Accueil / Une / Charef décide enfin de parler
Devant la grave situation qui prévaut au sein de l’USMH, l’entraîneur Boualem Charef

Charef décide enfin de parler

Devant la grave situation qui prévaut au sein de l’USMH, l’entraîneur Boualem Charef, a enfin décidé de parler, il le fera aujourd’hui au cours d’une conférence de presse qu’il tiendra à la salle du stade du 1er-Novembre (ex-Lavigerie), pour aborder la situation générale du club et aussi son absence lors du dernier match de championnat à Béchar face à la JSS où, rappelons le, il a fait l’impasse sur cette rencontre qui s’est soldée par un nul vierge.
On croit savoir, selon une source digne de foi, que l’ex-adjoint du sélectionneur national Saâdane, évoquera la difficile situation financière vécue par l’ensemble des joueurs qui envisagent même d’engager un mouvement de protestation si leurs salaires ne sont pas versés avant le 20 de ce mois comme promis par la direction du club.
Charef qui n’est pas habitué à faire face à la presse durant ses sept années passées consécutivement à l’USMH et l’ intermède de trois mois au MCA, ne se contentera pas de parler de la situation administrative, il saisira cette opportunité pour répondre à son président, Abdelkader Mana, qui, lors d’un entretien accordé à Liberté, avait tiré à boulets rouges sur lui, l’accusant de vouloir manipuler les joueurs pour faire grève. “Je veux dénoncer ici le comportement de notre entraîneur Boualem Charef, qui a alimenté la rumeur d’une volonté des joueurs de faire grève avant le déplacement important à Relizane. En fait, c’est lui qui voulait faire la grève. À mon sens, un entraîneur responsable n’incite pas les joueurs à faire grève mais il essaie de trouver une solution pour apaiser la tension. Pis, Boualem Charef a arrêté d’entraîner l’équipe, toujours avant le déplacement à Relizane, après avoir manqué de respect à notre vice-président, alors qu’il a un contrat d’une année avec l’USMH. Il sait très bien qu’il ne peut pas partir comme bon lui semble. Personnellement, j’ai toujours plaidé pour la stabilité du staff technique, j’ai toujours soutenu Boualem Charef, mais il faut que tout le monde assume ses responsabilités et ait un minimum de retenue”, avait il dénoncé à travers nos colonnes. Le capitaine d’équipe, Younès Sofiane, sera aux côtés de l’entraîneur pour parler lui aussi des problèmes de l’équipe, notamment la question des salaires, Mana avait promis de régulariser les joueurs avant la mi-janvier comme il l’avait révélé à Liberté. “Nous avons déjà 2 milliards de centimes dans les caisses du club. Il nous reste donc à trouver 3 milliards. À ce titre, nous attendons une autre rentrée d’argent pour pouvoir régulariser tout le monde avant la mi-janvier. C’est une promesse que nous allons tenir inch’ Allah”, avait promis le président de l’USMH qui se trouve depuis jeudi à Paris pour des soins.

R. A.

l’article complet

Votre Publicité ici

À propos philhadj

Laisser une réponse

Une

Charef décide enfin de parler

Par philhadj Temps de lecture: 2 min
0