Accueil / Une / La concurrence est désormais de mise dans la cage kabyle
Après la blessure du gardien de but international Azzedine Doukha, survenue en équipe nationale, et sa longue indisponibilité de deux mois, les dirigeants de la JSK ont pratiquement chamboulé leur plan de recrutement durant le mercato hivernal.

La concurrence est désormais de mise dans la cage kabyle

Après la blessure du gardien de but international Azzedine Doukha, survenue en équipe nationale, et sa longue indisponibilité de deux mois, les dirigeants de la JSK ont pratiquement chamboulé leur plan de recrutement durant le mercato hivernal. Il est vrai qu’il y avait péril en la demeure et il était urgent et impératif de recruter un gardien de valeur et surtout d’expérience pour suppléer le gardien titulaire, Doukha, du fait que l’éternel second portier du club, Nabil Mazari, a pris ses cliques et ses claques à cause, semble-t-il, d’un contentieux financier alors que le jeune gardien Messaoudi, qui est promu à un bel avenir, semble manquer quelque peu d’expérience pour assumer pleinement une telle responsabilité.
Partant de là, les dirigeants kabyles ont ratissé large durant le mercato hivernal pour tenter de dénicher l’oiseau rare ce qui n’est certainement pas chose aisée en cette période charnière de la saison où les bons “goals” sont généralement sous contrat. Après avoir ciblé quelques pointures de taille telles que Berrefane, Dahmane, Fellah, Ouaddah et autre Meziane qui étaient tous liés à leurs clubs respectifs, la JSK a finalement réussi à trouver la perle rare en la personne de Abderrahmane Boultif, l’excellent portier du CRB Aïn Fekroun qui avait déjà prouvé tout son talent au CAB et au MSP Batna, puis au CABBA de Bordj Bou-Arréridj avant de s’imposer au CRB Aïn-Fekroun.
Là aussi, les dirigeants kabyles ont été confrontés, comme on le sait, à la clause libératoire de Boultif mais les dirigeants du CRBAF, et à leur tête le président Hacène Bekkouche, qui entretiennent d’excellentes relations avec la JSK ont finalement été compréhensifs et coopératifs pour libérer leur gardien titulaire au profit de la formation kabyle et lui permettre ainsi de saisir certainement la chance de sa vie.
Il est vrai qu’à 29 ans, Boultif se voyait du coup propulsé vers les hautes sphères, lui qui a saisi au vol une telle opportunité pour réussir admirablement ses débuts dans la cage kabyle puisqu’il a été crédité d’une belle prestation, samedi passé à Constantine où il a grandement contribué au précieux succès de son équipe. “Personnellement, je n’ai fait que mon boulot et le mérite revient à toute l’équipe qui a réussi une belle prestation d’ensemble. Aux côtés d’un gardien expérimenté comme Doukha et sous la coupe de l’ancien gardien international Gaouaoui que je remercie vivement pour m’avoir mis en confiance, je pense que le meilleur est encore à venir”, dira Boultif avec beaucoup d’humilité mais aussi d’optimisme comme pour affirmer ses ambitions à vouloir s’imposer dans les buts kabyles et pourquoi pas concurrencer le gardien international Azzedine Doukha. “Boultif est un bon gardien qui a réussi un bon match à Constantine. Avec la blessure de Doukha, son arrivée au club ne fait que nous rassurer pour la suite du championnat”, dira, de son côté, Dominique Bijotat, visiblement soulagé de disposer enfin d’un gardien de valeur et sûr.
Enfin, le président Hannachi, lui aussi, n’a pas tari d’éloges sur son nouveau “keeper” auquel il prédit déjà un bel avenir. “Sincèrement, je ne regrette pas de l’avoir recruté cet hiver et je suis convaincu qu’avec un peu plus de travail à l’entraînement, il est capable de devenir le gardien n°1 de l’équipe”, dira le président de la JSK qui ne fait que confirmer en fait que la concurrence est bel et bien lancée dans la cage kabyle, ce qui est certainement de bon augure pour la suite du parcours.

Mohamed HAOUCHINE

l’article complet

Votre Publicité ici

À propos philhadj

Laisser une réponse

Une

La concurrence est désormais de mise dans la cage kabyle

Par philhadj Temps de lecture: 3 min
0