Accueil / Une / Irak : les civils confrontés à un “risque extrême”
L'ONU a averti hier que quelque 750 000 civils habitant dans l'ouest de Mossoul étaient confrontés à “un risque extrême”, alors que se prépare l'offensive des forces irakiennes pour reprendre au groupe autoproclamé État islamique (EI/Daech) cette partie de la deuxième ville du pays. “Nous espérons que tout sera fait pour protéger les centaines de milliers de personnes de la rive ouest du Tigre. Nous savons qu'elles font face à un risque extrême et nous craignons pour leur vie”, a déclaré Lise Grande, la coordinatrice humanitaire de l'ONU pour l'Irak, dans un communiqué. Le groupe terroriste contrôle toujours l'ouest de la métropole du nord, qui était habitée par environ deux millions de personnes avant l'arrivée de l'EI en 2014. R. I./Agences

Irak : les civils confrontés à un “risque extrême”

L'ONU a averti hier que quelque 750 000 civils habitant dans l'ouest de Mossoul étaient confrontés à “un risque extrême”, alors que se prépare l'offensive des forces irakiennes pour reprendre au groupe autoproclamé État islamique (EI/Daech) cette partie de la deuxième ville du pays. “Nous espérons que tout sera fait pour protéger les centaines de milliers de personnes de la rive ouest du Tigre. Nous savons qu'elles font face à un risque extrême et nous craignons pour leur vie”, a déclaré Lise Grande, la coordinatrice humanitaire de l'ONU pour l'Irak, dans un communiqué.

Le groupe terroriste contrôle toujours l'ouest de la métropole du nord, qui était habitée par environ deux millions de personnes avant l'arrivée de l'EI en 2014.

R. I./Agences

l’article complet

Votre Publicité ici

À propos philhadj

Laisser une réponse

Une

Irak : les civils confrontés à un “risque extrême”

Par philhadj Temps de lecture: 1 min
0