Accueil / actualite / Les précisions du ministère de la Défense nationale
Suite à la parution récemment de quelques articles de presse, relatifs aux revendications sociales des citoyens appartenant aux Groupes de légitime défense (GLD) et des militaires rayés des rangs de l’Armée nationale populaire par mesures disciplinaires, le ministère de la Défense nationale tient à apporter les éclaircissements suivants : 1/ Concernant les GLD Depuis la dernière réunion de travail tenue le 1er juin 2016, avec des représentants des citoyens volontaires (Patriotes) ayant participé aux opérations de lutte contre le terrorisme, aux côtés des éléments de l’Armée nationale populaire, les services sociaux du ministère de la Défense nationale, de concert avec ceux du ministère du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, s’attellent à l’étude et à la régularisation, au cas par cas, des dossiers relatifs à leurs pensions de retraite proportionnelle exceptionnelle, par le biais de la Caisse nationale des retraites. L’opération demeure toujours en cours jusqu’à la régularisation de tous les dossiers concernés. Quant aux citoyens appartenant aux Groupes de légitime défense (GLD), qui ne font pas partie de la catégorie des citoyens volontaires (Patriotes), les textes réglementaires régissant l’activité de cette catégorie de citoyens qui ont été armés dans le but d’assurer la défense de leurs familles et de leurs biens, ne leur permettent pas de prétendre au bénéfice d’aucune forme d’indemnisation ou de pension. 2 /Concernant les militaires rayés des rangs par mesures disciplinaires Le ministère de la Défense nationale tient à rappeler que les éléments faisant partie de cette catégorie, dont la radiation par mesures disciplinaires est assimilée à une sanction, n’ouvrent pas droit au bénéfice d’une pension, conformément aux dispositions du code des pensions militaires. De ce fait, le ministère de la Défense nationale demeure attentif, à travers ses services compétents, aux doléances des citoyens ayant servi dans les rangs de l’Armée nationale populaire et ceux volontaires (Patriotes) ayant participé aux opérations de lutte contre le terrorisme, et continuera à œuvrer jusqu’à la régularisation de tous les dossiers.

Les précisions du ministère de la Défense nationale

Suite à la parution récemment de quelques articles de presse, relatifs aux revendications sociales des citoyens appartenant aux Groupes de légitime défense (GLD) et des militaires rayés des rangs de l’Armée nationale populaire par mesures disciplinaires, le ministère de la Défense nationale tient à apporter les éclaircissements suivants :

1/ Concernant les GLD
Depuis la dernière réunion de travail tenue le 1er juin 2016, avec des représentants des citoyens volontaires (Patriotes) ayant participé aux opérations de lutte contre le terrorisme, aux côtés des éléments de l’Armée nationale populaire, les services sociaux du ministère de la Défense nationale, de concert avec ceux du ministère du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, s’attellent à l’étude et à la régularisation, au cas par cas, des dossiers relatifs à leurs pensions de retraite proportionnelle exceptionnelle, par le biais de la Caisse nationale des retraites. L’opération demeure toujours en cours jusqu’à la régularisation de tous les dossiers concernés.
Quant aux citoyens appartenant aux Groupes de légitime défense (GLD), qui ne font pas partie de la catégorie des citoyens volontaires (Patriotes), les textes réglementaires régissant l’activité de cette catégorie de citoyens qui ont été armés dans le but d’assurer la défense de leurs familles et de leurs biens, ne leur permettent pas de prétendre au bénéfice d’aucune forme d’indemnisation ou de pension.

2 /Concernant les militaires rayés des rangs par mesures disciplinaires
Le ministère de la Défense nationale tient à rappeler que les éléments faisant partie de cette catégorie, dont la radiation par mesures disciplinaires est assimilée à une sanction, n’ouvrent pas droit au bénéfice d’une pension, conformément aux dispositions du code des pensions militaires.
De ce fait, le ministère de la Défense nationale demeure attentif, à travers ses services compétents, aux doléances des citoyens ayant servi dans les rangs de l’Armée nationale populaire et ceux volontaires (Patriotes) ayant participé aux opérations de lutte contre le terrorisme, et continuera à œuvrer jusqu’à la régularisation de tous les dossiers.

Article complet

Votre Publicité ici

À propos philhadj

Laisser une réponse

Les précisions du ministère de la Défense nationale

Par philhadj Temps de lecture: 2 min
0