Accueil / actualite / L’enjeu d’une agriculture saine
Le Salon de l’agriculture “Agripro Expo”, prévu jusqu’au 23 de ce mois, a ouvert ses portes, hier matin, au Centre des conventions d’Oran (CCO)

L’enjeu d’une agriculture saine

Le Salon de l’agriculture “Agripro Expo”, prévu jusqu’au 23 de ce mois, a ouvert ses portes, hier matin, au Centre des conventions d’Oran (CCO), avec d’ores et déjà une certaine satisfaction chez les organisateurs, puisque le nombre de participants est supérieur à ce qui avait été annoncé.
En effet, pour cette première édition internationale, plus d’une centaine d’exposants et de professionnels du monde de l’agriculture ont répondu présent. L’intérêt d’“Agripro Expo” est d’avoir réuni “le monde de l’agriculture” représenté dans ses multiples segments : machinisme, élevages, aviculture, vétérinaires, producteurs de semences et ainsi qu’un certains nombres d’institutions et de représentations professionnelles.
Alors que depuis des années les pouvoirs publics poussent le secteur agricole à plus de développement durable avec, en filigrane, l’objectif de réduire la dépendance alimentaire de l’Algérie, les exposants par leurs échanges seront à même de faire le point sur cet enjeu.
D’ailleurs, les données disponibles montrent que la facture d’importation pour la poudre de lait a dépassé les 103 millions de dollars en 2015 et près de 60 millions de dollars pour le poisson la même année.
D’autant qu’aujourd’hui, les consommateurs ont aussi cette exigence de qualité et de traçabilité, notamment dans l’élevage, les produits avicoles et autres. L’un des volets qui sera au cœur de ce salon est aussi celui de la mécanisation de l’agriculture qui reste très faible dans notre pays. Ainsi, l’un des premiers tracteurs “algériens” sera présenté pour la première fois au public lors du salon, nous dit-on. C’est toute une filière qui est actuellement en développement, notamment grâce à des partenariats.
Par ailleurs, lors de ce salon, la CNMA organisera des journées d’études sur “Les nouveaux dispositifs relatifs à la sécurité sociale au profit des agriculteurs”, alors qu’il est constaté “le faible taux d’affiliation à la Sécurité sociale à partir du transfert de la couverture sociale des agriculteurs de la CNMA vers les organismes de sécurité sociale compétents”.
Aujourd’hui, le ministre de l’Agriculture est attendu au Salon pour rencontrer les professionnels.

D. LOUKIL

Article complet

Votre Publicité ici

À propos philhadj

Laisser une réponse

L’enjeu d’une agriculture saine

Par philhadj Temps de lecture: 2 min
0