Accueil / Une / Gafaïti : “Ne vous inquiétez pas, je m’imposerai !”
Cible de quelques critiques et qualifié hâtivement, de “recrue pas à la hauteur des attentes” par certaines voix qui se sont élevées tout récemment, le défenseur Adel Gafaïti ne semble pas pour autant perturbé par ce qui se passe autour de lui. Forcément confiant en son aptitude à briguer une place dans le onze, celui qui est passé par les Glasgow Rangers et Norwich City estime, en revanche, “monter en puissance après un nécessaire temps d’adaptation”. “Je ne vais pas mentir, ce que je vis ici diffère de ce que j’ai peut-être connu en Ecosse ou en Angleterre. Mais je venais à Oran chaque année depuis que je suis tout petit. Je connais la ville, les gens, leur mentalité. Au début, durant les deux ou trois premiers jours, c’est vrai, je ne me suis pas tout de suite immiscé dans le groupe. Mais je suis allé vers les joueurs et eux, sont venus vers moi. On a commencé à échanger. Je me suis alors fondu dans le collectif et maintenant, tout va pour le mieux”, soulignera le longiligne défenseur pour lequel “tout arrivera par le travail, rien que le travail”. “Ma priorité actuelle est de travailler, de progresser, de démontrer à l’entraîneur ce que je vaux et ce que je veux, autrement dit, être dans le onze et devenir un élément important de l’équipe. Dimanche, on part à Sétif pour le stage, on travaillera deux fois plus, mais ce sera doublement bénéfique”, dira encore un Adel Gafaïti qui n’accorde pas trop d’importance à ce qui se dit à propos de son niveau ou de ses capacités. “Les gens ont le droit d’avoir un avis comme moi j’ai le mien ! Dès lors, à moi de travailler et de montrer aux gens ce que je vaux sur le terrain. Et croyez-moi, à ce sujet, je ne m’inquiète pas du tout !”, affirmera, avec l’insouciance de ses vingt-deux ans et sa confiance d’ancien pensionnaire de la Championship anglaise, cet Oranais formé à Nancy. 10 buts en 12 matches avec les Redhawks Dans un autre registre, l’entraîneur des Rouge et Blanc d’El-Hamri Omar Belatoui a testé, avec plus ou moins de réussite, les deux attaquants issus de la diaspora algérienne à l’étranger vendredi après-midi à l’occasion du premier test amical de l’intersaison, remporté (2-1) face au Ghali de Mascara de Abderrahmane Mehdaoui. Mais si Mehdi Kerrouche n’a, sans surprise, convaincu personne, Hamza Haddadi a, de son côté, marqué beaucoup de points, grâce, en partie à son sens du placement, sa belle détente verticale et ses appels en profondeur dont un lui a permis de donner la victoire aux siens en marquant le deuxième but, sur un joli service de Moussi. Ayant fait ses débuts à Emerald City, avant d’intégrer la Crossfire Academy, puis de jouer deux ans au lycée pour les Thunderbits Shorewood, cet Américain natif d’Alger en 1994 est arrivé à El-Bahia tard dans la nuit de jeudi à vendredi pour subir des tests au MCO. “J’ai joué quatre ans aux Seattle Red Hawks dans le championnat universitaire américain, l’antichambre de la Major Soccer League. La saison dernière j’ai marqué 10 buts en 12 matches”, précisera-t-il d’ailleurs dans un arabe approximatif. Pour avoir tapé dans l’œil du staff technique, il devrait accompagner le groupe à Sétif pour le stage avant que son cas ne soit définitivement tranché. Tout comme Mourad Delhoum qui a paraphé hier son contrat de deux saisons en marge de la cérémonie de sa présentation aux médias, à 19h30 au Sheraton Hôtel. Rachid BELARBI

Gafaïti : “Ne vous inquiétez pas, je m’imposerai !”

Cible de quelques critiques et qualifié hâtivement, de “recrue pas à la hauteur des attentes” par certaines voix qui se sont élevées tout récemment, le défenseur Adel Gafaïti ne semble pas pour autant perturbé par ce qui se passe autour de lui.
Forcément confiant en son aptitude à briguer une place dans le onze, celui qui est passé par les Glasgow Rangers et Norwich City estime, en revanche, “monter en puissance après un nécessaire temps d’adaptation”. “Je ne vais pas mentir, ce que je vis ici diffère de ce que j’ai peut-être connu en Ecosse ou en Angleterre. Mais je venais à Oran chaque année depuis que je suis tout petit. Je connais la ville, les gens, leur mentalité. Au début, durant les deux ou trois premiers jours, c’est vrai, je ne me suis pas tout de suite immiscé dans le groupe. Mais je suis allé vers les joueurs et eux, sont venus vers moi. On a commencé à échanger. Je me suis alors fondu dans le collectif et maintenant, tout va pour le mieux”, soulignera le longiligne défenseur pour lequel “tout arrivera par le travail, rien que le travail”. “Ma priorité actuelle est de travailler, de progresser, de démontrer à l’entraîneur ce que je vaux et ce que je veux, autrement dit, être dans le onze et devenir un élément important de l’équipe. Dimanche, on part à Sétif pour le stage, on travaillera deux fois plus, mais ce sera doublement bénéfique”, dira encore un Adel Gafaïti qui n’accorde pas trop d’importance à ce qui se dit à propos de son niveau ou de ses capacités.
“Les gens ont le droit d’avoir un avis comme moi j’ai le mien ! Dès lors, à moi de travailler et de montrer aux gens ce que je vaux sur le terrain. Et croyez-moi, à ce sujet, je ne m’inquiète pas du tout !”, affirmera, avec l’insouciance de ses vingt-deux ans et sa confiance d’ancien pensionnaire de la Championship anglaise, cet Oranais formé à Nancy.
10 buts en 12 matches avec les Redhawks
Dans un autre registre, l’entraîneur des Rouge et Blanc d’El-Hamri Omar Belatoui a testé, avec plus ou moins de réussite, les deux attaquants issus de la diaspora algérienne à l’étranger vendredi après-midi à l’occasion du premier test amical de l’intersaison, remporté (2-1) face au Ghali de Mascara de Abderrahmane Mehdaoui.
Mais si Mehdi Kerrouche n’a, sans surprise, convaincu personne, Hamza Haddadi a, de son côté, marqué beaucoup de points, grâce, en partie à son sens du placement, sa belle détente verticale et ses appels en profondeur dont un lui a permis de donner la victoire aux siens en marquant le deuxième but, sur un joli service de Moussi.
Ayant fait ses débuts à Emerald City, avant d’intégrer la Crossfire Academy, puis de jouer deux ans au lycée pour les Thunderbits Shorewood, cet Américain natif d’Alger en 1994 est arrivé à El-Bahia tard dans la nuit de jeudi à vendredi pour subir des tests au MCO. “J’ai joué quatre ans aux Seattle Red Hawks dans le championnat universitaire américain, l’antichambre de la Major Soccer League. La saison dernière j’ai marqué 10 buts en 12 matches”, précisera-t-il d’ailleurs dans un arabe approximatif. Pour avoir tapé dans l’œil du staff technique, il devrait accompagner le groupe à Sétif pour le stage avant que son cas ne soit définitivement tranché. Tout comme Mourad Delhoum qui a paraphé hier son contrat de deux saisons en marge de la cérémonie de sa présentation aux médias, à 19h30 au Sheraton Hôtel.

Rachid BELARBI

l’article complet

Votre Publicité ici

À propos philhadj

Laisser une réponse

Une

Gafaïti : “Ne vous inquiétez pas, je m’imposerai !”

Par philhadj Temps de lecture: 3 min
0