Accueil / actualite / Les militants du FFS prêtent serment
La grande salle de la maison de la culture Mouloud-Mammeri avait bien du mal à contenir, avant-hier, la foule venue prendre part à la cérémonie de recueillement organisée par la fédération FFS de Tizi Ouzou à la mémoire de Hocine Aït Ahmed.

Les militants du FFS prêtent serment

La grande salle de la maison de la culture Mouloud-Mammeri avait bien du mal à contenir, avant-hier, la foule venue prendre part à la cérémonie de recueillement organisée par la fédération FFS de Tizi Ouzou à la mémoire de Hocine Aït Ahmed. Prenant la parole en premier, le premier secrétaire fédéral du FFS à Tizi Ouzou, Farid Bouaziz, devait exprimer “la tristesse et la douleur des militants du FFS et celle de tout le peuple algérien” comme il a tenu à rappeler le parcours historique de Hocine Aït Ahmed qu’il considère comme “un moudjahid de la première heure, une figure historique de la Révolution algérienne et un homme de principes qui a toujours défendu les libertés démocratiques en Algérie et dans le monde sans n’avoir jamais cédé à la compromission”.
Prenant la parole, “Da Ali Tifou”, un vieux militant du FFS de 1963, a souligné “le parcours et le mérite de Si L’Hocine, un exemple d’homme intègre et un leader qui avait du courage, de la lucidité et une vision politique exceptionnelle”. Les militants du FFS ne pouvaient retenir leurs larmes après que le P/APW de Tizi Ouzou, Hocine Haroun, eut pris la parole pour insister sur “la grandeur et la sagesse de Da L’Hocine que toute l’Algérie pleure, y compris ses adversaires politiques d’hier qui reconnaissent enfin ses qualités, sa valeur et son parcours historique qui s’étale sur 70 ans de combat pour la libération de la patrie et pour l’instauration d’une véritable démocratie en Algérie”. Lui succédant à la tribune, le Dr Moussa Tamadartaza, sénateur du FFS, suscitera les applaudissements lorsqu’il clamera que “si l’Algérie tout entière s’incline aujourd’hui à la mémoire de Hocine Aït Ahmed, c’est que tous les Algériens reconnaissent en lui un monument du mouvement national et l’un des grands précurseurs de la guerre de Libération nationale”, en soulignant que “Si L’Hocine nous a tracé une voie sacrée que nous allons suivre et défendre de toutes nos forces pour aspirer à une Algérie prospère, heureuse et unie en toutes circonstances, comme le souhaitait ardemment notre cher et regretté Hocine Aït Ahmed”.

M. H.

Article complet

Votre Publicité ici

À propos philhadj

Laisser une réponse

Les militants du FFS prêtent serment

Par philhadj Temps de lecture: 2 min
0