Accueil / actualite / Les villageois de Tabarkoukt dénoncent l’insécurité
Les habitants du village de Tabarkoukt dans la commune d’Ath Aïssi, relevant de la daïra de Béni Douala (Tizi Ouzou), dénoncent le climat d’insécurité que vit la population de la région notamment après l’agression par des inconnus de deux villageois survenue la semaine dernière. Les deux victimes ont reçu plusieurs coups de couteau avant d’être laissées pour mortes. Il a fallu l’intervention urgente des villageois pour les transférer vers le CHU Nédir-Mohamed de Tizi Ouzou. Au lendemain de l’agression, les villageois avaient fermé la RN30 reliant Tizi Ouzou aux Ouadhias pour protester contre cette agression et demander à ce que les auteurs soient démasqués et présentés devant la justice. “Il s’agit de personnes intègres dans la société. Malheureusement, elles ont été sauvagement agressées de nuit. Elles ont subi des blessures graves et l’une des victimes a même perdu un œil”, expliquent les villageois à travers ce document signé par les représentants du comité de village à l’issue d’une réunion qui a regroupé aussi d’autres villages de la commune d’Ath Aïssi, à savoir Ighil Bouzrou, Tala Bounane et Tamaright. K. Tighilt

Les villageois de Tabarkoukt dénoncent l’insécurité

Les habitants du village de Tabarkoukt dans la commune d’Ath Aïssi, relevant de la daïra de Béni Douala (Tizi Ouzou), dénoncent le climat d’insécurité que vit la population de la région notamment après l’agression par des inconnus de deux villageois survenue la semaine dernière. Les deux victimes ont reçu plusieurs coups de couteau avant d’être laissées pour mortes. Il a fallu l’intervention urgente des villageois pour les transférer vers le CHU Nédir-Mohamed de Tizi Ouzou. Au lendemain de l’agression, les villageois avaient fermé la RN30 reliant Tizi Ouzou aux Ouadhias pour protester contre cette agression et demander à ce que les auteurs soient démasqués et présentés devant la justice. “Il s’agit de personnes intègres dans la société. Malheureusement, elles ont été sauvagement agressées de nuit. Elles ont subi des blessures graves et l’une des victimes a même perdu un œil”, expliquent les villageois à travers ce document signé par les représentants du comité de village à l’issue d’une réunion qui a regroupé aussi d’autres villages de la commune d’Ath Aïssi, à savoir Ighil Bouzrou, Tala Bounane et Tamaright.

K. Tighilt

Article complet

Votre Publicité ici

À propos philhadj

Laisser une réponse

Les villageois de Tabarkoukt dénoncent l’insécurité

Par philhadj Temps de lecture: 1 min
0