Accueil / actualite / L’Algérie 9e producteur de gaz et 18e producteur de pétrole en 2014
L’Algérie a occupé la 9e place mondiale dans la production du gaz naturel en 2014 avec 83 milliards de m3 extraits, selon un rapport de la Banque mondiale publié hier à Washington. L’Algérie a préservé en 2014 ses niveaux de production de gaz atteints depuis l’année 2000 en portant sa production à 83 milliards de m3 (mds m3) contre 82 mds m3 en 2013, indiquent les chiffres de la BM dans son rapport sur les prévisions des prix des matières premières 2016. Les trois premiers producteurs mondiaux de gaz en 2014 ont été les États-Unis qui, avec une production de 728 mds m3, ont réussi, grâce au boom du gaz de schiste, à ravir la première place à la Russie, classée au 2e rang mondial avec 579 mds m3, suivie du Qatar avec 177 mds m3. Pour le pétrole brut, l’Algérie a été classée 18e producteur mondial en 2014 avec 1,52 million de barils par jour (mbj) contre 1,48 mbj en 2013, ces quantités représentant la production globale de l’Algérie qui inclut son quota à l’exportation, fixé par l’Opep à 1,2 mbj, et la production mise sur le marché national pour satisfaire ses besoins internes. Dopés par les hydrocarbures de schiste, les États-Unis ont détrôné l’Arabie saoudite en 2014 en devenant premier producteur mondial avec 11,64 mbj et confirmant, par ailleurs, son statut de “swing producer”, pays qui détermine l’équilibre entre l’offre et la demande sur les marchés internationaux. Il faut aussi souligner que le forage horizontal a permis depuis les années 2000 d’accroître la rentabilité des puits aux États-Unis qui souhaitent réduire leur dépendance aux hydrocarbures à l’égard du Moyen-Orient. En 2014, l’Arabie saoudite avait produit 11,50 mbj et la Russie 10,83 mbj de brut, selon la BM.

L’Algérie 9e producteur de gaz et 18e producteur de pétrole en 2014

L’Algérie a occupé la 9e place mondiale dans la production du gaz naturel en 2014 avec 83 milliards de m3 extraits, selon un rapport de la Banque mondiale publié hier à Washington. L’Algérie a préservé en 2014 ses niveaux de production de gaz atteints depuis l’année 2000 en portant sa production à 83 milliards de m3 (mds m3) contre 82 mds m3 en 2013, indiquent les chiffres de la BM dans son rapport sur les prévisions des prix des matières premières 2016. Les trois premiers producteurs mondiaux de gaz en 2014 ont été les États-Unis qui, avec une production de 728 mds m3, ont réussi, grâce au boom du gaz de schiste, à ravir la première place à la Russie, classée au 2e rang mondial avec 579 mds m3, suivie du Qatar avec 177 mds m3. Pour le pétrole brut, l’Algérie a été classée 18e producteur mondial en 2014 avec 1,52 million de barils par jour (mbj) contre 1,48 mbj en 2013, ces quantités représentant la production globale de l’Algérie qui inclut son quota à l’exportation, fixé par l’Opep à 1,2 mbj, et la production mise sur le marché national pour satisfaire ses besoins internes. Dopés par les hydrocarbures de schiste, les États-Unis ont détrôné l’Arabie saoudite en 2014 en devenant premier producteur mondial avec 11,64 mbj et confirmant, par ailleurs, son statut de “swing producer”, pays qui détermine l’équilibre entre l’offre et la demande sur les marchés internationaux. Il faut aussi souligner que le forage horizontal a permis depuis les années 2000 d’accroître la rentabilité des puits aux États-Unis qui souhaitent réduire leur dépendance aux hydrocarbures à l’égard du Moyen-Orient. En 2014, l’Arabie saoudite avait produit 11,50 mbj et la Russie 10,83 mbj de brut, selon la BM.

Article complet

Votre Publicité ici

À propos philhadj

Laisser une réponse

L’Algérie 9e producteur de gaz et 18e producteur de pétrole en 2014

Par philhadj Temps de lecture: 1 min
0