Accueil / actualite / Gel de la grève des paramédicaux

Gel de la grève des paramédicaux

La grève illimitée, que devaient observer, hier, les paramédicaux au niveau de l’hôpital de Béni Messous, n’a finalement pas eu lieu en raison du gel par la section locale du Syndicat algérien des paramédicaux de son mot d’ordre lancé le 20 avril dernier. Cette décision de gel de la grève a été prise par le bureau de la section syndicale des paramédicaux SAP du CHU de Béni Messous, après concertation entre le bureau de wilaya et le bureau national du SAP, et ce, conformément à la décision du conseil du bureau de la section syndicale du centre hospitalo-universitaire réuni en session extraordinaire le 6 mai. Ce dénouement heureux intervient suite à l’ouverture par la direction générale d’un dialogue avec le syndicat, nous a indiqué le directeur général du CHU de Béni Messous, Hachemi Chaouche, joint par nos soins, hier. Ce dernier a déploré le recours à la grève sans passer par des discussions, alors qu’elle doit constituer l’ultime recours après l’échec des négociations. “Les portes du dialogue sont ouvertes devant le syndicat afin de discuter de toutes les éventuelles revendications socioprofessionnelles”, a-t-il indiqué, ajoutant que la raison de la contestation du syndicat portait essentiellement sur l’exigence d’être associé au conseil scientifique, alors que celui-ci ne relève pas de leurs prérogatives, car c’est une institution administrative réglementée. Bien que, dit-il, “nous leur ayons ouvert la porte et nous les ayons encouragés à organiser eux-mêmes toute manifestation scientifique ou culturelle”.
D’après nos informations, le tribunal de Bir-Mourad-Raïs a déclaré la grève illégale.

A. R.

Article complet

Votre Publicité ici

À propos philhadj

Laisser une réponse

Gel de la grève des paramédicaux

Par philhadj Temps de lecture: 1 min
0