Accueil / Une / La station urbaine du 2-Mai bientôt rouverte
Cette gare accueillera jusqu’à 700 bus par jour et des voyageurs désireux d’effectuer des correspondances à l’est ou à l’ouest d’Alger.

La station urbaine du 2-Mai bientôt rouverte

Cette gare accueillera jusqu’à 700 bus par jour et des voyageurs désireux d’effectuer des correspondances à l’est ou à l’ouest d’Alger.
L’inauguration de la nouvelle station urbaine du 2-Mai est prévue début de l’année 2016. Après avoir subi des travaux d’aménagement et d’extension et avoir été dotée de tous les équipements modernes, cette infrastructure remplacera ainsi celle de Tafourah. Celle-ci sera embellie d’un jardin public qui offrira repos et détente aux usagers. Selon les services de la wilaya d’Alger, ce nouveau terminus a fait l’objet de moult travaux d’agencements financés sur le budget de la wilaya d’Alger qui s’inscrivent ainsi dans le plan d’aménagement de la capitale.
À noter que ce programme va contribuer à l’amélioration des conditions de voyage des citoyens. Pour l’exemple, cette halte d’accueil de voyageurs est équipée d’abribus, de toilettes, d’une salle de prière et d’un bloc commercial, où il sera loisible aux voyageurs de se restaurer à l’intérieur des snacks et de se désaltérer aux terrasses des cafétérias. Du reste, les futurs habitués de cette gare n’auront plus à se plaindre de l’accueil et encore moins des conditions d’attente. Autre nouveauté, cette gare accueillera des bus et des voyageurs en provenance de toutes les contrées d’Alger. Bien entendu, l’aménagement de cette gare est suivi de la réorganisation des départs et arrivées, de façon à ce qu’il n’y ait pas de retard. En ce sens, il n’est plus question d’admettre les files d’attentes aux guichets et sur les quais d’embarquement, notamment pour les voyageurs désireux d’effectuer des correspondances à l’est ou à l’ouest d’Alger. En effet, le voyageur n’a qu’à changer de quai pour prendre le bus qui convient le mieux à sa destination. Au chapitre de l’accueil, cette station sera dotée d’une capacité d’environs 700 bus par jour, soit une moyenne de 45 000 voyageurs au quotidien.
Munis d’un système automatique de fonctionnement, l’accès aux bus n’en sera qu’aisé pour permettre l’incessant mouvement d’une flotte, nous disent les promoteurs du projet qui estiment qu’avec la livraison de cette nouvelle station, la fluidité du trafic est d’ores et déjà garantie, notamment du côté du port d’Alger ou vers la route de l’ALN (ex-Moutonnière) qui sont réputés pour leurs bouchons interminables. Autre inauguration, la station de transport urbain de Ben Aknoun, après qu’elle eut bénéficiée de travaux d’extension, particulièrement en matière de capacité d’accueil. Désormais, ce terminal y accueillera près de 300 bus par jour venant de différentes agglomérations d’Alger ouest de la capitale. Pendant ce temps, d’autres bus observeront seulement une halte à l’attention des voyageurs désireux d’opérer une correspondance vers d’autres destinations via Ben Aknoun. Pour ce faire, les promoteurs de l’opération ont aménagé des quais à l’attention de l’opérateur l’Etusa (ex-RSTA), afin de différencier le transporteur public historique des autres transporteurs privés. Donc, et à l’instar de celle du 2-Mai, celle-ci sera également équipée de lieux d’aisance ainsi que des kiosques commerciaux et de snacks pour l’envie de casser la croûte. Au demeurant, on se dirige vers la réouverture de la nouvelle station de taxi de Caroubier, prévue elle-aussi à la fin de ce mois de décembre. Aménagée dans l’ancien site de contrôle technique automobile contigu à la station-service Naftal, cette gare est pourvue de la même configuration qu’une gare pour autobus, puisqu’elle est munie d’une salle de prière, de vespasiennes et d’un ensemble commercial, où il sera loisible de se restaurer.
D’une contenance physique pouvant aller jusqu’à 600 taxis, ce lieu offrira le confort exigé par un terminus. Par ailleurs, on apprend que les services de la wilaya ont lancé des études d’aménagement des stations de bus de Chéraga et de Douéra. Cette maîtrise d’œuvre prévoit, dit-on, des travaux d’extensions et la réalisation des équipements nécessaires aux zones de transports. À signaler toutefois que l’Etablissement de gestion de la circulation et le transport urbain (EGCTU) gère au total 22 stations urbaines dans la capitale.

H. H.

l’article complet

Votre Publicité ici

À propos philhadj

Laisser une réponse

Une

La station urbaine du 2-Mai bientôt rouverte

Par philhadj Temps de lecture: 3 min
0