Accueil / actualite / Le grand port de Marseille Fos à la reconquête de ses clients

Le grand port de Marseille Fos à la reconquête de ses clients

“Nous avons traité également environ 250 000 tonnes de marchandises diverses et 200 000 tonnes de vracs solides”, a indiqué la présidente du directoire du port de Marseille Fos.

Le grand port de Marseille Fos veut reconquérir ses clients algériens. Une forte délégation, composée d’une cinquantaine de personnes, a effectué un déplacement en Algérie, accompagnée par Caci France, pour “faire valoir l’évidence qu’il y a à passer par le port de Marseille plutôt que par un autre port”, a indiqué le président de l’association Via Marseille Fos lors d’une conférence de presse tenue lundi soir à l’hôtel El-Aurassi. L’Algérie est le premier client du port de Marseille Fos, depuis 2013, “avec un trafic de marchandises de près de 11 millions de tonnes par an en hausse de 14% en 2015”, a précisé la présidente du directoire du port, Christine Cabau-Woehrel. Des échanges qui sont portés par les hydrocarbures et le conteneur. Concernant les hydrocarbures, Christine Cabau-Woehrel relève une croissance de +18% du trafic. Sur le conteneur, le port de Marseille a traité pas moins de 140 000 EVP, en hausse de +12% l’année passée, “principalement sur des produits de consommation et de denrées alimentaires”. Sur le conteneur, l’Algérie est le deuxième client du port de Marseille après la Chine. “Nous avons traité également environ 250 000 tonnes de marchandises diverses et 200 000 tonnes de vracs solides”, a ajouté la présidente du directoire du port de Marseille Fos, relevant une baisse de 25% sur la vracs solides, en 2015, due à la chute des importations algériennes de céréales. Une situation conjoncturelle, estime Christine Cabau-Woehrel. Par ailleurs près de 215 000 passagers algériens ont embarqué sur les lignes régulières entre Marseille et l’Algérie. Christine Cabau-Woehrel estime que “le port de Marseille Fos est le hub le plus pertinent pour les exportations algériennes, grâce à la performance des transit-time maritimes entre l’Algérie et le port de Marseille Fos, 32 heures pour Alger, et au réseau de connexions ferroviaire, fluviale et routière au départ du port vers le territoire français et européen”. Pour Christine Cabau-Woehrel, en termes de temps de transit, “il est plus rapide de passer par Marseille que par un autre port nord-européen”, indiquant que de grands acteurs économiques algériens ont choisi le grand port de Marseille Fos. L’Algérie est le pays qui bénéficie de la desserte la plus soutenue. Plus de 3 navires partent chaque jour de Marseille ou Fos. Sur un total de 18 services directs, 10 sont des services conteneurs, 7 sont mixtes conteneurs-remorques et un est uniquement Ro-Ro (remorques). 2 services sont offerts en transbordement via Cagliari ou Valence.
Le grand port de Marseille Fos veut construire un véritable partenariat avec les institutions et les clients algériens. Dans ce cadre, Christine Cabau-Woehrel a annoncé la signature d’un accord de partenariat entre l'École nationale supérieure maritime (ENSM) de Bou Ismaïl et l'Institut de formation du port de Marseille Fos. Des discussions sont en cours avec la direction de la marine marchande et des ports pour préparer un accord-cadre de coopération. Christine Cabau-Woehrel évoque des réserves foncières que le port met à la disposition des futurs investisseurs.

M. R.

Article complet

Votre Publicité ici

À propos philhadj

Laisser une réponse

Le grand port de Marseille Fos à la reconquête de ses clients

Par philhadj Temps de lecture: 2 min
0