles de la convention internationale de lutte contre toute forme de discrimination à l'égard des femmes (Cedaw)...

Lire la suite...

Un policier tue accidentellement une fillette

Une fillette, âgée de trois ans, a été atteinte, jeudi, accidentellement, par une balle sortie du pistolet de son proche parent, policier de son état. En effet, selon les premiers éléments de l’enquête diligentée par les services concernés, la fillette se trouvait chez des parents à Ouled Yaïch, dont un des membres est un policier. Alors que toute la famille était réunie dans la cour de la maison, une balle est partie accidentellement du pistolet du parent policier qui s’apprêtait à ranger son arme, atteignant mortellement la fillette qui a rendu l’âme sur place. Aussitôt après le malheureux accident, qui a endeuillé toute la famille du policier, ce dernier s’est rendu à la sûreté de daïra d’Ouled Yaïch. K. FAWZI

Lire la suite...

Les souscripteurs AADL 2001-2002 seront servis lundi

Est-ce la fin du calvaire pour les souscripteurs au programme AADL 2001-2002 ? Eux qui attendent leur logement depuis plus d’une décennie verront peut-être le bout du tunnel.

Lire la suite...

Réseau internet:  » des perturbations pourraient éventuellement être enregistrées »

Ceux qui comptaient surfer tranquillement sur la toile ce jeudi soir doivent déchanter. C'est Algérie Télécom qui a tenu à les avertir. Précisément la direction de la communication au niveau d'AT qui l'a annoncé ce jeudi dans un communiqué dont Liberte-algerie.com a pu se procurer une copie. Il y est indiqué que "suite à un problème technique survenu ce matin sur la rive nord du câble sous marin SMWE4 reliant Annaba à Marseille, des perturbations pourraient éventuellement être enregistrées sur le trafic internet dans les heures qui suivent.". Algérie Télécom a néanmoins tenu à "rassurer ses clients que le trafic de la bande passante internationale est actuellement sécurisé via la liaison Annaba-Palerme, qui pourrait être renforcée si nécessaire afin d’assurer un trafic internet régulier.". La même source indique que ni le problème n'a été localisée ni son origine n'a été déterminée. Salim KOUDIL @SalimKoudil

Lire la suite...

La piste terroriste n’est pas exclue (actualisé)

-22:48: Le président égyptien, Abdel Fattah al-Sissi appelle à «intensifier les recherches» pour retrouver «les débris». -20h12: Le ministre égyptien des Affaires étrangères, confirme que les débris de l'avion qui assurait le vol MS804 ont été retrouvés près de l'île grecque de Karpathos. -19h19: Egyptair, sur son compte twitter, ne confirme pas que les débris repérés dans la zone de la Méditerranée où aurait pu s'abîmer l'avion sont ceux de l'Airbus A 320. -19h00: JT de Canal Algérie annonce, en citant le porte parole du ministère des Affaires étrangères, que parmi les passagers il y avait finalement une algérienne. Il s'agit de Mme Saoudi Nouha, épouse Betiche, immatriculée auprès du consulat à Nantes (France). Elle était accompagnée de son mari Fayçal Betiche et de leur enfants, Mohamed et Joumana. -16h47: Le site du quotidien grec Kathimerini confirme que deux «éléments de couleur orange» ont été repérés par un C-130 égyptien, 200 à 230 miles au sud est de l'île de Crete. -15h54: L'administration américaine a envoyé jeudi un avion de patrouille maritime sur la zone de Méditerranée où un avion d'EgyptAir a disparu (AFP)

Lire la suite...

