Accueil / Une / Le patrimoine culturel immatériel de l’Ahaggar revisité
Initiée par l’association Assarou n’Ahaggar, ces journées se poursuivent jusqu’à aujourd’hui. Placées sous le thème “Arts populaires, mémoire des générations”(...)

Le patrimoine culturel immatériel de l’Ahaggar revisité

Initiée par l’association Assarou n’Ahaggar, ces journées se poursuivent jusqu’à aujourd’hui. Placées sous le thème “Arts populaires, mémoire des générations”, elles ont été marquées par de nombreuses festivités, notamment la tenue de conférences-débats autour des arts populaires sahariens, des expositions et des représentations artistiques de plusieurs troupes folkloriques de Tamanrasset et d’Adrar.

À l’initiative de l’association des activités culturelles de la wilaya de Tamanrasset Assarou n’Ahaggar (littéralement la clef de l’Ahaggar), la Maison de la culture de la ville de Tin Hinan abrite depuis samedi les journées culturelles des arts populaires sahariens. La manifestation, placée sous le thème “Arts populaires, mémoire des générations”, a été marquée par un cocktail d’activités, dont des expositions sur les richesses patrimoniales que recèle cette wilaya touristique par excellence.
Des tentes richement décorées ont été dressées à la grande esplanade attenante à la Maison de la culture où ont été organisées des expositions consacrées à l’artisanat et aux métiers traditionnels, montrant à la fois la diversité culturelle de cette région millénaire et l’attachement de la population de l’Ahaggar à son histoire identitaire. Près de vingt associations ont pris part à ces journées culturelles qui se sont étalées jusqu’à aujourd’hui avec au menu des conférences-débats sur l’art populaire saharien et des présentations artistiques assurées par des troupes musicales venues des quatre coins de l’Ahaggar. Cet événement, jalonné par la brillante absence des autorités locales, a ainsi invité de nombreux artistes à descendre dans la rue pour partager leur passion avec un public nombreux. Le festival a vu la participation de plusieurs troupes de la wilaya de Tamanrasset, entre autres Jakmi de Tazrouk, Takouba Imaouadhen N’toufat, le groupe Karkabou, Kaous Ennasr, Izawen et Issara ainsi que des troupes des wilayas d’Adrar et de Tindouf dans la perspective d’interaction et de métissage.
L’habit traditionnel de la Tunisie a été à l’honneur de ces journées culturelles, indique le président de l’association Assarou n’Ahaggar, Hassani Mohammed Lamine, qui a axé son allocution sur l’importance que revêt cette manifestation dans la préservation du patrimoine culturel immatériel de cette wilaya-continent.

RABAH KARECHE

l’article complet

Votre Publicité ici

À propos philhadj

Laisser une réponse

Une

Le patrimoine culturel immatériel de l’Ahaggar revisité

Par philhadj Temps de lecture: 2 min
0