Accueil / Une / Le piano: histoire d’un instrument

Le piano: histoire d’un instrument

Fiston : Papa, papa ! Pourquoi le piano s’appelle « piano » ?

Papa : Oh non ! Je vais devoir tout te raconter…

Le piano, c’est quoi ?

Papa : Commençons par le commencement. Le piano est un instrument à cordes, les cordes sont frappées par des marteaux. On peut contrôler l’intensité du son produit en jouant une touche doucement ou fortement. On obtient un son plus ou moins fort.

Fiston : Je savais déjà tout ça papa…
Papa : Le fait de contrôler l’intensité est communément appelé parmi les musiciens : « nuances ». En musique classique et plus particulièrement pour le piano, les nuances ont une part importante dans le jeu musical. Ainsi, les plus grands compositeurs indiquent la plupart du temps quand il faut jouer le morceau doucement ou avec plus de force…
Fiston : Mais quelle est la relation avec le mot « piano » ?

Papa : Ça vient, ça vient !

Le clavicorde et le clavecin, les ancêtres du piano !

Papa : Ecoute ce morceau, il est joué sur clavicorde, l’ancêtre du piano !

Fiston : C’est pas Lady Gaga, c’est sûr…
Papa : Le clavicorde est lui aussi un instrument à cordes frappées et était très populaire du 16ème au 18ème siècle, mais malheureusement offrait un son trop faible, et n’était pas destiné pour des concerts donnés au grand public, contrairement au clavecin !
Fiston : Qu’est-ce que c’est ?

Papa : Un morceau vaut mille mots, écoute celui-ci :

Fiston : C'est presque pareil que clavicorde !
Papa : Pourtant c’est très différent ! Le clavecin est lui un instrument à cordes « pincées » qui a un son puissant mais qui ne permet pas un jeu nuancé.
Fiston : Un jeu nuancé ?
Papa : Comme je te l’ai expliqué tout à l’heure. Les nuances c’est le fait de pouvoir jouer fort ou doucement. Pour le clavecin, quelle que soit la force que tu mets en jouant, le son que tu entendras aura toujours la même intensité.

Bartolomeo Cristofori et la naissance du Piano-forte.

Fiston : Alors, dans tout ça, le piano ?

Papa : C’est justement pour pallier au problème du clavecin, qui ne permettait pas de nuances, et du clavicorde, qui émet un son trop faible que Bartolomeo Cristofori créa fort probablement en 1709 un instrument appelé « Gravecembalo col piano e forte » littéralement « clavier en bois de cyprès avec doux et fort ». « Doux » en italien se dit « piano » et fort « forte », l’instrument se faisait appelé alors « Piano-forte » (se lit piano forté) pour dire que contrairement au clavecin, on peut y jouer doucement ou avec force !

Fiston : C’est donc du mot « Piano-forte » qu’est venu le mot « Piano » ?
Papa : Exactement ! Avec le temps, on n’a gardé que le premier mot, comme pour le mot « télé » qui est à l’origine « téléviseur », ou « face » pour « facebook » si tu veux… Maintenant, un dernier morceau pour finir en beauté :

Papa : Alors ? Tu as écouté ce magnifique jeu de nuance que seul le piano permet ?
Fiston : … euh, oué !
Papa : Hé ! Tu n’écoutais pas ! Allez va dans ta chambre !

Fawzi BRIEDJ.

@Paradoxfawzi

Amoureux de mathématiques, de sciences et de musique classique. Mais ce qui le passionne le plus c’est surtout d’apprendre et d’enseigner. Ce polytechnicien de 23 ans a le goût de la pédagogie et la passion de faire découvrir.

l’article complet

Votre Publicité ici

À propos philhadj

Laisser une réponse

Une

Le piano: histoire d’un instrument

Par philhadj Temps de lecture: 2 min
0