Accueil / Une / “J’ai déjà tourné la page”
L'ex-entraîneur de la sélection algérienne de football, le Serbe Milovan Rajevac, parti le 11 octobre dernier, a affirmé avoir “déjà tourné la page” et qu'il “souhaitait le meilleur” aux Verts pour la suite de leur parcours, dans une déclaration parue hier dans le journal L'Équipe. “Tout ça est derrière moi. Mon aventure avec la sélection algérienne fait désormais partie du passé. Nous avons décidé de prendre des chemins différents, de façon cordiale. La résiliation mutuelle du contrat était la meilleure option. Je leur ai souhaité le meilleur et moi, je suis prêt pour un nouveau défi”, a déclaré le technicien de 62 ans. Rajevac avait subi une pression terrible après le nul concédé à domicile le 9 octobre dernier face au Cameroun (1-1), en ouverture des éliminatoires de la Coupe du monde 2018 en Russie. Ce qui l'a amené à quitter son poste 48 heures plus tard. Nommé à la tête de la sélection algérienne en juin dernier, en remplacement du Français Christian Gourcuff, le Serbe n'est donc resté que trois mois à la tête des Verts qu'il a dirigés deux fois seulement en compétitions officielles. Malgré ce départ anticipé, Rajevac dit “ne pas tenir rancune” à ses anciens employeurs et que la seule chose à laquelle il pense en ce moment, c'est de “trouver un nouveau défi à relever”. La Fédération algérienne de football, par le biais de son président Mohamed Raouraoua, a fait de même et cherche un nouveau sélectionneur national en privilégiant la piste française.

“J’ai déjà tourné la page”

L'ex-entraîneur de la sélection algérienne de football, le Serbe Milovan Rajevac, parti le 11 octobre dernier, a affirmé avoir “déjà tourné la page” et qu'il “souhaitait le meilleur” aux Verts pour la suite de leur parcours, dans une déclaration parue hier dans le journal L'Équipe. “Tout ça est derrière moi. Mon aventure avec la sélection algérienne fait désormais partie du passé. Nous avons décidé de prendre des chemins différents, de façon cordiale. La résiliation mutuelle du contrat était la meilleure option. Je leur ai souhaité le meilleur et moi, je suis prêt pour un nouveau défi”, a déclaré le technicien de 62 ans.
Rajevac avait subi une pression terrible après le nul concédé à domicile le 9 octobre dernier face au Cameroun (1-1), en ouverture des éliminatoires de la Coupe du monde 2018 en Russie.
Ce qui l'a amené à quitter son poste 48 heures plus tard. Nommé à la tête de la sélection algérienne en juin dernier, en remplacement du Français Christian Gourcuff, le Serbe n'est donc resté que trois mois à la tête des Verts qu'il a dirigés deux fois seulement en compétitions officielles.
Malgré ce départ anticipé, Rajevac dit “ne pas tenir rancune” à ses anciens employeurs et que la seule chose à laquelle il pense en ce moment, c'est de “trouver un nouveau défi à relever”.
La Fédération algérienne de football, par le biais de son président Mohamed Raouraoua, a fait de même et cherche un nouveau sélectionneur national en privilégiant la piste française.

l’article complet

Votre Publicité ici

À propos philhadj

Laisser une réponse

Une

“J’ai déjà tourné la page”

Par philhadj Temps de lecture: 1 min
0