Accueil / actualite / Le village “Ath-Ahmed” se mobilise
Habituellement paisible, perché sur les hauteurs d’Aïn El-Hammam, à Tizi Ouzou, le village Ath-Ahmed s’apprête à vivre un vendredi exceptionnel.

Le village “Ath-Ahmed” se mobilise

Habituellement paisible, perché sur les hauteurs d’Aïn El-Hammam, à Tizi Ouzou, le village Ath-Ahmed s’apprête à vivre un vendredi exceptionnel.

Le village d’Ath-Ahmed, dans la commune d’Aït-Yahia, s’apprête à accueillir, ce vendredi, la dépouille de son regretté fils, le grand moudjahid Hocine Aït Ahmed, décédé mercredi dernier à Lausanne, en Suisse.
Au village et dans toute la région, l’heure est à la mobilisation pour préparer des funérailles qui s’annoncent grandioses et de rendre, comme il se doit, un dernier hommage au chef historique de la Révolution algérienne.
Hier, à l’entrée du village des Ath-Ahmed, habituellement paisible en cette saison hivernale, des visiteurs de diverses régions de Kabylie et d’Algérie sont venus présenter leurs condoléances aux proches du défunt. Devant le mausolée de l’Amusnaw “Cheikh Mohand Oulhocine”, lieu même où sera enterré Hocine Aït Ahmed, à côté de sa mère, un grand chapiteau est déjà installé pour permettre aux jeunes du village d’accueillir ses hôtes avec du café, du thé et de l’eau minérale pour rappeler les traditions d’hospitalité ancestrale de la région.
En fait, les lieux ne désemplissent pas depuis l’annonce du décès de Hocine Aït Ahmed. On a même remarqué de nombreux citoyens venus en famille, père, mère et enfants afin de s’incliner à la mémoire du digne fils d’Ath-Ahmed, tout en visitant, par la même circonstance, le mausolée de Cheikh Mohand Oulhocine et en demandant sa bénédiction.
Pour ces familles, ce lieu est un espace de pureté. “Nous sommes ici pour rendre hommage à Hocine Aït Ahmed et visiter la maison sacrée de son ascendant et sage, Cheikh Mohand Oulhocine. Nous ne pourrons pas être présents le jour de l’enterrement, donc, nous profitons de cette journée ensoleillée pour présenter nos condoléances et voir le lieu même où sera enterré Si Lhocine. Nous reviendrons sans doute, après son enterrement, pour visiter sa tombe et nous incliner à sa mémoire”, affirme un visiteur venu de Béjaïa.
À l’entrée du village, plusieurs dizaines d’agents de la voirie et de nombreux engins des travaux publics sont à l’œuvre pour nettoyer, élargir et goudronner les routes qui mènent au village.
Le mausolée ou “taqoubets” de Cheikh Mohand Oulhocine a reçu un nouveau coup de pinceau. Les jeunes d’Ath Ahmed sont là depuis l’annonce de la triste nouvelle, pour accueillir et orienter les visiteurs.
Il faut dire que ce village, pourtant habitué à accueillir les grandes foules durant les fêtes traditionnelles, organisées en l’honneur de Cheikh Mohand, se prépare à accueillir une foule encore plus nombreuse mais aussi des personnalités algériennes et étrangères. Un tel mouvement inhabituel vient bousculer les habitudes des villageois, l’espace d’une semaine, mais fait la fierté de toute la région. Ce week-end, des centaines de jeunes issus de plusieurs villages de la région seront mobilisés pour assurer le service d’ordre le jour de l’enterrement, alors qu’un immense dispositif sécuritaire commence à se mettre en place depuis hier avec la présence des premiers gendarmes alors que l’on attend un renfort de pas moins de 2 000 militaires pour encadrer toute la région.
Il est vrai que ce vendredi, le paisible village des Ath-Ahmed polarisera toute l’actualité nationale et internationale.

K. T

Article complet

Votre Publicité ici

À propos philhadj

Laisser une réponse

Le village “Ath-Ahmed” se mobilise

Par philhadj Temps de lecture: 2 min
0