Accueil / actualite / La région de Sidi-Aïch revendique un échangeur et dénonce l’exclusion
Dans le tracé initial de la pénétrante autoroutière Béjaïa-El-Adjiba, il a été prévu trois échangeurs à Akbou, Sidi-Aïch et El-Kseur. Finalement la passerelle et l’échangeur qui devaient relier la région de Sidi-Aïch à cette pénétrante ont été “déplacés”. Ce qui a suscité l’indignation des habitants de cette région de la Soummam. En effet, des animateurs associatifs et des élus s’apprêtent à dénoncer cet état de fait. Le maire de Tinebdar a interpellé le wali dans une missive, dont une copie nous a été remise. L'édile local, M. Benadji, a précisé d’emblée : “Suite à la visite de travail que vous avez effectuée le jeudi 4 février 2016 au chantier de la pénétrante où vous vous êtes réjoui de la probable réception du chantier avant la fin de l’année en cours, et ce, au grand bonheur de toute la population de la wilaya de Béjaïa, je tiens à vous apporter, M. le wali, une information dissimulée, à savoir l’exclusion injuste d’une grande région de ce grand projet. En effet, dans le tracé initial de la pénétrante, il était prévu trois échangeurs : Akbou, Sidi-Aïch, El-Kseur, mais suite à des pressions occultes et pour satisfaire les intérêts de quelques particuliers, l’échangeur prévu pour Sidi-Aïch a été déplacé vers Ouzellaguen. Par cet acte injuste et méprisant, les 100 000 habitants de la région de Sidi-Aïch dont fait partie la population de ma commune, se retrouvent exclus de la pénétrante.” Le maire de Tinebdar énumère même les conséquences de cette “exclusion”. Il explique qu'en plus “de la cause sociale, techniquement M. le wali, une route inclut, inévitablement, des accidents, notamment à l’intérieur d’un tunnel dépassant 1 km, comment rendre le plan d’intervention de la Protection civile possible et facile ? Comment évacuer les blessés vers l’unique hôpital de Sidi-Aïch ? Des opérations qui risquent d’être compromises et délicates vu l’éloignement du tunnel. Nous vous demandons, M. le wali, de réparer cette injustice, en œuvrant à la mise en place d’un 4e échangeur pour la région de Sidi-Aïch dont la population n’acceptera point sa mise à l'écart de ce grand projet attendu par tout le monde sans exception”, conclut-il. A. HAMMOUCHE

La région de Sidi-Aïch revendique un échangeur et dénonce l’exclusion

Dans le tracé initial de la pénétrante autoroutière Béjaïa-El-Adjiba, il a été prévu trois échangeurs à Akbou, Sidi-Aïch et El-Kseur. Finalement la passerelle et l’échangeur qui devaient relier la région de Sidi-Aïch à cette pénétrante ont été “déplacés”. Ce qui a suscité l’indignation des habitants de cette région de la Soummam.
En effet, des animateurs associatifs et des élus s’apprêtent à dénoncer cet état de fait. Le maire de Tinebdar a interpellé le wali dans une missive, dont une copie nous a été remise.
L'édile local, M. Benadji, a précisé d’emblée : “Suite à la visite de travail que vous avez effectuée le jeudi 4 février 2016 au chantier de la pénétrante où vous vous êtes réjoui de la probable réception du chantier avant la fin de l’année en cours, et ce, au grand bonheur de toute la population de la wilaya de Béjaïa, je tiens à vous apporter, M. le wali, une information dissimulée, à savoir l’exclusion injuste d’une grande région de ce grand projet. En effet, dans le tracé initial de la pénétrante, il était prévu trois échangeurs : Akbou, Sidi-Aïch, El-Kseur, mais suite à des pressions occultes et pour satisfaire les intérêts de quelques particuliers, l’échangeur prévu pour Sidi-Aïch a été déplacé vers Ouzellaguen. Par cet acte injuste et méprisant, les 100 000 habitants de la région de Sidi-Aïch dont fait partie la population de ma commune, se retrouvent exclus de la pénétrante.”
Le maire de Tinebdar énumère même les conséquences de cette “exclusion”. Il explique qu'en plus “de la cause sociale, techniquement M. le wali, une route inclut, inévitablement, des accidents, notamment à l’intérieur d’un tunnel dépassant 1 km, comment rendre le plan d’intervention de la Protection civile possible et facile ? Comment évacuer les blessés vers l’unique hôpital de Sidi-Aïch ? Des opérations qui risquent d’être compromises et délicates vu l’éloignement du tunnel. Nous vous demandons, M. le wali, de réparer cette injustice, en œuvrant à la mise en place d’un 4e échangeur pour la région de Sidi-Aïch dont la population n’acceptera point sa mise à l'écart de ce grand projet attendu par tout le monde sans exception”, conclut-il.

A. HAMMOUCHE

Article complet

Votre Publicité ici

À propos philhadj

Laisser une réponse

La région de Sidi-Aïch revendique un échangeur et dénonce l’exclusion

Par philhadj Temps de lecture: 2 min
0