Accueil / Une (page 20)

Une

La Une

Les Tunisiens à Béjaïa ce vendredi

Le groupe tunisien du Club Africain est attendu ce vendredi à Béjaïa, en prévision de sa rencontre de dimanche prochain face au MOB. Cette joute entre dans le cadre de la manche retour des 1/16 de finale de la Ligue des champions.

Lire la suite...

“Nous attendons la réponse du NAHD pour le stade du 5-Juillet”

Dans une déclaration à Liberté, le président de la commission de la coupe d’Algérie, Ali Malek

Lire la suite...

Quelle part pour nourrir la planète ?

La notion même d’agriculture urbaine regroupe des pratiques différentes selon les latitudes.

Lire la suite...

Le Dr Zemmouri : “Chita sera opéré dans deux semaines”

Dans une déclaration à Liberté, le Pr Zemmouri a confirmé la gravité de la blessure de l'international olympien du MCA, Oussama Chita, qui souffre, avons-nous appris, d'une rupture totale des ligaments croisés antérieurs, ce qui nécessite six mois d'indisponibilité pour le milieu de terrain mouloudéen. “Malheureusement, Chita souffre d'une rupture totale des ligaments croisés antérieurs. Il sera au minimum indisponible six mois. Il ne pourra donc retrouver la compétition que la saison prochaine. Il subira une intervention chirurgicale dans deux semaines”, a fait savoir celui qui doit opérer Chita à la clinique Essaâda. Du coup, Chita fera officiellement l'impasse sur les Jeux olympiques de Rio. En outre, la blessure de Chita, qui va le contraindre à déclarer forfait jusqu’à la fin de la saison, a bouleversé toute la famille du football en Algérie étant donné que le jeune milieu de terrain est un joueur de l’équipe nationale olympique, mais également du Mouloudia qui perd ainsi un joueur-clé jusqu’à la fin de la saison. Vu toutes les échéances qui attendent le MCA, entre autres la Coupe d’Algérie et le championnat où le Mouloudia est toujours en concurrence pour cette deuxième place qualificative pour la Ligue des champions africaine, l’entraîneur du MCA, Lotfi Amrouche, est très peiné par cette grave blessure de son poulain. “Je suis peiné et triste suite à la grave blessure de Chita, touché aux ligaments croisés du genou, ce qui doit l'éloigner des terrains pendant une période allant jusqu'à 7 mois”, a affirmé, à l'APS, le coach du Doyen. Et de poursuivre : “Le joueur doit avoir un moral d'acier pour pouvoir surmonter cette période difficile. Je vais le soutenir et l'aider d'autant qu'il s'agit d'un gentil garçon qui promet.” Pour rappel, Chita a contracté cette blessure en déplacement face au DRBT pour le compte de la 22e journée du championnat Mobilis. En outre, Lotfi Amrouche pense que la blessure de Chita est due essentiellement “à la charge de travail à laquelle a été soumis le joueur depuis qu'il est avec les seniors. Cela est à l'origine des blessures qui ne l'ont pas épargné. L'idéal était de travailler en tenant compte de son âge, or, il a été promu senior à 17 ans, et depuis, il bosse dur, ce qui lui a été fatal”. Sofiane M.

Lire la suite...

Cinq joueurs A’ en renfort !

Le sélectionneur national des Olympiques a dévoilé hier une liste de 24 joueurs retenus pour le stage prévu du 20 au 29 mars ponctué par deux matches amicaux face à la Corée. Et en prévision de ce rendez-vous, le coach national a décidé de renforcer son effectif par l’arrivée de cinq nouveaux éléments. Il s’agit de Seddiki Ilyas (NA H Dey), Nekache Hichem (CR Belouizdad), Sayoud Amir (DRB Tadjenanet), Abid Mohamed (MC Alger), Belkheiter Mokhtar (MCE Eulma) et Benayada Hocine (USM Alger). Ces joueurs issus de la sélection nationale A’, renforceront les rangs de la sélection U23 lors de ce stage qui permettra à l’entraîneur national U23 d’avoir une idée précise sur les potentialités de chacun de ses nouveaux renforts et ce, en prévision des jeux Olympiques de Rio, prévus en août prochain. D’ailleurs, le sélectionneur des Olympiques devra trouver une solution pour pallier la défection du latéral gauche Chita, victime d’une blessure grave au genou, qui va l’éloigner des terrains six mois au minimum. La liste : Salhi Abdelkadir, Chaal Farid, Methazem Oussama, Halaimia Mohamed Reda, Benguit Raouf, Belkheiter Mokhtar, Benayada Houcine, Keniche Ryad Kamar-Eddine, Abdellaoui Ayoub, Ferhani Houari, Cherifi Redouane, Smahi Khalil, Benkhamassa Mohamed, Draoui Zakaria, Ferhat Zineddine, Meziane Bentahar Meziane Abderrahmane, Benkablia Mohamed, Amokrane Abdelhakim, Darfalou Oussama, Sayoud Amir, Abid Mohamed, Salah Nor El-Islam, Seddiki Ilyas, Nekache Hichem.

