Accueil / actualite / Feu vert pour le passeport d’urgence
Sa mise en circulation a été fixée pour le 20 décembre dernier. Restent à déterminer le montant du timbre, la durée de validité et les catégories des bénéficiaires.

Feu vert pour le passeport d’urgence

Sa mise en circulation a été fixée pour le 20 décembre dernier. Restent à déterminer le montant du timbre, la durée de validité et les catégories des bénéficiaires.
Les Algériens vivant à l’étranger et notamment en France peuvent connaître un moment de répit avec la mise en circulation du passeport d’urgence comme consacré par les autorités algériennes. La décision vient d’être consignée dans le dernier Journal officiel n° 67 rendu public le 20 décembre dernier. Il s’agit, en fait, “d’un arrêté qui a pour objet de fixer la date de la mise en circulation du passeport d’urgence dont les caractéristiques techniques ont été fixées par l’arrêté du 26 safar 1437 correspondant au 8 décembre 2015, susvisé, qui prendra effet à compter du
20 décembre 2015”, comme le précise l’intitulé de l’arrêté en question. Et en attendant, la délivrance des premiers documents de ce type, l’arrêté du 26 safar 1437 correspondant au 8 décembre 2015 a fixé, quant à lui, les caractéristiques techniques du passeport d’urgence qui se présente comme suit : le document de 12 pages et de couleur verte et porte sur la page de couverture, entre autres, la mention de passeport d’urgence. La deuxième page, dite page de renseignements, est protégée par un laminât transparent autoadhésif. Elle comporte les données affichées du titulaire, une zone d’inspection visuelle et une zone de lecture automatique. Sur la zone d’inspection visuelle, toutes les désignations des champs sont indiquées dans les trois langues, à savoir l’arabe, le français et l’anglais avec une impression en arabe et en caractères latins. Un geste apprécié par des millions de nos compatriotes qui restent en attente d’une véritable solution à même de mettre un terme à leur calvaire. Ils sont plus d’un million et demi en attente de leurs passeports biométriques sans que l’État algérien soit en mesure de leur apporter une réponse satisfaisante. Le passeport d’urgence, dont il reste à révéler officiellement la validité et le montant du timbre, doit aussi identifier avec précision les catégories des bénéficiaires. Contacté par nos soins, Djamel Bouras, député de l’émigration, circonscription du Nord de la France qui n’a de cesse de plaider cette cause a commenté : “Nous saluons cette facilité qui apportera une réponse aux cas urgents. Je félicite le ministre et les cadres de l'Intérieur et je souhaite que la délivrance de ce document intervienne rapidement. Il faut aussi trouver une solution pour nos compatriotes résidant à l'étranger dépourvus de passeport biométrique algérien.”
On en déduit que l’arrêté règle, en effet, une situation, mais n’enlève en rien au malaise qui persiste notamment avec des consulats aux locaux exigus qui disposent de capacités limitées en termes de traitement et aux ressources limitées comme c’est le cas notamment en France. “Les solutions sont pourtant toutes simples”, nous dit-on, tout en expliquant : “Il s’agit simplement de réserver deux étages du nouveau bâtiment acquis par le consulat général de Paris et de permettre des dépôts au quotidien et sans interruption (7/7)”.

Article complet

Votre Publicité ici

À propos philhadj

Laisser une réponse

Feu vert pour le passeport d’urgence

Par philhadj Temps de lecture: 2 min
0