Accueil / actualite / La Banque d’Algérie évoque les dysfonctionnements du marché
L’insuffisance de l’offre, l’expansion des disponibilités monétaires détenues par les ménages, l’évolution des prix mondiaux des produits de base importés, du reste baissière, ne sauraient être à l’origine de l’ampleur de l’inflation en 2015.

La Banque d’Algérie évoque les dysfonctionnements du marché

L’insuffisance de l’offre, l’expansion des disponibilités monétaires détenues par les ménages, l’évolution des prix mondiaux des produits de base importés, du reste baissière, ne sauraient être à l’origine de l’ampleur de l’inflation en 2015.
C’est ce qu’a indiqué la Banque d’Algérie dans une note d’information avant-hier. La Banque d’Algérie estime qu’il conviendrait “plutôt d’en rechercher les causes profondes dans les dysfonctionnements du marché et notamment dans celui des produits agricoles frais caractérisé par une traçabilité limitée des transactions, la multiplication des intermédiaires ainsi que par sa faible régulation”.
L’inflation annuelle moyenne qui avait atteint un maximum décennal de 8,9% en janvier 2013, a commencé à décroître en février de la même année et cette tendance baissière s’est poursuivie durant 19 mois, pour atteindre son minimum de 1,5% en août 2014. Elle s’est de nouveau retournée depuis, pour croître et aboutir à 5,3% en septembre 2015. Elle s’infléchit au mois d’octobre à 5,1%.
L’accélération de l’inflation, en moyenne annuelle, qui est passée de 2,1% en octobre 2014 à 5,1% un an plus tard (+3 points de pourcentage), est observée pour tous les groupes de produits, à des taux compris entre 1,19% (logement et charges) et 8,16% (habillement et chaussures). En outre, l’inflation structurelle, qui exclut les biens à prix volatils (biens agricoles frais), est aussi de tendance croissante depuis février 2014. “Selon toute probabilité, l’inflation annuelle moyenne au terme de l’année 2015 serait de l’ordre de 4,9%” indique la Banque d’Algérie.

M. R.

Article complet

Votre Publicité ici

À propos philhadj

Laisser une réponse

La Banque d’Algérie évoque les dysfonctionnements du marché

Par philhadj Temps de lecture: 1 min
0