Accueil / actualite / Lectures d’outre-mer
La lettre rendue publique vendredi soir par l’ex-patron du Département du renseignement et de la sécurité (DRS), le général Mohamed Mediène, dit Toufik

Lectures d’outre-mer

La lettre rendue publique vendredi soir par l’ex-patron du Département du renseignement et de la sécurité (DRS), le général Mohamed Mediène, dit Toufik, pour demander “la réparation de l’injustice” commise, selon ses propos, contre l’ancien chef de l’antiterrorisme, le général Abdelkader Aït Ouarabi, dit Hassan, condamné à 5 ans de prison ferme, a suscité plusieurs lectures et commentaires dans les colonnes de la presse internationale. Sous le titre “Algérie : le pouvoir militaire un peu plus contesté”, Radio France internationale (RFI-Afrique) a qualifié la missive de Toufik de “lettre surprenante”, non sans rappeler que “l’homme très puissant et habituellement très mystérieux, qui a été mis à la retraite, dénonce la condamnation d’un autre général, le général Hassan”. Le Figaro titre “Algérie : l’ex-patron des services secrets rompt le silence”. Pour ce quotidien français, la lettre du “légendaire chef du DRS durant 25 ans” se veut “une première dans l’histoire de l'Algérie”.
Tout en affirmant que “jamais le légendaire et très secret chef du DRS ne s’était exprimé publiquement jusqu’à ce jour”, Le Figaro estime que “ce message survient à un moment particulier de ce que l’on a l’habitude d'appeler ‘la guerre des clans’, c’est-à-dire la lutte d’influence que livrent le cercle présidentiel (Abdelaziz Bouteflika, son frère Saïd, une partie du patronat et le chef d’état-major et vice-ministre de la Défense Ahmed Gaïd Salah) et les services secrets, représentés par le général Toufik jusqu’en septembre dernier”. Le quotidien français, sur son site web, qualifie la lettre de Toufik de “sortie que l’on attend donc assez lourde de conséquences, d’autant plus que jamais ce général n’avait ouvertement pris la parole”.
Sous le titre “Algérie : l’ex-patron du DRS s’exprime sur la condamnation de son subalterne Hassan”, ce quotidien estime que “Toufik a considéré qu’il était temps pour lui de diffuser sa vision de la situation à celles et ceux concernés par la situation du général Hassan”.
Le soir même de sa diffusion, l’Agence France-Presse (AFP) a qualifié la sortie de Toufik de solidarité vis-à-vis du général Hassan en titrant “Algérie : l’ex-patron du renseignement se solidarise avec l’ancien chef de l’antiterrorisme”.
Le quotidien Afrik.com, lui, évoque “une première dans l’histoire de l’Algérie” et estime que la missive de Toufik est “un message on ne peut plus clair qui cache mal la tension latente en Algérie. La condamnation du général Hassan, responsable de la cellule antiterroriste du DRS, par un tribunal militaire, a d’ailleurs cette semaine suscité de violentes réactions”.
Le journal Zeenew.india (Inde) évoque “le point culminant d’une lutte de pouvoir” à travers cette lettre, estimant que “Mediène, mieux connu sous le général Toufik, ne va pas dans le détail”.

F.B.

Article complet

Votre Publicité ici

À propos philhadj

Laisser une réponse

Lectures d’outre-mer

Par philhadj Temps de lecture: 2 min
0