Accueil / actualite / Débordement de l’oued Chiffa
Après une légère accalmie des chutes de neige, il a plu des cordes durant la nuit du lundi à mardi, causant le débordement de l’oued Chiffa et la sortie de plusieurs cours d’eau de la région de leurs lits. En effet, les importantes quantités de précipitations enregistrées durant ces dernières heures ont augmenté le volume des écoulements dans l’oued Chiffa et provoqué son débordement sur la chaussée qui est devenue un risque pour la circulation automobile. Les routes ont été envahies par les boues et les gravats causant le blocage de la circulation durant la matinée d’hier, notamment au niveau de la pente Fernane non loin du col de Ben Chicao sur la RN1. D’ailleurs, la circulation était très difficile durant la matinée sur le tronçon situé entre Ouzera et Berrouaghia à hauteur de la déviation de Maskouni, près de la base de vie de l’entreprise chinoise chargée de la réalisation du projet d’autoroute Chiffa-Berroughia. Les sapeurs-pompiers ont effectué de nombreuses sorties à la suite d’appels de détresse de citoyens dont les habitations ont été inondées par les eaux pluviales notamment à Médéa, Berrouaghia et Si-Mahdjoub où des infiltrations d’eau ont été pompées. Les mêmes services sont intervenus à plusieurs reprises pour assister les familles dont les murs et toits de leur demeure se sont effondrés, notamment dans les daïra de Médéa, Aïn Boucif et Si-Mahdjoub. En outre, des coulées de boue ont envahi deux habitations au lieudit Sidi-Ali dans la commune de Ouamri, 25 km à l’ouest du chef-lieu de wilaya, où 2 familles ont été hébergées à la salle omnisports de la commune. Par ailleurs, les murs de clôture d’un parking d’une salle des fêtes ont été emportés hier vers 9h par les eaux qui ont aussi causé la destruction totale et partielle de 8 véhicules qui y étaient stationnés. Aussi, la panne technique survenue sur la conduite d’adduction d’eau du barrage vers la ville de Médéa n’est toujours pas réparée et l’alimentation de la population n’a toujours pas eu lieu jusqu’à hier. M. EL BEY

Débordement de l’oued Chiffa

Après une légère accalmie des chutes de neige, il a plu des cordes durant la nuit du lundi à mardi, causant le débordement de l’oued Chiffa et la sortie de plusieurs cours d’eau de la région de leurs lits.
En effet, les importantes quantités de précipitations enregistrées durant ces dernières heures ont augmenté le volume des écoulements dans l’oued Chiffa et provoqué son débordement sur la chaussée qui est devenue un risque pour la circulation automobile. Les routes ont été envahies par les boues et les gravats causant le blocage de la circulation durant la matinée d’hier, notamment au niveau de la pente Fernane non loin du col de Ben Chicao sur la RN1.
D’ailleurs, la circulation était très difficile durant la matinée sur le tronçon situé entre Ouzera et Berrouaghia à hauteur de la déviation de Maskouni, près de la base de vie de l’entreprise chinoise chargée de la réalisation du projet d’autoroute Chiffa-Berroughia. Les sapeurs-pompiers ont effectué de nombreuses sorties à la suite d’appels de détresse de citoyens dont les habitations ont été inondées par les eaux pluviales notamment à Médéa, Berrouaghia et Si-Mahdjoub où des infiltrations d’eau ont été pompées. Les mêmes services sont intervenus à plusieurs reprises pour assister les familles dont les murs et toits de leur demeure se sont effondrés, notamment dans les daïra de Médéa, Aïn Boucif et Si-Mahdjoub.
En outre, des coulées de boue ont envahi deux habitations au lieudit Sidi-Ali dans la commune de Ouamri, 25 km à l’ouest du chef-lieu de wilaya, où 2 familles ont été hébergées à la salle omnisports de la commune.
Par ailleurs, les murs de clôture d’un parking d’une salle des fêtes ont été emportés hier vers 9h par les eaux qui ont aussi causé la destruction totale et partielle de 8 véhicules qui y étaient stationnés.
Aussi, la panne technique survenue sur la conduite d’adduction d’eau du barrage vers la ville de Médéa n’est toujours pas réparée et l’alimentation de la population n’a toujours pas eu lieu jusqu’à hier.

M. EL BEY

Article complet

Votre Publicité ici

À propos philhadj

Laisser une réponse

Débordement de l’oued Chiffa

Par philhadj Temps de lecture: 2 min
0