Accueil / actualite / Grogne à la Direction du commerce d’Alger
Las d’attendre une réponse à ses doléances, qui tarde à venir, le personnel de la Direction du commerce de la wilaya a décidé dimanche dernier de tenir un sit-in, tout en se réservant le droit de recourir à une grève, en guise de protestation contre

Grogne à la Direction du commerce d’Alger

Las d’attendre une réponse à ses doléances, qui tarde à venir, le personnel de la Direction du commerce de la wilaya a décidé dimanche dernier de tenir un sit-in, tout en se réservant le droit de recourir à une grève, en guise de protestation contre la situation “catastrophique” du secteur.
Outre les retards dans le paiement des salaires qui concernent tous les travailleurs, les contractuels, quant à eux, se plaignent de ne pas avoir perçu leur dû, depuis plus de six mois et d’être privés de la prime de rendement et d’autres indemnités, selon un courrier de protestation adressé au directeur du commerce par la section syndicale de la DCP d’Alger. Dans cette missive adressée aussi au ministère de tutelle, à l’union locale UGTA et à l’inspection du travail, ses rédacteurs font état de “conditions extrêmement difficiles” dans lesquelles exercent les quelque 1 000 agents, activant notamment au sein de la direction, des inspections régionales ou frontalières. Ils citent notamment la non-adéquation des locaux mis à leur disposition qui, à la base, n’appartiennent pas au ministère du Commerce, ce qui est contraire aux dispositions légales à même de sauvegarder leur dignité. À telle enseigne que “les agents du commerce sont l’objet de moqueries de la part des opérateurs économiques et des commerçants, comme en témoigne la situation à l’inspection régionale du commerce de Bir Mourad-Raïs”, révèle-t-on. La vacance du poste de directeur du commerce de la wilaya d’Alger complique davantage la situation du secteur, en ce sens qu’elle s’est répercutée par des perturbations des différents services, ajoutent les protestataires. Selon ces derniers, la section syndicale a bien rendu destinataires la Direction du commerce de la wilaya d’Alger ainsi que le directeur régional, de correspondances expliquant la situation du secteur et détaillant les revendications du personnel de la DCP, mais en vain car ces courriers sont restés lettre morte. Et devant l’indifférence ainsi affichée face à ces revendications, les membres du conseil syndical de la DCP d’Alger ont décidé d’user de leur droit de protestation, jusqu'à la satisfaction de leurs revendications. En fait, cette action n’est pas une première pour le personnel de ce secteur, qui avait connu des grèves cycliques observées en vue de faire aboutir les revendications, notamment la définition d’un statut particulier propre au secteur et l'application du régime indemnitaire spécifique aux agents de la Direction du commerce.

Amar R.

Article complet

Votre Publicité ici

À propos philhadj

Laisser une réponse

Grogne à la Direction du commerce d’Alger

Par philhadj Temps de lecture: 2 min
0