Accueil / actualite / Jil’FCE propose 11 leviers pour soutenir l’entrepreneuriat chez les jeunes
Jil’FCE, une section de jeunes entrepreneurs créée au sein du Forum des chefs d'entreprise, ambitionne de stimuler l’audace d’entreprendre chez les jeunes. Créée, il y a à peine 5 mois, l’organisation, qui compte déjà 400 membres, a dévoilé, hier à l’hôtel El-Aurassi, son plan d’action pour l’année 2016. Toufik Lerari, le président du Jil’FC, a affirmé avoir construit le plan d’action sur quatre importantes difficultés rencontrées par les chefs d’entreprise. Il a évoqué, entre autres, la carence d’information et de conseil, l’accès au financement et le manque d’expertise. Le plan d’action est structuré sur 11 leviers pour soutenir l’entreprenariat chez les jeunes. Jil’FC compte élaborer un document-cadre synthétisant les mesures les plus urgentes attendues par les jeunes entrepreneurs. Le document sera remis aux autorités en avril prochain. Toufik Lerari cite, comme exemple, le délai nécessaire pour créer une entreprise évalué à 8 mois. “C’est top long. C’est tellement long que cela tue beaucoup d’entreprises avant même qu’elles naissent”, a-t-il estimé. Jil’FCE veut ramener ce délai à 8 jours à travers la mise en place d’un guichet unique pour la création d’entreprise. Le président du Jil’FCE annonce, également, le lancement d’un programme de rencontre avec des Business Angels. Une fois par mois, cinq candidats rencontreront des membres séniors désireux d’investir dans des projets. Ils disposeront d’un cadre formel pour faire une présentation rapide de leur projet. Le Business Angel est un complément au fonds d’investissement du FCE. Toufik Lerari a parlé aussi des rencontres de coaching de membres de Jil’FCE par des seniors du FCE. Une fois par mois, cinq membres candidats rencontreront pendant 3 heures un membre senior du FCE pour une session de partage d’expériences, d’échanges et de coaching. Jil’FCE compte élaborer deux guides de soutien à l’entreprenariat des jeunes (Entreprendre un projet et Créer sa société). Ces documents seront très largement diffusés auprès des institutions et des écoles et universités algériennes. L’organisation lancera de grandes études sur la jeunesse algérienne et l’entrepreneuriat. Ces études seront remises aux autorités et feront l’objet d’une forte médiatisation pour amplifier l’entrepreneuriat chez les jeunes. Par ailleurs, auront lieu des rencontres mensuelles entre membres Jil’FCE avec un invité d’honneur pour un débat et un cocktail de networking. En 2016, quatre “afterworks” se tiendront en région. Jil’FCE produira, en outre, un film documentaire inédit qui fait le portrait de 40 entrepreneurs algériens et décrypte les mécanismes qui animent l’esprit entrepreneurial. L’organisation lancera une plateforme de connexion entre les membres du FCE. “Ce réseau social de chefs d’entreprise ambitionne d’être la plateforme BtoB la plus puissante d’Algérie.” M. R.

Jil’FCE propose 11 leviers pour soutenir l’entrepreneuriat chez les jeunes

Jil’FCE, une section de jeunes entrepreneurs créée au sein du Forum des chefs d'entreprise, ambitionne de stimuler l’audace d’entreprendre chez les jeunes. Créée, il y a à peine 5 mois, l’organisation, qui compte déjà 400 membres, a dévoilé, hier à l’hôtel El-Aurassi, son plan d’action pour l’année 2016. Toufik Lerari, le président du Jil’FC, a affirmé avoir construit le plan d’action sur quatre importantes difficultés rencontrées par les chefs d’entreprise. Il a évoqué, entre autres, la carence d’information et de conseil, l’accès au financement et le manque d’expertise. Le plan d’action est structuré sur 11 leviers pour soutenir l’entreprenariat chez les jeunes. Jil’FC compte élaborer un document-cadre synthétisant les mesures les plus urgentes attendues par les jeunes entrepreneurs. Le document sera remis aux autorités en avril prochain. Toufik Lerari cite, comme exemple, le délai nécessaire pour créer une entreprise évalué à 8 mois. “C’est top long. C’est tellement long que cela tue beaucoup d’entreprises avant même qu’elles naissent”, a-t-il estimé. Jil’FCE veut ramener ce délai à 8 jours à travers la mise en place d’un guichet unique pour la création d’entreprise. Le président du Jil’FCE annonce, également, le lancement d’un programme de rencontre avec des Business Angels. Une fois par mois, cinq candidats rencontreront des membres séniors désireux d’investir dans des projets. Ils disposeront d’un cadre formel pour faire une présentation rapide de leur projet. Le Business Angel est un complément au fonds d’investissement du FCE. Toufik Lerari a parlé aussi des rencontres de coaching de membres de Jil’FCE par des seniors du FCE. Une fois par mois, cinq membres candidats rencontreront pendant 3 heures un membre senior du FCE pour une session de partage d’expériences, d’échanges et de coaching. Jil’FCE compte élaborer deux guides de soutien à l’entreprenariat des jeunes (Entreprendre un projet et Créer sa société). Ces documents seront très largement diffusés auprès des institutions et des écoles et universités algériennes. L’organisation lancera de grandes études sur la jeunesse algérienne et l’entrepreneuriat. Ces études seront remises aux autorités et feront l’objet d’une forte médiatisation pour amplifier l’entrepreneuriat chez les jeunes. Par ailleurs, auront lieu des rencontres mensuelles entre membres Jil’FCE avec un invité d’honneur pour un débat et un cocktail de networking. En 2016, quatre “afterworks” se tiendront en région. Jil’FCE produira, en outre, un film documentaire inédit qui fait le portrait de 40 entrepreneurs algériens et décrypte les mécanismes qui animent l’esprit entrepreneurial. L’organisation lancera une plateforme de connexion entre les membres du FCE. “Ce réseau social de chefs d’entreprise ambitionne d’être la plateforme BtoB la plus puissante d’Algérie.”

M. R.

Article complet

Votre Publicité ici

À propos philhadj

Laisser une réponse

Jil’FCE propose 11 leviers pour soutenir l’entrepreneuriat chez les jeunes

Par philhadj Temps de lecture: 2 min
0