Accueil / Une / Les choses sont restées en l’état
Beaucoup d’eau a coulé depuis la publication de notre photo dans notre édition du 26 février 2015, sous le titre “Une histoire d’eau”. Du reste, l’eau suintait de plus belle en ce mercredi pluvieux du 23 mars. Pis encore, le plafond du bureau de poste de Ben-Aknoun, sis sur l’avenue Mustapha-Khalef (ex-Warot), s’en trouve effrité et menace de s’écrouler. En revanche, s’il y a bien une chose qui a changé depuis une année, jour pour jour, c’est sans doute le fond de bouteille qui a remplacé le seau d’eau. Du reste, le comptoir s’en trouve tout le temps inondé jusqu’au parterre, provoquant ainsi l’hilarité des usagers. Est-ce à dire que la poste a touché le fond ? La question ne se pose pas, du fait qu’il y a trop d’eau ! L. N.

Les choses sont restées en l’état

Beaucoup d’eau a coulé depuis la publication de notre photo dans notre édition du 26 février 2015, sous le titre “Une histoire d’eau”. Du reste, l’eau suintait de plus belle en ce mercredi pluvieux du 23 mars. Pis encore, le plafond du bureau de poste de Ben-Aknoun, sis sur l’avenue Mustapha-Khalef (ex-Warot), s’en trouve effrité et menace de s’écrouler. En revanche, s’il y a bien une chose qui a changé depuis une année, jour pour jour, c’est sans doute le fond de bouteille qui a remplacé le seau d’eau. Du reste, le comptoir s’en trouve tout le temps inondé jusqu’au parterre, provoquant ainsi l’hilarité des usagers. Est-ce à dire que la poste a touché le fond ? La question ne se pose pas, du fait qu’il y a trop d’eau !

L. N.

l’article complet

Votre Publicité ici

À propos philhadj

Laisser une réponse

Une

Les choses sont restées en l’état

Par philhadj Temps de lecture: 1 min
0