Accueil / actualite / Constantine : une brigade spéciale d’intervention à Ali-Mendjeli
Une brigade spéciale d’intervention est opérationnelle depuis septembre dernier, à la nouvelle ville Ali-Mendjeli, à Constantine

Constantine : une brigade spéciale d’intervention à Ali-Mendjeli

Une brigade spéciale d’intervention est opérationnelle depuis septembre dernier, à la nouvelle ville Ali-Mendjeli, à Constantine. Cette dernière a été créée pour faire face aux guerres de gangs qui ont éclaté depuis plus de deux ans. Deux sûretés urbaines seront, par ailleurs, installées au premier semestre de l’année 2016, au niveau des deux unités de voisinage UV8 et UV13, en attendant d’autres. L’objectif étant d’atteindre 65% en matière de couverture sécuritaire.
Ce plan d’action part d’un constat : le problème dans la nouvelle ville Ali-Mendjeli — résultat du relogement anarchique des habitants des vieux quartiers populaires et bidonvilles — réside dans le contrôle du territoire. Depuis plus de deux ans, des gangs se sont formés, notamment à l’UV 14, donnant lieu à des affrontements quasi quotidiens. La cité échappait aux autorités locales, notamment la police, qui, de l’aveu même du commissaire divisionnaire Abdelkrim Ouabri, chef de la sûreté de wilaya, “n’arrivait plus à maîtriser la situation”. En effet, sabres, cocktails Molotov, fusils à harpons et assaillants prenant pour cible les habitants, leurs maisons… Constantine n’avait jamais vu cela. En fait, Ali-Mendjeli est la première à avoir une brigade spéciale d’intervention, ce qui a permis une baisse sensible de la criminalité entre 2014 et 2015. La police a traité 1 558 affaires d’agression en 2015, contre 1 776 affaires, dont la majorité concernait la nouvelle ville, en 2014.

L.N.

Article complet

Votre Publicité ici

À propos philhadj

Laisser une réponse

Constantine : une brigade spéciale d’intervention à Ali-Mendjeli

Par philhadj Temps de lecture: 1 min
0