Accueil / actualite / Les radiés de l’ANP demandent réparation
Plusieurs dizaines de citoyens ayant été radiés des rangs de l’Armée nationale populaire (ANP) ont organisé, hier, à l’Opow Rabah-Bitat de Bouira, un rassemblement national regroupant 17 wilayas, pour revendiquer leurs droits. Ainsi, ces anciens soldats et hauts gradés de l’ANP réclament, dans un communiqué rendu public, dont Liberté détient une copie, le droit à une “vie digne” et exigent des “réparations financière et morales” suite à leur radiation. Ces ex-militaires se disent victimes de “radiations arbitraires” et exhortent le ministère de la Défense (MDN) à leur accorder des “indemnisations avec effet rétroactif depuis la date de la radiation, des retraites proportionnelles, la priorité en termes d’accès au logement et à l’emploi, la réintégration des éléments encore en âge de servir ainsi que la prise en charge médicale des personnes ayant contracté des maladies suite à ces mesures disciplinaires abusives”, lit-on dans ledit document. “Nombre d’entre nous ont été radiés pour avoir mis une journée de retard avant de rejoindre leur caserne ou pour avoir déserté afin d’assister à des obsèques ou des mariages de proches ou amis. Ce sont des mesures disciplinaires injustes et arbitraires”, dénoncera leur porte-parole. En outre, il a été décidé d’un autre rassemblement national qui devrait se tenir le 20 novembre prochain dans la wilaya de Chlef. Pour rappel, le 9 mars dernier, le MDN avait rassuré cette catégorie en indiquant que suite à la réunion portant sur les pensions d'invalidité des militaires radiés pour divers motifs, il est à préciser que “les résultats jusque-là obtenus des expertises médicales des différentes commissions régionales ont permis de relever que sur le nombre global de 74 940 cas recensés par les bureaux régionaux des pensions militaires, 68 739 ont bénéficié de l’expertise médicale, ce qui représente un taux de 91,72%”. RAMDANE B.

Les radiés de l’ANP demandent réparation

Plusieurs dizaines de citoyens ayant été radiés des rangs de l’Armée nationale populaire (ANP) ont organisé, hier, à l’Opow Rabah-Bitat de Bouira, un rassemblement national regroupant 17 wilayas, pour revendiquer leurs droits. Ainsi, ces anciens soldats et hauts gradés de l’ANP réclament, dans un communiqué rendu public, dont Liberté détient une copie, le droit à une “vie digne” et exigent des “réparations financière et morales” suite à leur radiation. Ces ex-militaires se disent victimes de “radiations arbitraires” et exhortent le ministère de la Défense (MDN) à leur accorder des “indemnisations avec effet rétroactif depuis la date de la radiation, des retraites proportionnelles, la priorité en termes d’accès au logement et à l’emploi, la réintégration des éléments encore en âge de servir ainsi que la prise en charge médicale des personnes ayant contracté des maladies suite à ces mesures disciplinaires abusives”, lit-on dans ledit document.
“Nombre d’entre nous ont été radiés pour avoir mis une journée de retard avant de rejoindre leur caserne ou pour avoir déserté afin d’assister à des obsèques ou des mariages de proches ou amis. Ce sont des mesures disciplinaires injustes et arbitraires”, dénoncera leur porte-parole. En outre, il a été décidé d’un autre rassemblement national qui devrait se tenir le 20 novembre prochain dans la wilaya de Chlef. Pour rappel, le 9 mars dernier, le MDN avait rassuré cette catégorie en indiquant que suite à la réunion portant sur les pensions d'invalidité des militaires radiés pour divers motifs, il est à préciser que “les résultats jusque-là obtenus des expertises médicales des différentes commissions régionales ont permis de relever que sur le nombre global de 74 940 cas recensés par les bureaux régionaux des pensions militaires, 68 739 ont bénéficié de l’expertise médicale, ce qui représente un taux de 91,72%”.

RAMDANE B.

Article complet

Votre Publicité ici

À propos philhadj

Laisser une réponse

Les radiés de l’ANP demandent réparation

Par philhadj Temps de lecture: 1 min
0