Accueil / actualite / Haro sur la révision constitutionnelle
Le bureau politique de Talaie El-Hourriyet, réuni hier, a relevé, dans un communiqué rendu public, que c’est “avec une profonde inquiétude que la vacance du pouvoir est parvenue au stade de la dislocation du centre de la décision nationale du fait de

Haro sur la révision constitutionnelle

Le bureau politique de Talaie El-Hourriyet, réuni hier, a relevé, dans un communiqué rendu public, que c’est “avec une profonde inquiétude que la vacance du pouvoir est parvenue au stade de la dislocation du centre de la décision nationale du fait de l’accaparement de forces extra-constitutionnelles dont il est l’objet. Il a estimé que l’obsession du régime politique en place par sa pérennité à tout prix constitue la principale
menace à l’intégrité de l’État national qu’elle affaiblit et fragilise face aux défis internes et aux périls externes”.
Pour le parti d’Ali Benflis, le projet de révision constitutionnelle est discutable. “En premier lieu, le processus contestable auquel a obéi cette révision constitutionnelle du fait de l’illégitimité de la source de son
initiative, du fait de la même illégitimité et de la non-représentativité du Parlement qui est appelé à l’avaliser et du fait que le Conseil constitutionnel dont il est attendu qu’il confirme sa régularité n’est qu’une institution aux ordres et sans liberté de décision. En second lieu, le caractère diviseur de cette initiative de révision constitutionnelle qui a failli à réaliser le consensus national autour de la loi fondamentale de la République. En troisième lieu, en dépit de toutes les annonces et promesses qui se sont révélées trompeuses, le projet de révision constitutionnelle n’introduit aucune transformation sérieuse et crédible dans la nature personnalisée, autocratique et totalitaire du système politique imposé au pays”.
En outre, le parti considère que le projet de révision constitutionnelle “répond plus aux intérêts étroits du régime politique en place et à son souci obsessionnel d’assurer sa survie qu’à l’aspiration des concitoyennes et des concitoyens à la modernisation du système politique national à travers l’avènement d’une République démocratique et sociale s’épanouissant dans le cadre d’un État de droit”.
Pour le parti, ce projet de révision constitutionnelle “s’inscrit dans la logique de la fuite en avant et n’apporte pas la réponse attendue à la crise de régime dans laquelle le pays se trouve”.

A. B.

Article complet

Votre Publicité ici

À propos philhadj

Laisser une réponse

Haro sur la révision constitutionnelle

Par philhadj Temps de lecture: 2 min
0