Cri des hommes libres pour défendre l’Algérie des libertés

Le gouvernement a déclaré, par le biais de son ministre de la Communication, une sale guerre contre le journal El Khabar. À travers El Khabar, c’est une guerre qui est déclarée contre les titres de la presse indépendante, la liberté de la presse et les droits de l’Homme en Algérie. Les événements se sont accélérés en moins d’une semaine et le journal El Khabar s’est retrouvé dans une bataille politique sous couvert juridique. Le hasard a fait que cela coïncide avec le 3 mai, Journée internationale de la liberté d’expression, un des principes fondamentaux des droits de l’Homme. Un principe qu’El Khabar considère comme référence principale de sa ligne éditoriale dont il n’a pas dévié, quels que soient les circonstances et les chantages. El Khabar, qui est né dans un climat politique particulier, est l’un des acquis des événements d’Octobre 1988. Il a fait ses premiers pas dans une conjoncture difficile durant laquelle des journalistes ont sacrifié leur vie pour la consécration de la démocratie, de la liberté d’opinion, de pensée et d’expression. El Khabar a mené, durant cette période, des batailles contre des groupes sanguinaires et obscurantistes et à plusieurs occasions contre les autorités publiques (publicité, contrôle et poursuites judiciaires, fermeture de sources d’information et redressements fiscaux…) Grâce à son ancrage dans les milieux sociaux, El Khabar a réussi à gagner ces batailles, car son unique appui est le citoyen de l’Algérie profonde. Et personne d’autre. En réponse à cette campagne féroce que mène le ministre de la Communication contre le journal El Khabar, et à travers lui tout journal libre et noble et tout journaliste libre, nous, signataires de cette pétition, exprimons notre refus absolu de la position du ministre de la Communication ou de toute autre partie visant à étrangler ou à tuer toute presse libre. Nous dénonçons avec force ces pratiques staliniennes et nous exprimons notre refus de toutes les pressions que subit El Khabar. Nous exigeons, également, que cessent tous les harcèlements qui visent la presse et les journalistes. Nous œuvrons à améliorer les acquis de la liberté d’expression et de la presse en Algérie. Téléphone : 021 48 47 67 - Fax : 021 48 44 26 email : [email protected]

Lire la suite...

Le RCD condamne un “deuxième assassinat”

Le bureau régional du RCD à Tizi Ouzou a dénoncé hier, dans une déclaration, le saccage de la stèle érigée à la mémoire des trois martyrs, militants du mouvement national et de la cause amazighe, en l’occurrence M’barek Aït Menguellet, Amar Ould Hamouda et le Dr Aït Mohand Saïd Salah. “Cet acte ignoble commis sur le territoire de la commune d’Iboudrarène ne peut être que l’œuvre d’énergumènes honnis et rejetés par la société. Il est évident que le seul objectif de ce crime est de porter atteinte à tout ce qui symbolise le combat amazigh en général et la Kabylie en particulier”, écrit le RCD, tout en “condamnant avec la plus grande vigueur ce deuxième assassinat de ces héros et exige que toute la lumière soit faite sur cette ignominie en donnant suite aux plaintes déposées par les familles des victimes et l’APC d’Iboudrarène”. K. Tighilt

Lire la suite...

La lutte contre l’extrémisme comme credo

Le premier congrès mondial du soufisme, initié par l’Union nationale des zaouïas algériennes, sous le thème “Mostaganem, haut lieu des savants soufis”, s’est ouvert hier à l’université Abdelhamid-Ibn-Badis de Mostaganem. Ce congrès de trois jours aura pour thème générique “La référence mohammedienne dans le traitement des questions et des défis de l’heure” avec la participation de près de 120 oulémas issus de 40 pays musulmans, ainsi que des représentants de la communauté musulmane de dix autres pays. Cette rencontre a pour objectif de créer une instance mondiale servant le monde musulman sous la bannière du soufisme en tant que force spirituelle, sociale et économique. Dans son allocution inaugurale, le président du Congrès mondial du soufisme, M. Chaâlal, a souligné l'importance du retour aux références mohammediennes face aux défis du siècle présent sur la base d'une union internationale soufie dont l'antique ville de Mostaganem abrite le siège. Six axes de réflexion ont été retenus pour cette rencontre et des conférences seront données tout au long des trois jours portant, notamment, sur le sens spirituel de la référence mohammedienne, le fiqh de la paix sociale, les écoles de l’islam et le soufisme, entre autres sujets. Le message principal relayé par les organisateurs est de consolider les bases de l'islam authentique en Algérie et dans le monde musulman comme objectif suprême de la lutte contre l'extrémisme dans un monde en proie à des conflits interreligieux et ethniques. Islam et soufisme, une relation assez méconnue parmi la large couche de la population algérienne, et même dans les autres pays musulmans, à l'exception de la Turquie où le soufisme est répandu et étudié loin des clichés. Il s'agit, avant tout, d’un chemin de sagesse ; le soufisme incarne un visage trop méconnu de l’islam, celui de l’ouverture, du respect et de la fraternité. Il consiste en un enseignement vivant, transmis de maître à disciple, dont l’origine remonte au prophète Mohammed (QSSSL), un guide vers la haute sphère de la spiritualité. “Le soufisme comme philosophie spirituelle peut aider à mieux comprendre le monde d'aujourd'hui et l’islam en particulier, afin de faire face aux défis du futurs”, a déclaré un congressiste présent. En marge de cette rencontre, une visite au mausolée du saint patron Sidi Lakhdar Benkhelouf et à la zaouïa alaouia au quartier de Tijditt a eu lieu également en compagnie de la délégation des officiels. M. Salah

Lire la suite...