Lire la suite...

Un stage bloqué à Palm Beach

En prévision de son big match de samedi prochain dans le cadre de la 23e journée du championnat Mobilis qui la mettra aux prises avec le club d’El-Bahia, le MCO en l’occurrence, la formation de la ville des Roses, l’USMB, est en stage bloqué à l’hôtel Palm Beach depuis dimanche dernier. Le coach Zoheir Djelloul a soumis ses troupes à un programme spécifique afin de préparer un onze type capable d’affronter le MCO dans de bonnes conditions. Revigorés suite à leur dernier succès arraché de fort belle manière lors de la précédente journée face à l’ESS, les capés de Djelloul se portent bien et affichent un moral d’acier. Selon les échos qui nous sont parvenus du lieu du stage tous les joueurs sont présents y compris le gardien Ouadah, Melika, Amiri et Boudina lesquels ont rejoint le groupe hier. Des séances d’oxygénation à la forêt de Bouchaoui, de la musculation en salle et du travail technico-tactique caractérisent le séjour des Blidéens à Palm Beach et tout porte à croire que l’USMB sera prête pour ce match du MCO qui se jouera à Oran, faut-il le rappeler à huis clos. Il est à signaler que l’USMB a disputé avant-hier un match amical à Chlef où elle s’est inclinée sur le score de 2 à 1. Nasser Zerrouki

Lire la suite...

La tradition, entre boulet et nostalgie

L’héroïne du dernier roman de Kaouther Adimi Des pierres dans ma poche (éditions Barzakh), est anonyme, le lecteur sait seulement qu'elle est une jeune femme d'une trentaine d'années, d’origines algériennes et résidantes à Paris, où elle tient un poste important dans un magazine pour enfants. Le calme apparent dans lequel vit la narratrice va bientôt être bouleversé par un appel de sa mère, depuis l'Algérie, annonçant les fiançailles, dans les prochains jours, de sa jeune sœur. Suite à quoi, la jeune femme vit une crise existentielle, qu'elle aura du mal à gérer: d'un côté le devoir (imposé par sa mère) de se trouver un mari, “n’importe quel mari”, et de l’autre, l'envie de rester indépendante, et de réussir sa carrière professionnelle. Elle panique aussi à l'idée de rentrer en Algérie, à cause des autres, qui regarderont du coin de l'œil cette fille qui vit “là-bas”. Le personnage de la mère est aussi important que celui de la narratrice, il participe grandement au déroulement du récit, tant son emprise et son omniprésence (par téléphone) terrorisent la jeune femme. Ses appels, à n'importe quelle heure du jour et de la nuit rythment le récit, apportent une bonne dose d'humour. Le lecteur est le témoin, amusé, des échanges parfois hilarants entre les deux femmes. Ces interventions maternelles sont le principal atout du roman. Un autre personnage percutant est celui de la sœur: la voix de la raison pour la narratrice. Même si au début cette dernière est étonnée que sa jeune sœur puisse se marier avant elle, jusqu'à en éprouver une certaine jalousie, elles restent cependant très attachées l'une à l'autre, et se ballottent leur mère au téléphone dès qu'elle commence à agacer l'une d'elles. Le roman narre ainsi le dernier mois de la trentenaire avant son retour au pays natal, afin d'assister au mariage de sa sœur. Des questionnements liés au mariage, à la famille, et à la solitude l'assaillent durant tout le récit, où elle apprendra à se connaître, et à trouver sa place, entre ses deux villes préférées. L'héroïne tombe aussi dans une certaine nostalgie suite à cet appel, les souvenirs de son enfance algéroise durant les années de sang resurgissent, la mort de son père, les petites amourettes du lycée, et les années fac lui donnent envie de fouler le sol algérien le plus rapidement possible, même si elle tient à sa douillette vie parisienne. D’ailleurs, le titre Des pierres dans ma poche, représente les souvenirs de la narratrice, les pierres pour cette dernière symbolisent l'enfance et l'adolescence, aussi beaux soient-ils, ils représentent néanmoins un “poids” pour elle, d'où la métaphore des pierres qu'elle entasse dans ses poches, et qu'elle compte machinalement chaque fois qu'elle se remémore l’Algérie. Écrit dans un style fluide et sans fioritures, le deuxième roman de Kaouther Adimi est captivant par ses thèmes, a priori légers. Ce roman plonge le lecteur dans une certaine nostalgie de l’Algérie du siècle dernier. Certains n’hésiteront pas à affirmer que le roman ressemble étrangement à …une autobiographie. Le parcours de Kaouther Adimi est presque similaire à celui de son héroïne. Il ne faut pas oublier également de mentionner que l'humour caractérise cette œuvre, qui est utilisé par la narratrice afin de dédramatiser les situations dans lesquelles elle se retrouve. Yasmine Azzouz Roman Des pierres dans ma poche, de Kaouther Adimi Barzakh éditions, 2015, pages 176, prix 600 DA.

