Accueil / actualite / Le 17 Octobre 1961 vu par le RND, le FLN et le PT

Le 17 Octobre 1961 vu par le RND, le FLN et le PT

Des partis politiques ont estimé que la date du 17 octobre 1961 constitue “une étape importante” dans l'histoire du peuple algérien dans sa quête pour la libération du pays du joug colonial.
Le Rassemblement national démocratique (RND) a souligné, sur son site web, que “les évènements du 17 Octobre 1961 sont une étape indélébile dans l'histoire glorieuse du peuple algérien”. Le parti tient à s'incliner à la mémoire des Algériens assassinés par les forces coloniales alors qu'“ils manifestaient pacifiquement contre les violences exercées contre la communauté algérienne”. Le RND estime que “l'histoire est témoin de la répression qui s'était abattue sur tous les Algériens, en Algérie comme en dehors du pays, de la part de la France coloniale”. De son côté, le parti du Front de libération nationale (FLN) a dénoncé, par la voix de Boumehdi Ahmed, membre de la direction du parti, “le comportement violent des forces coloniales contre les manifestations organisées en 1961 à Paris par la communauté algérienne établie en France”. Pour Ramdane Taâzibt, député du Parti des travailleurs (PT), le 17 Octobre 1961 “est une date importante et historique”, dans le sens où elle marque “la détermination et l'attachement des Algériens à l'indépendance de leur pays”. M. Taâzibt a noté que “ces évènements ont fait connaître la justesse de la Révolution algérienne, comme ils ont montré le visage barbare du colonialisme français qui a jeté des dizaines d'Algériens dans la Seine”. Pour sa part, le président du Mouvement de la société pour la paix (MSP), Abderrezak Makri, a dénoncé, samedi dernier, dans la wilaya de Saïda, “les crimes et génocides perpétrés par la France coloniale dont les massacres du 17 Octobre1961 perpétrés à Paris, suite à des manifestations pacifiques d’Algériens contre le couvre-feu discriminatoire qui leur a été imposé par le préfet de police Maurice Papon”. Les cérémonies officielles de la Journée nationale de l’émigration, marquant le 55e anniversaire des manifestations du 17 Octobre 1961, ont été organisées cette année dans la wilaya de Relizane en présence du ministre des Moudjahidine, Tayeb Zitouni, qui a appelé les nouvelles générations, à l’intérieur comme à l’extérieur du pays, “à prendre connaissance et être fières du passé glorieux de leurs aînés pour renforcer leur attachement au pays”.

Article complet

Votre Publicité ici

À propos philhadj

Laisser une réponse

Le 17 Octobre 1961 vu par le RND, le FLN et le PT

Par philhadj Temps de lecture: 2 min
0