Accueil / actualite / Les échéances définitives fixées
Hormis l’habitat rural, les programmes de logements, tous segments confondus, connaissent un taux d’avancement appréciable.

Les échéances définitives fixées

Hormis l’habitat rural, les programmes de logements, tous segments confondus, connaissent un taux d’avancement appréciable. Le bilan provisoire présenté hier par la Direction générale du logement relevant du ministère de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville affiche une tendance plutôt positive des lots lancés et réalisés. L’exercice 2015 s’achèvera, selon le ministre, M. Abdelmadjid Tebboune, avec la réalisation de près de 350 000 logements toutes formules incluses. La tutelle en est à 297 000 unités édifiées jusque-là. Ce qui permettra au département de M. Tebboune de concrétiser les objectifs tracés dans ce sens. Pour le logement type location-vente, géré par l’AADL, Abdelmadjid Tebboune promet que les délais fixés seront respectés. Pour les souscripteurs de 2001-2002, ils recevront leurs préaffectations en févier 2016. Quant au programme AADL 2 de l’année 2013, les demandeurs pourront choisir leurs sites dès le 11 mars 2016 et percevront leurs préaffectations le 30 mai. De cette catégorie, plus de 1 300 candidats seront exclus car, le fichier national a révélé qu’ils ont d’ores et déjà bénéficié soit d’un logement ou d’une autre forme d’aide de l’État. Au cours de la réunion bilan qui l’a regroupé hier avec les cadres du secteur, M. Tebboune a donné instructions pour accélérer davantage la cadence des réalisations. Le programme arrêté par le ministère enregistre une consistance de près de 1,8 million de logements. De ce total, il a été prévu de lancer, au 15 décembre 2015, 312 519 unités dont 207 872 ont été déjà réalisées. Par formule, le pré-bilan (le bilan définitif attendu pour février 2016) indique que 107 420 logements publics locatifs ont été lancés dont 44 745 ont été réalisés. Des 32 246 logements promotionnels aidés, il a été réalisé 19 219. Pour la location-vente, le secteur a, dans ses prévisions, lancé 55 725 mais il en a réalisé près de 68 000 unités soit un taux de réalisation de 122 %. Par ailleurs, le ministre a insisté sur le recours aux appels d’offres pour les programmes de logement qui se situent entre 200 et 500 unités. “Les appels d’offres pour les études et les réalisations doivent se faire séparément. Pas question qu’une seule entreprise fasse les deux à la fois”, précise-t-il. Abdelmadjid Tebboune a également exhorté ses cadres dirigeants réticents au sein des wilayas de prendre leurs responsabilités, d’exercer leurs prérogatives et de ne pas bloquer l’avancement des projets à cause d’un quelconque problème survenu au cours de la gestion de leurs prédécesseurs. Aux directeurs généraux des OPGI, il a fixé l’échéance du
1er trimestre 2016, pour achever la régularisation des biens en permettant aux locataires de les acheter, une fois la situation locative assainie. Il n’a pas admis que cette opération accuse un tel retard étant donné que les prix proposés aux potentiels repreneurs sont plus que raisonnables voire symboliques. M. Tebboune a clairement affiché son mécontentement quant aux résultats obtenus pour l’habitat rural. “L’habitat rural fait partie de nos programmes donc de nos bilans. Il a son importance. Certaines wilayas nous ont tirés vers le bas”, relève-t-il, avant de lancer en direction des présents : “Vous avez deux mois pour vous rattraper”. Aux promoteurs qui ont abandonné les chantiers du logement socio-promotionnel (LSP), le ministre décide de leur retirer l’agrément. Ils ne pourront plus exercer ce métier.

B. K.

Article complet

Votre Publicité ici

À propos philhadj

Laisser une réponse

Les échéances définitives fixées

Par philhadj Temps de lecture: 2 min
0