Lire la suite...

Benzia convoqué, Guedioura et Hanni zappés

Le sélectionneur national, Christian Gourcuff, a dévoilé la liste de 23 joueurs concernés par les deux sorties de cette fin de mois face à l’Éthiopie. La première lecture de cette liste montre que le coach national fait toujours confiance au même groupe, à quelques exceptions près. À cet effet, nous enregistrons l’arrivée sans surprise de Yassine Benzia. Ce dernier a été dernièrement officiellement autorisé par la Fifa à endosser le maillot de l’équipe algérienne. La seule surprise dans cette liste, c’est le fait de ne pas trouver Sofiane Hanni, alors qu’il était annoncé en force parmi les nouveautés de l’effectif des Fennecs pour cette double confrontation importante pour la qualification à la CAN-2017. Hanni devra, donc, patienter avant de pouvoir honorer sa première convocation avec les Verts. Les joueurs choisis pour chaque compartiment ont souvent été convoqués. Ainsi, pour le poste de gardien but, Gourcuff a fait appel au trio composé de M’Bolhi, qui revient en force depuis quelques semaines, Doukha et Asselah. Là aussi, certains estiment que Chaouchi aurait pu prétendre à une place dans ce groupe surtout qu’il fait partie des meilleurs à son poste actuellement dans le championnat national. À moins qu’il y ait une affaire Chaouchi… En défense, Djamel Mesbah qui a été évincé par son club, la Sampdoria, n’a pas été retenu, alors que Rafik Halliche, qui devait retrouver l’équipe après plusieurs mois d’absence à cause d’une grave blessure au genou, a été encore une fois laissé au repos puisqu’il vient tout juste de reprendre les entraînements avec son club, le SC Qatar. À signaler qu’en l’absence de Mesbah, la doublure de Ghoulam sur flanc gauche de la défense sera Ramy Bensebaïni, qui a déjà évolué à ce poste à Montpellier. En plus des deux gardiens de but, Doukha et Asselah, on retrouve deux joueurs de champs locaux, à savoir Ziti-Khoutir et Khoualed. Au milieu de terrain, Gourcuff n’a pas jugé utile de faire appel à Adlène Guedioura, même si ce dernier s’est illustré le week-end dernier par un but somptueux face à Arsenal. Il faut dire que l’Algérien de Watford ne joue que très rarement en Premier League, alors que Bentaleb, qui a perdu sa place de titulaire avec Tottenham, est retenu. Abeïd, Taïder Boudebouz et Mesloub composent ce compartiment en toute logique, eux qui jouent régulièrement avec leur club respectif et possèdent un temps de jeu conséquent. Feghouli, en revanche, a pu revenir dans la compétition pour être retenu pour les deux matches face à l’Éthiopie. Il faut savoir que le milieu de terrain du CF Valencia a raté plusieurs rencontres de son équipe depuis le début de la phase retour, mais il est rétabli à temps. Le compartiment offensif reste celui où le sélectionneur national aura l’embarras du choix. La présence des joueurs comme Brahimi, les deux meilleurs buteurs des Verts, Slimani et Soudani, l’arrivée de Benzia, qui affiche une belle forme depuis qu’il a rejoint le LOSC, Ghezzal qui a retrouvé la joie de jouer après le départ d’Hubert Fournier ou encore ce que fait Mahrez avec Leicester a obligé le sélectionneur national à ne pas faire appel à Sofiane Hanni, même si ce dernier est le meilleur buteur du championnat de Belgique. Les Verts entreront en stage au Centre technique national de Sidi-Moussa à partir du 21 mars. La liste : Gardiens de but : Raïs M’Bolhi, Malik Asselah, Azzeddine Doukha Défenseurs : Mehdi Zeffane, Hichem Belkaroui, Ramy Bensebaïni, Faouzi Ghoulam, Aïssa Mandi, Carl Medjani, Mohamed Ziti-Khoutir, Nacereddine Khoualed. Milieux de terrain : Mehdi Abeïd, Nabil Bentaleb, Saphir Taïder, Ryad Boudebouz, Sofiane Feghouli, Walid Mesloub. Attaquants : Yassine Benzia, Yassine Brahimi, Rachid Ghezzal, Riyad Mahrez, Islam Slimani, Hillal Al-Arabi Soudani.

Lire la suite...

Bensenada : “Oui pour le 5-juillet !”

Le rejet ferme prononcé récemment par le président du NA Hussein Dey, Mahfoud Ould Zemirli

Lire la suite...

Tension toujours perceptible à Hussein Dey

Dans notre édition d’hier, Liberté a évoqué la possibilité de solutionner la question de la domiciliation de la demi-finale NAHD-USMBA au stade du 5-Juillet.

Lire la suite...