Accueil / actualite / Le marché de la téléphonie a généré 433 milliards de DA
Des chiffres impressionnants mais surtout attestant d’une situation prospère pour le secteur des télécommunications, en 2015, ont été présentés, hier, par l’Autorité de régulation de la poste et des télécommunications (ARPT) lors de la conférence de presse tenue en son siège et animée par son président en la personne de M'hamed Toufik Bessai. “Durant l’exercice 2015, la régulation a eu à traiter plusieurs dossiers et pris une vingtaine de décisions concernant le marché de la Poste et des Télécommunications dont les plus importantes, sont celles liées à la protection des usagers, comme par exemple, la décision n°82 du 09/12/2015 portant fixation des valeurs limites de l’exposition du public aux champs électromagnétiques, la décision n°78 du 23/11/2015 qui oblige les opérateurs de téléphonie mobile à informer les usagers des tarifs d'itinérance internationale (Roaming), ou encore la décision n°71 du 28/10/2015 fixant les conditions et les modalités d’identification des clients abonnés ou détenteurs de cartes SIM / USIM prépayés” a-t-il déclaré, enchaînant d’emblée sur les agrégats révélateurs de ce qu’implique le marché de la téléphonie mobile qui constitue 98% du secteur des Télécoms. Il en ressort en substance une nette amélioration dans tous les secteurs portant, ainsi, le chiffre d’affaires à 433 milliards de dinars en 2015 par rapport aux 403 milliards réalisés en 2014, soit une progression de 7%. À titre plus global, la contribution des opérateurs de téléphonie fixe et mobile au PIB du pays donne le chiffre provisoire de 2,29 %. Cette progression est due, selon l’orateur, au parc abonné de la 3G qui est passé du simple au double, en l’espace d’une année seulement, réalisant une augmentation de 92%. Pour ce qui est de l’offre tarifaire voix, le patron de l’ARPT a avancé le tarif moyen par minute pour le prépaid (particulier) de l’ordre de 7,98 DA en offnet et 6,31 en onnet. Pour le postpaid 5,82 DA en offnet et 4,59 en onnet. Pour les entreprises, il est question de 2,80 DA la minute en onnet et 4, 91 DA en offnet et le tout est en TTC. Et toujours aussi exhaustif, Bessai poursuit sur la data donnant 0,68 DA le méga octet en baisse par rapport aux 0,82 en 2014 mais qui restent, tout de même plus chers qu’en Europe, par exemple, qui est de 0,40 DA (40 centimes d’euros). Cette amélioration est, selon, l’orateur, “de très bon augure pour le développement de l’économie numérique”. Dans son allocution, Bessai a également un certain nombre de décisions prises en guise de garde-fous pour protéger le consommateur au cœur des préoccupations tout en soulignant “l’asymétrie” du catalogue d’interconnexions. Pour ce qui est des agréments des équipements terminaux de télécommunications et installations radioélectriques, l’Autorité de régulation a délivré, au titre de l’exercice 2015, 1 186 certificats d’agrément (336 pour des équipements terminaux de télécommunications, 608 pour des terminaux radioélectriques, 239 pour des installations radioélectriques et 3 pour des équipements postaux. On remarquera, d’ailleurs, la part importante des smartphones qui représente 79% des téléphones agréés ce qui démontre l’imprégnation grandissante de l’internet mobile dans le pays. L’Autorité de régulation a procédé à l’octroi de 69 autorisations pour l’exploitation de réseaux radioélectriques tous types confondus et 9 autorisations d’exploitation de géolocalisation des flottes, atteignant le nombre de 64 prestataires de géo-localisation des flottes servant ainsi près de 30 000 clients. N. S.

Le marché de la téléphonie a généré 433 milliards de DA

Des chiffres impressionnants mais surtout attestant d’une situation prospère pour le secteur des télécommunications, en 2015, ont été présentés, hier, par l’Autorité de régulation de la poste et des télécommunications (ARPT) lors de la conférence de presse tenue en son siège et animée par son président en la personne de M'hamed Toufik Bessai. “Durant l’exercice 2015, la régulation a eu à traiter plusieurs dossiers et pris une vingtaine de décisions concernant le marché de la Poste et des Télécommunications dont les plus importantes, sont celles liées à la protection des usagers, comme par exemple, la décision n°82 du 09/12/2015 portant fixation des valeurs limites de l’exposition du public aux champs électromagnétiques, la décision n°78 du 23/11/2015 qui oblige les opérateurs de téléphonie mobile à informer les usagers des tarifs d'itinérance internationale (Roaming), ou encore la décision n°71 du 28/10/2015 fixant les conditions et les modalités d’identification des clients abonnés ou détenteurs de cartes SIM / USIM prépayés” a-t-il déclaré, enchaînant d’emblée sur les agrégats révélateurs de ce qu’implique le marché de la téléphonie mobile qui constitue 98% du secteur des Télécoms. Il en ressort en substance une nette amélioration dans tous les secteurs portant, ainsi, le chiffre d’affaires à 433 milliards de dinars en 2015 par rapport aux 403 milliards réalisés en 2014, soit une progression de 7%. À titre plus global, la contribution des opérateurs de téléphonie fixe et mobile au PIB du pays donne le chiffre provisoire de 2,29 %. Cette progression est due, selon l’orateur, au parc abonné de la 3G qui est passé du simple au double, en l’espace d’une année seulement, réalisant une augmentation de 92%. Pour ce qui est de l’offre tarifaire voix, le patron de l’ARPT a avancé le tarif moyen par minute pour le prépaid (particulier) de l’ordre de 7,98 DA en offnet et 6,31 en onnet. Pour le postpaid 5,82 DA en offnet et 4,59 en onnet. Pour les entreprises, il est question de 2,80 DA la minute en onnet et 4, 91 DA en offnet et le tout est en TTC. Et toujours aussi exhaustif, Bessai poursuit sur la data donnant 0,68 DA le méga octet en baisse par rapport aux 0,82 en 2014 mais qui restent, tout de même plus chers qu’en Europe, par exemple, qui est de 0,40 DA (40 centimes d’euros). Cette amélioration est, selon, l’orateur, “de très bon augure pour le développement de l’économie numérique”. Dans son allocution, Bessai a également un certain nombre de décisions prises en guise de garde-fous pour protéger le consommateur au cœur des préoccupations tout en soulignant “l’asymétrie” du catalogue d’interconnexions. Pour ce qui est des agréments des équipements terminaux de télécommunications et installations radioélectriques, l’Autorité de régulation a délivré, au titre de l’exercice 2015, 1 186 certificats d’agrément (336 pour des équipements terminaux de télécommunications, 608 pour des terminaux radioélectriques, 239 pour des installations radioélectriques et 3 pour des équipements postaux. On remarquera, d’ailleurs, la part importante des smartphones qui représente 79% des téléphones agréés ce qui démontre l’imprégnation grandissante de l’internet mobile dans le pays.
L’Autorité de régulation a procédé à l’octroi de 69 autorisations pour l’exploitation de réseaux radioélectriques tous types confondus et 9 autorisations d’exploitation de géolocalisation des flottes, atteignant le nombre de 64 prestataires de géo-localisation des flottes servant ainsi près de 30 000 clients.

N. S.

Article complet

Votre Publicité ici

À propos philhadj

Laisser une réponse

Le marché de la téléphonie a généré 433 milliards de DA

Par philhadj Temps de lecture: 2 min
0