Accueil / actualite / Le baron de la drogue arrêté après 45 jours de cavale

Le baron de la drogue arrêté après 45 jours de cavale

Cette arrestation intervient 45 jours après que le mis en cause eut réussi à se faire la belle du pénitencier le plus surveillé d’Algérie.

Le baron de la drogue, le dénommé H. Oussama, qui s’est évadé de la prison d’El-Harrach au mois d’avril dernier grâce à la complicité de son avocate et trois membres de sa famille, a été arrêté, hier, à Aïn Témouchent, par les enquêteurs de la Section de recherche (SRGN) du groupement d’Alger.
Cette arrestation intervient 45 jours après que le mis en cause eût réussi à se faire la belle du pénitencier le plus surveillé d’Algérie.
Arrêté pour port d’armes à feu, de munitions, trafic de drogue, faux et usage de faux et blanchiment d’argent, H. Oussama a bénéficié, après son évasion, de grandes complicités dans les wilayas de M’sila et Aïn Témouchent. Notamment à Aïn Témouchent où il a tissé, depuis plusieurs mois, des liens avec les relais transfrontaliers, notamment basés au Maroc. Aussi, révèlent nos sources, le travail de longue haleine de la SRGN en coordination avec les unités d’autres wilayas, et basé sur le renseignement opérationnel, a fini par débusquer cet individu activement recherché à travers le territoire national.
Les auditions de plusieurs personnes, dont son avocate arrêtée, trois membres de sa famille basés à Douéra (Alger) et son entourage immédiat à M’sila, ont fourni de précieux indices aux enquêteurs. Les recherches dans plusieurs localités de l’ouest du pays ont également permis de localiser cet individu qui préparait, vraisemblablement, son évasion vers l’étranger pour échapper à la justice algérienne.
En effet, H. Oussama, grâce à ses dealers et complices parmi les narcotrafiquants de M’sila et de Aïn Témouchent, a pu trouver une cachette en attendant de prendre la fuite à l’étranger. Mais, l’ISTN (interdiction de sortir du territoire national), délivrée à son encontre, a rendu sa sortie du territoire quasiment impossible.
Rappelons que H. Oussama, originaire de M’sila, s’était évadé du pénitencier d’El-Harrach grâce à son avocate qui lui avait remis une robe d’avocat et un badge pour circuler librement dans les couloirs avant d’arriver à la porte de sortie en toute quiétude.
Pour réussir son coup, le fugitif a dû remettre 5 milliards à son avocate et à ses relais. Le lendemain, le ministre de la Justice, garde des Sceaux, Tayeb Louh, a suspendu le directeur dudit pénitencier et son adjoint de leurs fonctions, alors que la direction générale de l’administration pénitentiaire s’était constituée partie civile. Lors de son arrestation, ladite avocate avait reconnu avoir planifié l’évasion de son client.
Suite à quoi, plus de 20 personnes, dont des gardiens de prison et des détenus proches de H. Oussama ont été auditionnés. Signalons, enfin, que le mis en cause a été placé en garde à vue et sera traduit devant la justice à l’issue de son audition qui risque de se prolonger vu la gravité des faits qui lui sont reprochés et les circonstances de son évasion.

FARID BELGACEM

Article complet

Votre Publicité ici

À propos philhadj

Laisser une réponse

Le baron de la drogue arrêté après 45 jours de cavale

Par philhadj Temps de lecture: 2 min
0