Accueil / Une / La Chine renforce sa position en Afrique
Les travaux de construction d’une base militaire chinoise, la première à l’étranger, débuteront prochainement, a affirmé le ministre djiboutien des Affaires étrangères, Mahamoud Ali Youssouf, cité par l’agence de presse russe Sputnik News. L’information a été confirmée par le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Lu Kang, lors d’un point de presse. “La Chine a envoyé des flottes d'escorte dans le Golfe d'Aden et au large de la Somalie. Dans l'accomplissement de leurs missions, les officiers et soldats ont rencontré beaucoup de problèmes réels en matière de repos et de ravitaillement en vivres et en carburant, d'où la nécessité d'assurer une logistique efficace de proximité”, a affirmé Lu Kang à la presse, lit-on sur le site du département des Affaires étrangères. Et d’ajouter : “Les gouvernements chinois et djiboutien sont convenus, à l'issue des consultations amicales, de la construction par la Chine d'installations logistiques à Djibouti.” Mahamoud Ali Youssouf a tenu, lui aussi, à rassurer que cette future base, annoncée depuis plusieurs mois par la Chine, n’est d’aucun danger pour la stabilité régionale et internationale. Elle devrait abriter au moins 800 soldats chinois qui auront, officiellement, pour mission d’assurer la sécurité dans la région de la Corne de l’Afrique, où les actes de piraterie contre les navires commerciaux se sont multipliés, notamment près des côtes somaliennes. “Ces installations sont destinées à assurer le repos et le ravitaillement des missions chinoises d'escorte ou de sauvetage humanitaire dans le Golfe d'Aden et au large de la Somalie”, a expliqué, en effet, Lu Kang. Pour rappel, Djibouti abrite déjà trois bases militaires étrangères, celle des États-Unis qui occupe l’ancien camp français Lemonnier, celles de la France et du Japon. La situation stratégique de Djibouti explique la présence de ces pays sur place, plus particulièrement les États-Unis qui mènent des opérations militaires récurrentes au Yémen contre Al-Qaïda et en Somalie. Avec la situation explosive qui prévaut dans la région du Proche-Orient, ces bases militaires à Djibouti faciliteront la mission des militaires étrangers en cas d’intervention urgente. Mais l’arrivée de la Chine sert surtout à renforcer sa présence militaire en Afrique, après avoir conforté sa position économique sur le continent. Lyès Menacer

La Chine renforce sa position en Afrique

Les travaux de construction d’une base militaire chinoise, la première à l’étranger, débuteront prochainement, a affirmé le ministre djiboutien des Affaires étrangères, Mahamoud Ali Youssouf, cité par l’agence de presse russe Sputnik News. L’information a été confirmée par le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Lu Kang, lors d’un point de presse. “La Chine a envoyé des flottes d'escorte dans le Golfe d'Aden et au large de la Somalie. Dans l'accomplissement de leurs missions, les officiers et soldats ont rencontré beaucoup de problèmes réels en matière de repos et de ravitaillement en vivres et en carburant, d'où la nécessité d'assurer une logistique efficace de proximité”, a affirmé Lu Kang à la presse, lit-on sur le site du département des Affaires étrangères. Et d’ajouter : “Les gouvernements chinois et djiboutien sont convenus, à l'issue des consultations amicales, de la construction par la Chine d'installations logistiques à Djibouti.”
Mahamoud Ali Youssouf a tenu, lui aussi, à rassurer que cette future base, annoncée depuis plusieurs mois par la Chine, n’est d’aucun danger pour la stabilité régionale et internationale. Elle devrait abriter au moins 800 soldats chinois qui auront, officiellement, pour mission d’assurer la sécurité dans la région de la Corne de l’Afrique, où les actes de piraterie contre les navires commerciaux se sont multipliés, notamment près des côtes somaliennes. “Ces installations sont destinées à assurer le repos et le ravitaillement des missions chinoises d'escorte ou de sauvetage humanitaire dans le Golfe d'Aden et au large de la Somalie”, a expliqué, en effet, Lu Kang. Pour rappel, Djibouti abrite déjà trois bases militaires étrangères, celle des États-Unis qui occupe l’ancien camp français Lemonnier, celles de la France et du Japon. La situation stratégique de Djibouti explique la présence de ces pays sur place, plus particulièrement les États-Unis qui mènent des opérations militaires récurrentes au Yémen contre Al-Qaïda et en Somalie. Avec la situation explosive qui prévaut dans la région du Proche-Orient, ces bases militaires à Djibouti faciliteront la mission des militaires étrangers en cas d’intervention urgente. Mais l’arrivée de la Chine sert surtout à renforcer sa présence militaire en Afrique, après avoir conforté sa position économique sur le continent.

Lyès Menacer

l’article complet

Votre Publicité ici

À propos philhadj

Laisser une réponse

Une

La Chine renforce sa position en Afrique

Par philhadj Temps de lecture: 2 min
0