Accueil / actualite / L’échelle des priorités selon Abdelouahab Nouri
Les revendications relatives à l’amélioration des conditions professionnelles dans lesquelles évoluent les employés de l’agence commerciale de l’ADE (Algérienne des eaux) à Tamanrasset(...)

L’échelle des priorités selon Abdelouahab Nouri

Les revendications relatives à l’amélioration des conditions professionnelles dans lesquelles évoluent les employés de l’agence commerciale de l’ADE (Algérienne des eaux) à Tamanrasset, qui exercent dans des roulottes décréptes et des locaux construits avec de l’amiante, ne seront pas prises en charge de sitôt.
La menace de ce matériau toxique pèsera encore davantage sur les travailleurs qui risquent de développer de graves maladies respiratoires et même des cancers pendant que les responsables locaux de ce secteur observent l’omerta et cultivent l’indifférence.
Plus grave encore, le ministère de la tutelle s’inscrit dans cette optique et reste insensible aux cris de détresse lancés par le personnel de cette institution publique. Interrogé en marge de sa visite de travail et d’inspection, effectuée avant-hier mardi dans la wilaya de Tamanrasset, le ministre des ressources en eau et de l’environnement, Abdelouahab Nouri, a usé de l’habituel langage des promesses pour tenter de banaliser la question d’urgence consistant à désamianter les infrastructures potentiellement dangereuses. Le ministre se dérobe ainsi face aux lamentations des employés qui inhaleraient quotidiennement des poussières d’amiante, origine des cancers de la plèvre, des fibroses pulmonaires et des mésothéliomes pleuraux.
Cette amère réalité n’a, semble-t-il, pas conforté la proposition de construire un nouveau siège de l’agence puisque le ministre s’est plutôt focalisé sur “tout ce qui touchait directement à la population, notamment en ce qui concerne l’alimentation d’une manière régulière et constante en eau de qualité. C’est l’objectif que nous nous sommes fixé en tant que pouvoir public, et nous venons de le réaliser aujourd’hui. C’est une réalité que nous venons de constater de visu”, a déclaré le ministre qui a promis de “s’occuper d’autres choses et de prendre en charge les problèmes soulevés, maintenant que les gros ouvrages ont été réalisés et achevés. Des priorités, on passera au luxe. Les entreprises chargées de la gestion des ces projets doivent effectivement être dotées de moyens et de commodités permettant l’amélioration de leur cadre socioprofessionnel”. Revenant au programme de la visite, le ministre des Ressources en eau a inspecté, au nord d’In-Salah, la station de déminéralisation devant produire, une fois opérationnelle, 50 000 m3/jour.
Cet ouvrage, dont les travaux ont atteint un taux d’avancement de 24%, et dont la première tranche sera livrée au mois de juin prochain, assurera une production avec une réduction de salinité d’eau de 2 à moins de 1 gramme par litre. Selon le maître de l’ouvrage, la station sera mise en exploitation à la fin de l’année en cours.

RABAH KARECHE

Article complet

Votre Publicité ici

À propos philhadj

Laisser une réponse

L’échelle des priorités selon Abdelouahab Nouri

Par philhadj Temps de lecture: 2 min
0