Accueil / Une / Deux Marocains expulsés de France
Deux Marocains radicalisés et expulsés de France la semaine dernière vers le Maroc s'apprêtaient à attaquer des lieux publics, restaurant et night-club, à Metz dans l'est de la France, a rapporté hier la presse marocaine. Les deux hommes, partisans du groupe autoproclamé Etat islamique (EI), avaient été extradés le 26 août de la France vers le Maroc. Selon les autorités marocaines, ils voulaient commettre des “attentats d'envergure” dans les deux pays au nom de l'EI. “Les investigations des services de sécurité marocains ont révélé qu'ils voulaient frapper la place de la République, en plein cœur de Metz”, a rapporté hier le quotidien privé arabophone Assabah. Ils préparaient des attaques à l'arme à feu, sur le mode opératoire des attentats de Paris (130 morts en novembre 2015), mais également avec des véhicules bélier qui auraient foncé dans la foule, comme mi-juillet à Nice (86 morts), “avec pour objectif de faire le plus grand nombre de victimes”, explique le journal. Les deux hommes, Redouane Dahbi et Ayyoub Sadki, voulaient mettre leur plan à exécution “la dernière semaine des vacances d'été”. R. I./Agences

Deux Marocains expulsés de France

Deux Marocains radicalisés et expulsés de France la semaine dernière vers le Maroc s'apprêtaient à attaquer des lieux publics, restaurant et night-club, à Metz dans l'est de la France, a rapporté hier la presse marocaine. Les deux hommes, partisans du groupe autoproclamé Etat islamique (EI), avaient été extradés le 26 août de la France vers le Maroc. Selon les autorités marocaines, ils voulaient commettre des “attentats d'envergure” dans les deux pays au nom de l'EI. “Les investigations des services de sécurité marocains ont révélé qu'ils voulaient frapper la place de la République, en plein cœur de Metz”, a rapporté hier le quotidien privé arabophone Assabah. Ils préparaient des attaques à l'arme à feu, sur le mode opératoire des attentats de Paris (130 morts en novembre 2015), mais également avec des véhicules bélier qui auraient foncé dans la foule, comme mi-juillet à Nice (86 morts), “avec pour objectif de faire le plus grand nombre de victimes”, explique le journal. Les deux hommes, Redouane Dahbi et Ayyoub Sadki, voulaient mettre leur plan à exécution “la dernière semaine des vacances d'été”.

R. I./Agences

l’article complet

Votre Publicité ici

À propos philhadj

Laisser une réponse

Une

Deux Marocains expulsés de France

Par philhadj Temps de lecture: 1 min
0