Accueil / actualite / Les sites français en Algérie sous haute protection
La sûreté de la wilaya d’Alger a révélé hier à Liberté qu’“un dispositif de sécurité spécifique a été déployé dans la capitale pour renforcer les mesures de sécurité et parer à d’éventuels actes terroristes(...)

Les sites français en Algérie sous haute protection

La sûreté de la wilaya d’Alger a révélé hier à Liberté qu’“un dispositif de sécurité spécifique a été déployé dans la capitale pour renforcer les mesures de sécurité et parer à d’éventuels actes terroristes, notamment à l’encontre des ressortissants français et de leurs représentations diplomatiques”.
En effet, des escadrons d’intervention et des unités de renseignements ont été mobilisés au niveau de l’ambassade et du consulat français à Alger, mais aussi au niveau de l’Institut culturel français à Alger (CCF), le lycée international Alexandre-Dumas de Ben Aknoun et de TLS Contact (Visa-France) à Oued Romane, sur les hauteurs d’Alger.
Ces mesures concernent aussi toutes les entreprises, les représentations culturelles, économiques et commerciales françaises dans le secteur relevant de la sûreté de la wilaya d’Alger et dans grandes villes du pays. Cette batterie de mesures vient s’ajouter au dispositif global, dit de surface, déjà existant et qui consiste en la surveillance générale du territoire relevant de la compétence de la sûreté de la wilaya d’Alger et d’autres grandes agglomérations. Les mesures préventives s’étendent aux escortes et aux déplacements des personnels expatriés français à Alger. Selon notre source, cette décision a été prise lors d’une réunion restreinte d’une cellule de crise installée à Alger au lendemain des attentats de Paris. Mieux, les contrôles sont renforcés et les unités spéciales sont mobilisées, de jour comme de nuit, pour intervenir le cas échéant. Tous les moyens, y compris héliportés, sont mobilisés par la sûreté de la wilaya d’Alger. Les caméras de surveillance sont mises à contribution. Des centaines de policiers ont été déployés pour assurer des patrouilles pédestres et une présence à proximité de sites sensibles, comme les ports, les aéroports, les gares routières et ferroviaires, les établissements scolaires et les parcs de détente et de plaisance. Par ailleurs, la Gendarmerie nationale a renforcé sa vigilance au niveau des frontières et sur les routes. Les dispositifs déployés au lendemain des attentats de Tiguentourine, en janvier 2013 dans le Grand-Sud, et de l’exécution, le 23 septembre 2014 en Kabylie, d’Hervé Gourdel, sont maintenus. La Gendarmerie nationale a renforcé également ses moyens humains et matériels de toutes les unités des gardes-frontières et au niveau des bases de vie des ressortissants français, partout dans le pays.

F. B.

Article complet

Votre Publicité ici

À propos philhadj

Laisser une réponse

Les sites français en Algérie sous haute protection

Par philhadj Temps de lecture: 2 min
0