Accueil / actualite / Le bureau du P/APC fermé par les villageois de Stita
Le comité de village et les habitants de Stita, un village relevant de la commune de Makouda, situé à une vingtaine de kilomètres de Tizi Ouzou, chef-lieu de wilaya, ont procédé, hier, à la fermeture du siège de l’APC de la localité pour dénoncer le refus de l’édile communal d’agréer leur comité de village, et ce, conformément à la réglementation en vigueur. Pour les contestataires, “le comité de village en question a été pourtant élu démocratiquement par une assemblée du village qui est totalement souveraine et il est anormal que le maire mette son veto contre l’agrément tant attendu et qui est avant tout un droit des plus légitimes”. Arrivés au siège de l’APC où ils voulaient voir leur maire et constatant alors son absence, qu’ils ont, par ailleurs, assimilée à une fuite en avant, les manifestants ont alors emmuré son bureau et ceux de ses adjoints à l’aide de briques et de ciment. Pis encore, les villageois protestataires vont même jusqu’à accuser leur P/APC de parti pris dans cette affaire, car ces derniers déclarent ouvertement que le premier magistrat de la commune compte favoriser un autre groupe de citoyens du même village de Stita pour l’obtention de cet agrément. De son côté, le maire de Makouda a nié avoir refusé de délivrer ce document tout en expliquant que ce retard était surtout dû à la grève des travailleurs de la commune et au déroulement des dernières élections législatives. K. Tighilt

Le bureau du P/APC fermé par les villageois de Stita

Le comité de village et les habitants de Stita, un village relevant de la commune de Makouda, situé à une vingtaine de kilomètres de Tizi Ouzou, chef-lieu de wilaya, ont procédé, hier, à la fermeture du siège de l’APC de la localité pour dénoncer le refus de l’édile communal d’agréer leur comité de village, et ce, conformément à la réglementation en vigueur. Pour les contestataires, “le comité de village en question a été pourtant élu démocratiquement par une assemblée du village qui est totalement souveraine et il est anormal que le maire mette son veto contre l’agrément tant attendu et qui est avant tout un droit des plus légitimes”. Arrivés au siège de l’APC où ils voulaient voir leur maire et constatant alors son absence, qu’ils ont, par ailleurs, assimilée à une fuite en avant, les manifestants ont alors emmuré son bureau et ceux de ses adjoints à l’aide de briques et de ciment. Pis encore, les villageois protestataires vont même jusqu’à accuser leur P/APC de parti pris dans cette affaire, car ces derniers déclarent ouvertement que le premier magistrat de la commune compte favoriser un autre groupe de citoyens du même village de Stita pour l’obtention de cet agrément. De son côté, le maire de Makouda a nié avoir refusé de délivrer ce document tout en expliquant que ce retard était surtout dû à la grève des travailleurs de la commune et au déroulement des dernières élections législatives.

K. Tighilt

Article complet

Votre Publicité ici

À propos philhadj

Laisser une réponse

Le bureau du P/APC fermé par les villageois de Stita

Par philhadj Temps de lecture: 1 min
0