Accueil / actualite / L’État algérien poursuit ses démarches auprès des autorités françaises
Le ministre des Moudjahidine, Tayeb Zitouni, a indiqué hier que l'État algérien poursuivait ses “démarches intensives” auprès des autorités françaises pour le rapatriement des crânes de chouhada conservés au Musée de l'Homme de Paris. “L'État algérien poursuit ses démarches intensives avec les autorités françaises pour le rapatriement des crânes de chouhada conservés au Musée de l'Homme de Paris”, a affirmé M. Zitouni lors d'une réunion avec la commission des finances de l'Assemblée populaire nationale (APN) pour le débat du projet de loi portant règlement budgétaire 2014. “Nous n'accepterons pas que les crânes de ces héros soient inhumés ailleurs qu'en Algérie”, a-t-il soutenu, faisant état d'une étroite coopération entre son secteur et celui des affaires étrangères sur cette question “d'honneur qui concerne tous les Algériens”. Il a réaffirmé le souci des autorités nationales de régler les dossiers relatifs aux disparus et à la récupération des archives algériennes détenues en France. Concernant la collecte de la matière pour l'écriture de l'histoire, M. Zitouni a rappelé que 160 000 heures de témoignages recueillis auprès de moudjahidine et de veuves de chouhada étaient enregistrées. Il a fait savoir que ces enregistrements étaient examinés par un conseil scientifique formé d'historiens. Il a également annoncé que son département avait définitivement recensé 1 316 cimetières de martyrs, 1 260 centres de torture remontant à l'ère coloniale et 4 814 sites historiques. Concernant les établissements de repos au profit des moudjahidine et leurs ayants droit, le secteur en compte 25, a révélé le ministre, évoquant la possibilité d'en réaliser 10 nouveaux à l'avenir. APS

L’État algérien poursuit ses démarches auprès des autorités françaises

Le ministre des Moudjahidine, Tayeb Zitouni, a indiqué hier que l'État algérien poursuivait ses “démarches intensives” auprès des autorités françaises pour le rapatriement des crânes de chouhada conservés au Musée de l'Homme de Paris. “L'État algérien poursuit ses démarches intensives avec les autorités françaises pour le rapatriement des crânes de chouhada conservés au Musée de l'Homme de Paris”, a affirmé M. Zitouni lors d'une réunion avec la commission des finances de l'Assemblée populaire nationale (APN) pour le débat du projet de loi portant règlement budgétaire 2014. “Nous n'accepterons pas que les crânes de ces héros soient inhumés ailleurs qu'en Algérie”, a-t-il soutenu, faisant état d'une étroite coopération entre son secteur et celui des affaires étrangères sur cette question “d'honneur qui concerne tous les Algériens”. Il a réaffirmé le souci des autorités nationales de régler les dossiers relatifs aux disparus et à la récupération des archives algériennes détenues en France. Concernant la collecte de la matière pour l'écriture de l'histoire, M. Zitouni a rappelé que 160 000 heures de témoignages recueillis auprès de moudjahidine et de veuves de chouhada étaient enregistrées. Il a fait savoir que ces enregistrements étaient examinés par un conseil scientifique formé d'historiens. Il a également annoncé que son département avait définitivement recensé 1 316 cimetières de martyrs,
1 260 centres de torture remontant à l'ère coloniale et 4 814 sites historiques. Concernant les établissements de repos au profit des moudjahidine et leurs ayants droit, le secteur en compte 25, a révélé le ministre, évoquant la possibilité d'en réaliser 10 nouveaux à l'avenir.

APS

Article complet

Votre Publicité ici

À propos philhadj

Laisser une réponse

L’État algérien poursuit ses démarches auprès des autorités françaises

Par philhadj Temps de lecture: 1 min
0