Accueil / actualite / Les importations chutent de 73%
Les importations de véhicules neufs ont chuté de 73,74%, avec 53 356 unités importées entre janvier et fin juillet 2016, contre 203 174 unités durant la même période en 2015, soit 149 818 véhicules de moins. C’est ce qu’a révélé, hier, le Centre national des statistiques des douanes (Cnis) qui précise que la facture d’importation des véhicules a reculé à 768 millions de dollars US durant les sept premiers mois de 2016 contre 2,4 milliards US durant la même période de 2015, soit une baisse de 1,63 milliard de dollars US (-68%). Selon l’état des importations par les principaux concessionnaires, Renault Algérie a tiré son épingle de jeu avec 19 058 unités (contre 41 933 en 2015), soit 176 millions de dollars US (contre 375 millions en 2015). En seconde position, Peugeot Algérie a importé un volume global de 9 458 unités (24 134 unités en 2015), soit 94 millions de dollars US. Le groupe Sovac, avec ses 5 marques, arrive en 3e position avec 5 718 unités (18 017 unités en 2015), alors que Kia Motors, GM Trade, Nissan Algérie et Elsecom ont importé des volumes quasi similaires avoisinant 2 500 et 3 000 unités. Les principaux acteurs asiatiques, à savoir Toyota Algérie et Hyundai Motor Algérie, ont importé, quant à eux, 1 163 unités (10 263 unités en 2015) et 1 098 unités (25 728 unités en 2015) durant la même période. Le reste des concessionnaires a importé moins de 1 000 unités, dont le groupe Saïda (977), Ival (535), Cima Motors (477), Emin Auto (329) et GBR Auto (220) et GMS (152). Dans le bas du tableau, 11 concessionnaires ont importé de 19 à 152 unités. On citera, entre autres, GMS (152), FAW Motors (140), Famoval (175), Vedis (158), Falcon Motors (94), Diamal (19) et KIV (20). Concernant les parties et accessoires des véhicules automobiles, la facture d’importation a été de 229,92 millions de dollars US contre 239,48 millions de dollars US, soit une baisse de 4%. Selon les prévisions du ministère du Commerce, la facture d’importation des véhicules ne dépassera pas un milliard de dollars US en 2016, contre 3,14 milliards de dollars US (265 523 unités) en 2015 et 5,7 milliards de dollars US en 2014 (417 913 unités). Raison pour laquelle le gouvernement avait institué les licences d’importation des véhicules pour 40 concessionnaires sur 80 postulants. En parallèle, le gouvernement a exigé des concessionnaires d’engager des investissements dans le secteur des véhicules et les filières industrielles annexes, à défaut, la licence d’importation leur sera retirée dès janvier 2017. Signalons, enfin, que le quota fixé initialement à 152 000 unités pour l’année 2016 a été finalement réduit à 83 000 unités. Malgré les recours introduits par 30 concessionnaires, seulement 6 opérateurs ont bénéficié d’un quota supplémentaire pour l’année 2016. F. B.

Les importations chutent de 73%

Les importations de véhicules neufs ont chuté de 73,74%, avec 53 356 unités importées entre janvier et fin juillet 2016, contre 203 174 unités durant la même période en 2015, soit 149 818 véhicules de moins. C’est ce qu’a révélé, hier, le Centre national des statistiques des douanes (Cnis) qui précise que la facture d’importation des véhicules a reculé à 768 millions de dollars US durant les sept premiers mois de 2016 contre 2,4 milliards US durant la même période de 2015, soit une baisse de 1,63 milliard de dollars US (-68%). Selon l’état des importations par les principaux concessionnaires, Renault Algérie a tiré son épingle de jeu avec 19 058 unités (contre 41 933 en 2015), soit 176 millions de dollars US (contre 375 millions en 2015). En seconde position, Peugeot Algérie a importé un volume global de 9 458 unités (24 134 unités en 2015), soit 94 millions de dollars US. Le groupe Sovac, avec ses 5 marques, arrive en
3e position avec 5 718 unités (18 017 unités en 2015), alors que Kia Motors, GM Trade, Nissan Algérie et Elsecom ont importé des volumes quasi similaires avoisinant 2 500 et 3 000 unités.
Les principaux acteurs asiatiques, à savoir Toyota Algérie et Hyundai Motor Algérie, ont importé, quant à eux, 1 163 unités (10 263 unités en 2015) et 1 098 unités (25 728 unités en 2015) durant la même période. Le reste des concessionnaires a importé moins de 1 000 unités, dont le groupe Saïda (977), Ival (535), Cima Motors (477), Emin Auto (329) et GBR Auto (220) et GMS (152). Dans le bas du tableau, 11 concessionnaires ont importé de
19 à 152 unités. On citera, entre autres, GMS (152), FAW Motors (140), Famoval (175), Vedis (158), Falcon Motors (94), Diamal (19) et KIV (20). Concernant les parties et accessoires des véhicules automobiles, la facture d’importation a été de 229,92 millions de dollars US contre 239,48 millions de dollars US, soit une baisse de 4%. Selon les prévisions du ministère du Commerce, la facture d’importation des véhicules ne dépassera pas un milliard de dollars US en 2016, contre 3,14 milliards de dollars US (265 523 unités) en 2015 et 5,7 milliards de dollars US en 2014 (417 913 unités). Raison pour laquelle le gouvernement avait institué les licences d’importation des véhicules pour 40 concessionnaires sur 80 postulants. En parallèle, le gouvernement a exigé des concessionnaires d’engager des investissements dans le secteur des véhicules et les filières industrielles annexes, à défaut, la licence d’importation leur sera retirée dès janvier 2017. Signalons, enfin, que le quota fixé initialement à
152 000 unités pour l’année 2016 a été finalement réduit à 83 000 unités. Malgré les recours introduits par 30 concessionnaires, seulement 6 opérateurs ont bénéficié d’un quota supplémentaire pour l’année 2016.

F. B.

Article complet

Votre Publicité ici

À propos philhadj

Laisser une réponse

Les importations chutent de 73%

Par philhadj Temps de lecture: 2 min
0